Life is Strange – Tome 6 : Settling Dust

Alors qu’une tempête s’apprête à déferler sur la côte ouest, la tenue du festival où doivent se produire les High Seas et la troupe de théâtre de Rachel semble compromise. L’arrivée de la tempête ne sonne cependant pas comme un hasard et Max y voit une opportunité pour rentrer dans son univers. Prête à affronter la tempête à l’aide de Pixie et de Tristan, Max ne compte pas laisser ce simple battement d’ailes de papillon détruire tout sur son passag dans ce Life is Strange – Tome 6 : Settling Dust.

Ce tome n’est disponible qu’en anglais.

Couverture de "Life is Strange tome 6 : Settling Dust".

Tous (ou presque) dans la même galère

Life is Strange – Tome 6 : Settling Dust commence dans le parking souterrain, là où se sont réfugiés l’ensemble de nos protagonistes. Proximité oblige, nous assistons brièvement à quelques échanges libérant la parole entre les personnages secondaires. Accablés par la situation, ils doivent faire face à l’ennui et l’impuissance avec l’appréhension et la frustration de voir leurs prestations leur passer sous le nez. Loin d’être dans le même état d’esprit, Pixie, Chloe, Tristan et Max sont bien décidés à affronter la tempête et par extension, à sauver le festival et à renvoyer Max dans son univers. 

C’est avec la collaboration de ces quatre héros que la boucle va enfin être bouclée. Avec le pouvoir des trois amis et la présence de Chloe au même endroit dans les deux univers, Max parvient à arrêter la tempête simultanément dans les deux univers. La capacité qu’elle a apprise dans le dernier tome, c’est à dire remonter le temps sur un objet, lui a en effet permis de remonter un par un les composants de la tornade. En s’alliant à Tristan qui peut aisément ouvrir les portes d’un univers à l’autre grâce à l’aide du pouvoir de Pixie, Max peut utiliser son pouvoir à travers les autres univers.

Réfugiez-vous dans "Life is Strange tome 6 : Settling Dust".
Affrontez la "tempête".

Le rêve devient réalité

Vous connaissez l’adage, tout est bien qui finit bien. La saga littéraire Life is Strange n’y échappe pas et l’ensemble des personnages connaît son “happy ending”. La tempête ayant été réduite à néant, les festivités ont pu avoir lieu et la troupe de théâtre ainsi que les High Seas ont pu se produire sur scène. 

Au delà du fait de s’être retrouvées, Max et Chloe se sont investis d’une mission qui fera vivre à leur manière, les souvenirs des victimes de la tempête d’Arcadia Bay. Comme lieu de commémoration, nous retrouvons le Two Whales Diner comme dans nos souvenirs. Entre souvenirs et gaufres belges (ou une omelette au bacon, au choix), l’histoire nous montre un peu ce que Chloe a pu faire pendant les deux ans se déroulant entre le tome 1 et le tome 2. 

Comme une manière de faire la paix avec leur passé, notre couple s’associe avec Victoria Chase pour son exposition en honneur de la vie d’Arcadia Bay, lorsqu’elles n’y étaient encore que des étudiantes. Affronter le passé pour mieux se reconstruire et surmonter la tragédie. Une belle métaphore à l’image de l’histoire de la saga littéraire.

Retrouvez le "Two Whales Diner".
Retrouvez Chloe dans "Life is Strange tome 6 : Settling Dust".
Revenez à "Arcadia Bay".

Life is an éternel recommencement

Si l’histoire de Max et Chloe se termine par un point final, ce n’est pas le cas de Life is Strange – Tome 6 : Settling Dust. Une nouvelle histoire recommence et nous suivons les pas d’Alex Chen, sur le départ. Suivant un début de voyage très mouvementé, ce prélude à Life is Strange : True Colors nous initie (un peu trop) aux pouvoirs d’Alex. Ce qui semblait se présenter comme une simple introduction au jeu vidéo, se dévoile être un méchant raccourci, présentant Alex comme capable de maîtriser et d’interpréter son pouvoir, ce qui n’est clairement pas le cas au début du jeu vidéo.

Ce court passage m’a laissé un léger goût amer et ressemble malheureusement à certaines autres parties de la saga littéraire. Des pouvoirs présentés trop rapidement, maîtrisés encore plus rapidement et franchement pas faciles à suivre. Si je n’avais pas joué à Life is Strange : True Colors, je n’aurais rien compris au pouvoir d’Alex. Cela dit, voir Alex avant son arrivée à Haven Springs reste un petit plaisir qui ravira très certainement les fans du dernier opus de la saga vidéoludique.

