Life is Strange – Tome 1 : L’Effet Papillon

La bande-dessinée Life is Strange – Tome 1 : L’Effet Papillon créée par Emma Vieceli et Claudia Leonardi s’inscrit un an après la tempête, dans un monde où Max a sauvé Chloe et où Arcadia Bay est détruite. Sortie en version originale en 2019, soit après la sortie du jeu original et son préquel, les deux co-créatrices avaient donc toutes les cartes en main pour créer un livre fidèle aux évènements de Life is Strange.

C’est ainsi que naquit le tome 1 de la série de bande-dessinée Life is Strange. Intitulé L’EFFET PAPILLON, une référence aux conséquences des choix de Max, ou Dust en anglais, ce livre se présente comme une des diverses possibles suite à l’aventure de Max et Chloe.

 

Couverture de "Life is Strange tome 1: L'Effet Papillon".

 

La Tempête

Après un bref résumé des derniers moments décisifs du duo phare de la saga Life is Strange, nous retrouvons nos deux compères à Seattle en compagnie de leur nouvelle bande de potes. Un an s’est écoulé depuis la tragique tempête ayant emporté Arcadia Bay et une grande partie de ses habitants. Pour l’occasion, une commémoration s’organise avec le soutien de la famille Prescott. Loin de vouloir ressasser le passé, Max et Chloe ne tiennent pas à s’y rendre. Cependant, le destin en a décidé autrement et des évènements étranges concernant les pouvoirs de Max vont les forcer à retourner sur les lieux de la tempête. Life is Strange tome 1: L’Effet Papillon nous replonge au cœur d’une ville dévastée.

Précedemment dans "Life is Strange".
De nouveaux pouvoirs dans "Life is Strange tome 1: L'Effet Papillon".

 

Rembobiner le passé

Clés sur le pick-up, le couple se retrouve à Arcadia Bay, dans les lieux qui leur sont les plus familiers. Tentant de trouver une solution au problème de Max en remuant les fantômes du passé, elles se retrouvent finalement à se sacrifier pour mieux se sauver. Max succombe alors à la théorie des cordes et voyage entre les univers parallèles pour finir par trouver celui qui lui semble destiné. 

Les "fantômes du passé" vous entourent.
Suivez votre "destin".

Un début qui plaît ?

Si sacrifier Chloe clôturait les aventures de notre duo, leur départ après la destruction d’Arcadia Bay signait une nouvelle aventure pour Max et Chloe. À défaut d’avoir eu cette suite en jeu vidéo, cette série de livres nous permet de continuer à vivre l’histoire de ces deux meilleures amies.

L’ajout d’un nouvel aspect surnaturel est une prise de risque qu’il faut souligner. Pas évidente à comprendre ni à intégrer, cette théorie des cordes et des univers parallèles ne plaira sûrement pas à tous les lecteurs. Life is Strange tome 1: L’Effet Papillon m’a moi-même rendue dubitative

L’aspect visuel bien différent des jeux peut aussi être un frein à quiconque souhaiterait retrouver une expérience similaire au jeu. Si la première de couverture est fidèle au support de base, les dessins des vignettes sont créés de toute pièce par la main de Claudia Leonardi. 

Revenez dans des "lieux familiers".
Un "aspect visuel" bien différent.
Pour conclure…

Alors que les ennuis semblent derrière elles, Max et Chloe sont de nouveau prises au piège par une problématique surnaturelle inattendue. Ajoutant du contenu à l’univers de base de Life is Strange, L’EFFET PAPILLON introduit une suite directe à la fin de Life is Strange, avec des nouveaux éléments imaginés par Emma Viceli.

Vous devriez Lire aussi
Les Sorties Manga de Mars !

Dans le même genre

Laisser un commentaire