Life is Strange – Tome 4 : Tracks

Alors que Max et Tristan cherchaient un moyen de faire rentrer Max dans son univers en combinant leurs deux pouvoirs, les deux protagonistes se sont retrouvés séparés. Tristan est passé dans l’univers de Max et cette dernière est restée coincée avec Chloe et Rachel. Leurs efforts n’ont cependant pas été vains. Max a appris que sa Chloe est sur la route avec les High Seas, leur groupe d’amis de Seattle. Ni une ni deux, elle prend sa décision et décide de suivre Rachel et Chloe à bord de Gladys pour suivre les High Seas de son nouvel univers, rencontrés par hasard dans le café du coin.

La série n’est plus traduite en français depuis ce tome 4.

En route vers la côte est

Pour nous remettre les idées en place, Life is Strange – Tome 4 : Tracks commence par un petit récapitulatif bien utile. L’histoire présente deux univers, celui du Tome 1 et celui des Tomes 2 et 3. Dans le premier, Chloe est restée avec les High Seas et Tristan l’a rejointe. Dans le second, on retrouve Max provenant de l’autre univers ainsi que Chloe et Rachel, dans un univers où Rachel n’est pas morte et où la tempête n’a pas eu lieu. Le trio rencontre par pure coïncidence les High Seas et se rend compte que la troupe de théâtre de Rachel va suivre le même itinéraire qu’eux.

Sur la route, notre trio profite du voyage pour faire des pauses au cœur des paysages à couper le souffle que propose l’est américain. Max profite encore de ses pouvoirs pour sauver un membre de la troupe de théâtre du drame. De l’autre côté de l’univers, Chloe et ses amis flânent aussi en profitant de la vue. Comme un pur hasard, ils rencontrent un inconnu un peu mal en point, ayant chuté d’une falaise. Vous l’avez compris, cet inconnu est le membre de la troupe sauvé par Max dans l’autre univers, qui n’a pas eu cette chance dans un univers où Max n’est plus.

Max sauve encore la mise dans "Life is Strange tome 4 : Tracks"
Dans un "univers" où Max n'est pas là...

Un récit vacillant 

Life is Strange – Tome 4 : Tracks n’a de cesse de naviguer entre les deux univers. Ce choix narratif loin d’être anodin, est parfois un peu difficile à suivre à la première lecture. Même si les designs de Chloe et la présence dans les cases des personnages présents dans un seul univers permettent parfois de se situer, il en reste que certains moments peuvent prêter à confusion. 

La narration s’axe donc sur les deux univers, avec la particularité de rester dans le même espace-temps en simultané. Comprenez que si on suit le trio dans un endroit à un moment précis, nous suivons aussi la troupe de l’autre univers au même endroit, au même moment. Cet aspect du récit est vraiment intéressant à suivre, permettant de bien faire les liens entre les deux univers et de découvrir les différents personnages sous différents angles. 

Les miroirs reflètent toutes les "réalités".
La frontière entre les deux univers est fine dans "Life is Strange tome 4 : Tracks"

Se rapprocher pour mieux s’éloigner

Suivre les deux univers dans un même espace-temps permet de les rapprocher plus que jamais. Nous ressentons que la frontière est mince et les personnages le ressentent aussi. Tout laisse à penser que Max est sur la bonne voie, mais comme pour rallonger un peu plus l’histoire, un nouvel événement vient tout chambouler. Jetant en pâture nos illusions d’une issue favorable imminente, tout semble se compliquer et une énième personne semble se retrouver mêlée à ces histoires de pouvoirs. 

De bon augure pour la suite ?

Si la fin de l’histoire semblait approcher à grand pas, ce bouleversement de dernière minute rebat les cartes. L’histoire est bien installée et j’ai personnellement bien plus accroché à ce tome qui, même s’il vacille parfois à différencier les deux univers, reste selon moi, bien plus intéressant que le dernier. Malgré des textes en anglais, les dialogues restent très simples à comprendre. On retrouve un peu plus dans ce Life is Strange – Tome 4 : Tracks des protagonistes fidèles à l’œuvre de base. On apprécie les moments de légèreté et de complicité que nous offre ce volet, soudainement contrebalancés par un événement tragique qui change la donne.

Seul bémol de cette aventure, nous n’avons aucune notion de temps et de lieu. Si on comprend que les deux univers se déroulent au même endroit au même moment grâce aux décors et à l’histoire, à aucun moment nous ne savons exactement où nous en sommes. Pour rappel, nous sommes censés suivre d’un côté la troupe de théâtre de Rachel et de l’autre, les High Seas. 

Ce tome se voit aussi doté d’un peu plus de références aux jeux-vidéos de la saga qu’on apprécie vraiment. Intégrant même un personnage de Life is Strange 2 dont la présence fait particulièrement sens dans cette histoire de road-trip.

Encore un nouveau "rebondissement" !
Des illustrations nous rappelant l'univers du "jeu vidéo".
Pour conclure…

Life is Strange – Tome 4 : Tracks s’ancre plus dans l’esprit des jeux-vidéos avec son contraste légèreté/gravité et ses personnages plus authentiques. Malgré l’impression de voir le bout de tunnel, un rebondissement final nous relance de nouveau dans les mystères surnaturels qui entourent nos personnages. Un rebondissement qui, je l’espère, ne servira pas à simplement allonger la durée de vie de la saga littéraire.

Vous devriez Lire aussi
+ Anima - Tome 2 & 3

Dans le même genre

Laisser un commentaire

  • Bonjour,
    Pourquoi ce choix de l’éditeur de sortir 3 volumes sur 6, en français ?
    Alors qu’ils existent en anglais et en italien 😭😭😭

    • C’est une excellente question, c’est vraiment dommage de ne pas avoir la suite en français :/ Et je ne sais pas si elle le sera un jour, mais j’espère !