Entamez l'histoire de "Life is Strange : True Colors".
Retrouvez Alex dans "Life is Strange tome 6 : Settling Dust".

Life is Strange, une saga littéraire qui convainc ?

Je suis finalement sortie mitigée de ces six tomes. Le début m’a très clairement tenue en haleine, même si j’ai parfois dû m’y reprendre à plusieurs fois pour bien comprendre les tenants et aboutissants de ces deux univers parallèles. L’histoire a commencé avec un rythme bien trouvé, ni trop rapide, ni trop lent. Malheureusement, ayant ressenti le tome 5 comme le tome de trop, la lecture de ce tome 6 m’a paru très fade en contenu. 

J’ai eu l’impression que, voulant prolonger la saga, l’histoire a d’une part été ralentie et, d’autre part compliquée inutilement par beaucoup d’éléments pas très pertinents. Le pouvoir de Pixie, en plus de ne pas être très clair, aurait, selon moi, clairement pu ne pas exister. Cela aurait permis de décomplexifier toutes ces histoires surnaturelles et d’économiser un tome qui est clairement le tome de trop. Pour ce dernier tome, une vingtaine de pages ont permis à Max de retrouver Chloe et un peu moins de trente pages retracent les événements après le retour de Max. Un choix narratif qui m’a paru un peu indigeste, surtout après un tome aussi lent que le tome 5.  

Pour rester sur une bonne note, je dois bien avouer que j’ai beaucoup apprécié l’explication de comment Max est venue à bout de la tempête. C’est clairement et étonnamment, l’élément surnaturel le plus compréhensible de l’histoire.

La saga littéraire de Life is Strange nous promet un retour dans notre univers préféré auprès d’anciens habitants d’Arcadia Bay, tout en nous faisant découvrir de nouveaux personnages bien écrits. Installant une intrigue captivante et astucieusement narrée, la saga s’épuise à l’avant-dernier tome, en voulant prolonger l’histoire et/ou en forçant l’intégration d’éléments superficiels. Tout vient à point à qui sait attendre, l’histoire se clôture sur une fin qui ravira tout le monde, mais qui aurait largement pu être plus appréciable si elle ne s’était pas fait autant attendre.

Entre visuels tirés du jeu et créations de la main de Claudia Léonardi, les bandes dessinées de Life is Strange nous permettent d’admirer toujours plus et sous un angle différent, les personnages que nous avons déjà tant appréciés. Cependant, qui dit narratrice différente entre les jeux et les livres, dit caractères des personnages différents. Bien que se rapprochant assez fidèlement de l’œuvre originale sur bien des points, la patte d’Emma Vieceli pourra déplaire aux puristes ou au contraire, être appréciée par ceux ouverts aux changements.

Souvenez-vous des deux "univers".
Retrouvez Steph dans "Life is Strange tome 6 : Settling Dust".
Pour conclure…

La saga littéraire de Life is Strange nous promet un retour dans notre univers préféré auprès d’anciens habitants d’Arcadia Bay, tout en nous faisant découvrir de nouveaux personnages bien écrits. Installant une intrigue captivante et astucieusement narrée, la saga s’épuise à l’avant-dernier tome, en voulant prolonger l’histoire et/ou en forçant l’intégration d’éléments superficiels. Tout vient à point à qui sait attendre, l’histoire se clôture sur une fin qui ravira tout le monde, mais qui aurait largement pu être plus appréciable si elle ne s’était pas fait autant attendre.

 Entre visuels tirés du jeu et créations de la main de Claudia Léonardi, les bandes dessinées de Life is Strange nous permettent d’admirer toujours plus et sous un angle différent, les personnages que nous avons déjà tant appréciés. Cependant, qui dit narratrice différente entre les jeux et les livres, dit caractères des personnages différents. Bien que se rapprochant assez fidèlement de l’œuvre originale sur bien des points, la patte d’Emma Vieceli pourra déplaire aux puristes ou au contraire, être appréciée par ceux ouverts aux changements.

Vous devriez Lire aussi
Le Roi des Bugs - Tome 1

Dans le même genre

Laisser un commentaire