Articles a la une

Derniers commentaires
test

Mafia III

Mafia III est un jeu d’action/TPS à monde ouvert vous permettant de vous balader dans une carte afin de sélectionner les missions ou activités que vous voulez faire sans imposer de linéarité dans le déroulement du scénario, couramment appelé un GTA-Like. Le jeu nous met dans la peau de Lincoln Clay, vétéran du Vietnam qui va se faire trahir par ses coéquipiers après un braquage. Défiant la mort, il est nourri par une vengeance qui va s’avérer très violente.

La vengeance ou la raison

Ce qu’il faut noter c’est que Mafia III nous propose une narration de qualité. Le scénario en lui-même est accrocheur, il nous est présenté par le biais de rapports de l’enquêteur ou par l’interrogatoire de notre ami Donovan par le procureur et cela donne un côté très organisation criminelle, cela est très réussi, donner la finalité des choses afin d’expliquer ce qu’il s’est passé. Une fois le meurtre exposé, c’est à vous de jouer. Ce que l’on appréciera, c’est de voir que Lincoln n’est pas la brute épaisse qui nous a été présenté tout au long des trailers, il est sans arrêt tourmenté par sa quête de vengeance et se remettra en question tout au long de cette dernière. Les personnages « secondaires » aident aussi beaucoup à l’immersion. Ils vous aideront dans votre quête et seront un soutien si vous les respectez. Ils ont chacun leur personnalité et apporteront un vent de fraîcheur dans cette atmosphère basée sur la violence…Mafia III

I have a dream….

Le scénario de Mafia III se situe dans les années 60 et de ce fait le titre aborde des thèmes assez durs à savoir la ségrégation, le racisme et la place des Afro-Américains au sein de la société. On entendra donc souvent des mots assez péjoratifs concernant la couleur de peau de notre personnage. Je tiens tout de même à préciser que l’écriture est subtile, et donc, la violence raciale n’est pas gratuite au sein du jeu, elle est mise en situation pour faire vivre au joueur l’état de la société dans ces temps là.

Mafia III

La ségrégation à son paroxysme

Outre le racisme envers la communauté afro-américaine présente dans les années 60, beaucoup d’autres éléments du jeu nous plongent dans le passé. Les véhicules par exemple sont des vieilles voitures ayant beaucoup de charme, mais étant assez lente (par rapport à ce que l’on connaît de nos jours), la modélisation de New Bordeaux (version revisitée de la Nouvelle Orléans) nous offre une jolie aire de jeu avec ses nombreux quartiers (quartier Français, quartier Irlandais, Bayou,….) ayant chacun son architecture, son comportement et ses véhicules qui lui sont attitrés. La bande-son quant à elle est excellente, nous y retrouvons de célèbres titres qui nous feront apprécier nos longues heures de jeu et nous replongeront dans les 60’s.

Mafia III

C’est grand, mais c’est vide

Bien que le scénario et la narration soient de qualité et que la bande sonore nous immerge complètement dans le jeu, la répétitivité ainsi que les différents bugs du jeu posent d’énormes problèmes. Le schéma des missions est toujours le même, vous interrogez les informateurs, vous faites un montant donné de dégâts, vous tuez les hommes de main, et direction le chef de trafic. Prenez en compte que ce schéma est transposé à toutes les missions principales du jeu et vous comprendrez que le titre est assez répétitif. Rajoutez à cela le fait que Mafia III est un « GTA-Like » c’est-à-dire un monde ouvert permettant de faire plein d’activités en mode libre, mais le souci c’est qu’il n’y a pas d’activités annexes dans Mafia III. Par exemple dans Red Dead Redemption, nous avions la possibilité de jouer aux cartes, de braquer des diligences, dans GTA, de faire du golf, du tennis et plein d’autres choses. Le seul contenu disponible, hormis les missions principales, est les missions secondaires qui feront monter le niveau de votre contact ainsi que sa loyauté.

Mafia III

Oh ! un bateau qui vole

Autre point noir abordé ci-dessus : les bugs. J’en ai eu plusieurs comme un bateau qui vole et qui me retombe dessus, une voiture qui fait des tonneaux sans raison et qui explose en plein milieu de la rue ou bien encore un boitier de communication que l’on ne peut pas ouvrir. Cela n’est pas contraignant pour l’avancement dans le jeu, mais quelquefois cela reste un peu gênant quand vous voulez effectuer une action pour débloquer un trophée et que le jeu ne vous permet pas de faire ce que vous voulez.

Mafia III

Tiens y’as un oiseau qui a tué Michel

Je souhaite soumettre une autre problématique dont le jeu souffre : l’intelligence artificielle est complètement absente. Lors de vos phases d’infiltration, vous n’aurez qu’à vous mettre à couvert et faire le rossignol en sifflant à répétition pour attirer tous les ennemis un par un, et ils ne se poseront pas de question quant au fait que leurs camarades ne soient plus là ou qu’un bruit incessant se fait entendre. Vous me direz que c’est un peu tiré par les cheveux, je veux bien en convenir, mais tout de même, les ennemis ne réagissent pas à vos attaques, vous pouvez arriver en plein milieu d’une pièce et égorger un à un les ennemis, les autres ne vont pas réagir, ou bien encore courir devant un ennemi sans que ce dernier ne sonne l’alerte. Par contre pour la police, chaque agent est un spécialiste en tir de précision et arrive souvent en grand nombre quand vous êtes en combat. La problématique exposée ici est une difficulté en dent-de-scie, la police est très violente tandis que les ennemis mafieux sont très faibles et très bêtes.

En conclusion, Mafia III nous offre un très bon scénario qui plongera littéralement le joueur au sein des années 60 au milieu d’une quête de vengeance entachée par la répétitivité des missions en termes de gameplay, faire encore et toujours la même chose pour terminer la mission. Si l’on met de côté l’intelligence artificielle inexistante et le fait que le jeu soit sorti trop tôt, Mafia III nous offre de très bonnes heures de jeu grâce à son ambiance géniale bercée par une bande-son qui déchire et une réalisation aux petits oignons. Mafia III n’est pas un mauvais jeu, mais on aurait préféré un jeu plus court et mieux fourni plutôt qu’un jeu ayant une bonne durée de vie, mais répétitif.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • La bande son
  • Le scénario
  • Les cinématiques de qualité
  • L’atmosphère du jeu qui plonge le joueur dans les 60’s
Les points negatifs
  • La répétitivité des missions
  • L’IA complètement dépassé par les événements
  • Le coté gestion pas assez poussé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *