Kushiel, Tome 1: La marque

“Kushiel, Tome 1: La marque” est le premier tome d’une saga de 3 romans : la trilogie Kushiel. Il est écrit par Jacqueline Carey et édité dans un nouveau format aux éditions Bragelonne.

Synopsis

Phèdre nô Delaunay a été vendue par sa mère alors qu’elle n’était qu’une enfant. Habitant désormais la demeure d’un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l’histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout… les arts du plaisir. Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d’elle la plus convoitée des courtisanes… et une espionne précieuse. Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque. Or, lorsqu’elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d’Ange, elle n’a d’autre choix que de passer à l’action. Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d’embûches, qu’il lui faudra mener jusqu’au bout pour sauver son peuple.

Récit plein de grandeur, de luxuriance, de sacrifice et de conspirations machiavéliques, La Marque dévoile un monde de poètes vénéneux, de courtisans assassins, de monarques trahis et assiégés, de seigneurs de guerre barbares, de traîtres grandioses… vu par les yeux d’une héroïne comme vous n’en avez jamais rencontré !

Kushiel, Tome 1: La marque

Découverte d’un univers Fantasy

Tout commence avec l’histoire de Phèdre, un personnage qui sera au centre de tout, depuis sa naissance non désirée d’une prostituée. Vendue au départ à la cour du plaisir, elle est reconnaissable à cause d’une tâche rouge dans son œil qui est le signe de Kushiel, Dieu du châtiment. C’est une caractéristique extrêmement rare, elle est aime le plaisir trouvée dans la douleur. Elle est rachetée par un noble nommé Delaunay à l’âge de 10 ans. Il va lui apprendre beaucoup plus que juste devenir une prostituée. Il va bien sûr lui apprendre les arts du plaisirs mais beaucoup plus pour faire d’elle la courtisane la plus demandée du Royaume. Elle va alors apprendre l’espionnage, la politique et les langues, mais sera aussi spécialisée dans le masochisme.

Les premières pages sont assez denses en informations. Il faut bien noter les noms mais aussi les trames des jeux politiques. Cela peut être un peu brutal comme entrée en matière mais, comme toujours, tout rentre dans l’ordre après un ou deux chapitres. Mais si vous avez oublié un personnage secondaire de passage, rassurez-vous, cela ne nuira pas à la lecture de ce premier tome. L’aventure de Phèdre dans ce premier livre, La marque, est riche, dense mais aussi remplie de surprises. On va découvrir un monde étrange avec un univers totalement voué au plaisir.

Jacqueline Carey sait dépeindre un monde sans jamais être dans le cru ou encore dans les détails. Les scénes sont brèves et ne sombrent jamais dans la surenchère du sexe. C’est très bien dosé ! Attention, il y a quand même une grande partie de sadomasochisme dedans. C’est l’univers de Phèdre.

Kushiel, Tome 1: La marque en détail

Les personnages

Les personnages sont assez intenses. Phèdre nous suit tout le temps, mais elle n’est pas seule ici. Alcuin est un personnage lui aussi au service de Delaunay, orphelin aux caractéristiques physiques qui le rend lui aussi unique. Le personnage qui sera déterminant pour elle est Josselin, un espèce de prêtre guerrier. Il a une personnalité assez haute en couleur, autant pour son respect pour la discipline et les règles que pour son fort caractère. Pour les autres personnages qui auront aussi leur importance, on trouve Hyacinthe ou encore Mélisandre, qui sont bien décrits et ne sont pas uniquement là pour le décor.

Phèdre, le personnage central de l’histoire, n’est pas vraiment une héroïne au sens propre. Elle est un électron libre mais surtout elle cherche à vivre sa vie. Elle aime son métier et heureusement pour elle, sinon la mort la guetterait à chaque coin de rue. Elle est intelligente mais pas trop, sa capacité à maîtriser les différentes langues va lui permettre de pouvoir aller plus loin dans sa quête. Elle est aussi empathique et sait reconnaître chez les autres leur don tout en leur permettant de les utiliser à bon escient. Elle est un personnage pondéré, assez rare dans un livre.

La magie de Kushiel, Tome 1: La marque en détail

La magie est présente dans l’histoire mais sans être l’élément le plus important ni que cela permette de résoudre tous les problèmes. Le scénario est assez complexe de par les trames politiques, il met un peu de temps à se mettre en place. Une fois l’événement du livre révélé, tout s’enchaîne à une vitesse grand V au fil des pages. On les tourne et on ne se rend pas compte que l’on vient de lire plus de 990 pages.

Jacqueline Carey arrive à bien doser le côté érotique de l’histoire. On oscille aussi par moments entre l’amour et l’amitié. On comprend la dualité entre le plaisir et la douleur. Il est quand même difficile de passer à côté de tout cet univers dans le livre puisqu’il en est au centre.

La plume de Jacqueline Carey est très riche. La maîtrise des mots dans le style fantasy est bien présente. C’est frais, naturel, et cela nous donne une lecture fluide. On arrive facilement à comprendre l’univers et on y rentre sans problème. Il n’est pas difficile de suivre et comprendre notre héroïne.

Mon avis sur Kushiel, Tome 1: La marque en détail

Kushiel, Tome 1: La marque est le premier tome d’une trilogie. Ce premier livre, même avec ses 990 pages, peut faire peur mais en fin de compte on le dévore assez rapidement. Au fil des pages, le scénario nous amène dans un ascenseur émotionnel. On suit les aventures de Phèdre, on pleure avec elle autant que l’on comprend sa colère.

On retrouve quelques bases historiques même si l’ensemble de l’univers est une fiction fantasy. Un savant mélange qui arrive à séduire un grand nombre de lecteurs. Les personnages sont attachants, forts et énigmatiques. On ne peut qu’être impatient de lire la suite.

Pour conclure…

Malgré un début assez compliqué et quelques longueurs sur la mise en place de la trame géopolitique, l’histoire est bien construite et nous emporte avec elle. Il est possible que certaines scénes de sexe puissent un peu choquer les âmes sensibles. Pour ma part, je les ai trouvées très bien faites. J’ai adoré ma lecture et je vais m’attaquer au deuxième tome sans attendre ! Merci à Jacqueline Carey d’avoir réussi à nous emporter dans son univers.

Dans le même genre

Laisser un commentaire