LOST IN RANDOM

Lost in Random est un jeu vidéo d’action-aventure développé par Zoink et publié par Electronic Arts. Il est sorti le 10 septembre 2021 et est disponible sur PC, Nintendo Switch, PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One et Xbox Series X et S.

L’histoire

Il était une fois, dans le royaume d’Aléa, une reine démente qui possédait un mystérieux dé noir. Elle avait décidé que chaque enfant d’Aléa aurait l’honneur de lancer le dé le jour de son douzième anniversaire afin de déterminer dans quelle région du royaume il devrait vivre, décidant ainsi de son sort pour l’éternité. Avec un 1, il serait envoyé à Unibourg pour y mener une vie misérable. Avec un 3, il atterrirait à Troyaume, un royaume chaotique dévasté par la guerre civile. Avec un 6, il vivrait une existence luxueuse dans le palais sombre de la Reine. C’est du moins ce que l’on disait…

ea.com
affiche du jeu lost in random représentant personnages dé reine paire
source EA.com

Ambiance Féérique et Sombre

Étant une grande fan de l’univers de Tim Burton, l’annonce du jeu m’a tout de suite fait de l’œil. L’image met en avant, au centre, une petite fille et son dé, et juste au-dessus une Reine magicienne à l’allure maléfique. Les personnages sont entourés par une horde de personnages sombres au regard agressif.

C’est clair que cela nous met dans l’ambiance !

En tout cas, ce que l’on attend de ce jeu, c’est d’être transporté dans un monde fantastique où l’on rencontrera divers personnages aux attraits atypiques mi-humain, mi-animal.

Sans surprise, la direction artistique ne déçoit pas. Zoink a respecté le thème sur tout le gameplay, et c’est un vrai plaisir pour les yeux et les oreilles.

Oui, la bande son est parfaitement adaptée et nous transporte dans une atmosphère féérique et mélancolique. Notons que le compositeur, Blake Robinson, est un grand fan des œuvres de Tim Burton et tient une grande partie de son inspiration des travaux de compositeurs tels que Danny Elfman (L’Étrange Noël de Monsieur Jack, Les Noces Funèbres, Big Fish). Je vous conseille de garder la musique du jeu à un niveau sonore respectable pour vous laisser imprégner de l’univers enchanteur et sinistre d’Aléa afin de vivre une expérience surprenante.

paire et impaire se cache dans unibourg leur village natal

Quant à l’aspect visuel, les constructions des villages, les paysages et les personnages respectent le style du jeu : la palette de couleurs nous plonge dans une atmosphère lugubre et mystérieuse. Baladez vous dans les rues étroites et bancales de chaque royaume, vous rencontrerez des habitants vous racontant leur histoire (parfois un peu longue), alors que d’autres vous demanderont de l’aide dans des quêtes secondaires.

J’espère que vous avez un bon sens de l’orientation, car vous ne disposerez que d’une carte très approximative (pour ne pas dire quasi inutile). Et croyez moi, les royaumes sont jonchés de ruelles dans tous les sens. Je me suis perdue plus d’une fois !

Se perdre aura sûrement un côté positif, puisque vous ferez de temps en temps la rencontre de personnages qui ne donneront absolument pas envie de leur parler. Mais n’ayez pas peur, l’apparence est souvent trompeuse à Aléa. Et vous vous en rendrez vite bien compte !

dans le troyaume rencontre entre paire et nishka chevalier du roi mort
source EA.com

Découvrez aussi notre test de Dice Legacy ici.

Sauvons Impaire !

page 6 du livre de contes lost in random menu illustrant reine avec son dé et ses soldats attaquant village

Le personnage que nous incarnons dans le jeu se nomme Paire (Even en anglais). Le jour de ses douze ans, sa sœur Impaire (Odd) reçoit le « privilège » de lancer le dé noir de la Reine afin de déterminer dans quelle région du Pays d’Aléa (Random) elle devra vivre. Après avoir fait un six, elle est donc attendue au château de la Reine, à Sixtopie.

Suite au départ d’Impaire, Paire fait un rêve étrange : la vie à Sixtopie ne semble pas être ce que l’on dépeint d’elle. Suite à cet événement plutôt perturbant, Paire décide de partir à la recherche de sa sœur. C’est ainsi que commence notre aventure dans le pays d’Aléa.

Autre aspect du jeu que j’ai beaucoup aimé, c’est ce lien sororal très fort qui motivera l’une d’entre elles à braver l’inconnu pour retrouver son aînée à l’autre bout du pays <3

À vous de jouer, collectionneurs !

menu deck cartes lost in random

Les fans de jeu de plateau et de cartes seront ravis par le gameplay de Lost in Random. Dès que Paire fait la rencontre de Décisse, un dé magique qui l’accompagnera dans son aventure, il lui sera possible de combattre les sbires de la Reine dans des arènes de jeux.

Afin de gagner des batailles, Paire devra collectionner des cartes et se construire un deck qu’elle utilisera dans chaque affrontement. Lors d’une phase de combat, une fois Décisse lancé, le temps se fige, ce qui laisse le temps à Paire de choisir la carte à mettre en jeu. Chacune d’elles lui permet d’utiliser une compétence, une arme ou un sort. À vous de faire le bon choix en fonction de l’ennemi que vous aurez en face de vous.
Avant d’atteindre un nouveau royaume, Paire devra parfois participer à une sorte de partie de jeu de l’Oie géante et donc mettre en pratique sa connaissance des cartes et son aptitude à combattre les soldats robots, avec son meilleur ami Décisse.

Cette mécanique de jeu est très intéressante et ajoute beaucoup de peps au gameplay. En revanche, pour ma part, il m’a fallu pas mal de temps pour m’y habituer, notamment dans le choix des cartes au début, lorsque nous ne connaissons pas encore très bien les points faibles des ennemis. D’autant plus que chaque combat débute généralement avec deux ou trois sbires en face. Il faut ainsi faire preuve de pas mal de dextérité et de réflexe au clavier ou à la manette !

Autre point que je souhaite soulever, c’est la durée des combats. Il n’est affiché nulle part sur l’écran à quelle phase nous en sommes et combien d’ennemis nous devons abattre en totalité. C’est assez frustrant au début, mais je vous rassure, on prend le pli assez vite. Il faut juste s’armer de patience et rester concentré !

Des combats et des histoires

Durant toute l’aventure, le gameplay sera conté par un narrateur dont on ne connait ni le nom ni l’histoire. Sa voix nous accompagne tout au long de nos péripéties et commentera chacune de nos décisions avec un soupçon d’humour.
Lost in Random est un jeu d’action et d’aventure très narratif. Je vous conseille de vous assurer d’avoir du temps pour y jouer car les phases narratives sont nombreuses et pour certaines assez longues.

Le fait d’avoir un narrateur omniprésent ajoute un côté cinématographique au gameplay. Pendant mes sessions, j’avais l’impression de participer en temps réel à l’histoire d’un film d’animation. Encore un choix de développement artistique ingénieux qui nous aide à être en complète immersion dans le jeu !

Pour conclure…

Je n’ai pas été déçue de l’univers de Lost in Random. Je n’en attendais pas moins niveau visuel et atmosphère. Sur ce point, ce n’est que du positif. Question gameplay, j’ai été très surprise par sa mécanique de jeu avec Décisse et les cartes. Bien sûr, il m’a fallu un peu de temps de jeu pour m’y faire, mais cela n’a pas du tout été un obstacle. En revanche, j’ai juste eu plus de mal avec la longueur des combats et cette sensation que ça n’allait jamais se finir. Aussi, même si le côté narratif ajoutait un plus à l’atmosphère, certaines phases et cinématiques étaient vraiment très longues, ce qui m’amenait de temps en temps à décrocher un peu.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

La direction artistique : visuels et ambiance sonore au top

Pointes d’humour et jeux de mots dans les dialogues

Mécanique de combat technique et originale

Quêtes secondaires pour cumuler de la monnaie in game pour agrandir sa collection de cartes

Les points négatifs

Phases narratives et cinématiques un tantinet longues

Manque d’informations pendant les combats

Carte approximative

Vous devriez Lire aussi
Starlink : Battle for Atlas

Dans le même genre

Laisser un commentaire