Kingdom Hearts : Melody of Memory

Kingdom Hearts : Melody of Memory est un jeu de rythme développé par Square Enix et Indies Zero et édité par Square Enix, sorti le 13 novembre sur PS4, XBox One et Nintendo Switch. Voyons de plus près si ce spin-off de la série nous permet de repartir dans l’univers que l’on adore.

Article mis à jour le 01 mai 2021 avec le test de la version PC.

Histoire

Kingdom Hearts : Melody of Memory est un jeu de rythme qui nous propose de redécouvrir l’univers de la célèbre série de RPG. Celle-ci a commencé son aventure en 2002 et propose de mélanger une partie de l’univers de Final Fantasy avec l’univers Disney. On passe vraiment par tous les mondes de la firme de Mickey, on retrouve dès le départ les personnages emblématiques, à savoir Sora, Donald et Dingo. L’histoire est contée par Kairi, elle nous résume très brièvement l’histoire des nombreux Kingdom Hearts par des bribes d’histoire représentées en cinématique. Il en manque quand même beaucoup pour nous permettre de vraiment bien comprendre la série et tous les moments clefs de celle-ci. Le petit plus est bien sûr un moment inédit d’histoire (un peu court à mon goût) mais propice pour nous annoncer une suite ! Cela risque de vous replonger dans des souvenirs et pour certains (comme moi), vous allez vous replonger avec bonheur dans les anciens opus (on espère un portage sur Switch aussi ;p).

Kingdom Hearts : Melody of Memory

Gameplay

Combat classique

Côté gameplay, il faut être honnête, rien de bien compliqué. Nous avons une équipe de 3 personnages, chacun ayant sa touche : A pour le personnage central, les deux gâchettes L et R pour chacun des personnages sur le côté. Petit plus : en fin de compte, si on tape avec n’importe quelle des trois touches, cela permet de taper quel que soit le personnage. Vous pouvez donc utiliser une seule touche mais il arrive d’avoir des notes simultanées où il faudra alors appuyer sur deux de ces touches simultanément ou sur les trois suivant la situation. Pour les ennemis volants, il faudra là aussi combiner deux touches : le saut (B) avec une touche de note (A, L ou R). Vous avez aussi la possibilité de voler en restant appuyer sur la touche B. Il reste encore une dernière touche utile, c’est le X. Il est utilisé sur les cristaux et permet d’actionner une compétence qui illuminera un ennemi non accessible. Voici pour les combats classiques qui vous seront proposés au départ. Il faut savoir qu’il y un code couleur utilisé, toutes les notes volantes seront toujours vertes, les cristaux seront toujours des triangles verts, les monstres qui devront être tapés plusieurs fois sont rouges avec leur nombre, les monstres volants seront toujours bleus. Vous avez une façon simple de vous rappeler quelle touche utiliser. Maintenant, vous n’avez plus qu’à obtenir des notes parfaites sur chacune des pistes musicales proposées.

Combat de boss

Il y a un deuxième type de combat, à savoir ceux des boss et des moments sensoriels. Là, vous aurez, en plus de toutes les autres touches de combat, des notes jaunes. Celles-ci devront être faites grâce aux sticks que vous allez devoir diriger vers l’endroit indiqué par la note. Les combats de boss ont aussi un visuel totalement différent, à savoir que vous n’avancez pas sur une piste mais restez à combattre et chaque note jouée correctement va faire des dégâts sur votre ennemi. Quand la piste sera statique et que les notes descendront vers vous, il faudra les jouer au bon moment pour remporter le combat !

Pour les moments sensoriels, ils arrivent sur la fin du jeu, ne les cherchez pas avant. Là aussi, cela changera un peu la mise en place de la partition, mais cela vous proposera une expérience unique !

Les modes de jeu

On va commencer avec les difficultés proposées. Ici, nous en avons trois :

  • Mode facile
  • Mode standard
  • Mode expert

 Ces trois modes influent sur la fréquence d’apparition des monstres sur la piste de musique. Plus on monte en mode, plus cela devient difficile. Le mode standard permet aussi de pouvoir vraiment jouer en rythme et pourquoi pas à l’oreille. Ce qui est vraiment plus sympa pour un jeu de musique. Le mode expert sera pour certains un vrai challenge, mais il y a tellement de monstres qui apparaissent sur certaines pistes qu’il est parfois difficile de voir un sans-cœur nous arriver dessus. Le mode facile reste très accessible (ma fille de 7 ans arrive à y jouer avec), il n’empêche que pour les débutants, un certain niveau reste déjà pas mal compliqué, mais une fois bien assimilé les touches et avec un peu d’entraînement, vous allez voir rapidement vos progrès !

Passons aux autres modes de jeu. Kingdom Hearts : Melody of Memory vous propose plusieurs façons de vivre l’expérience. En tout premier lieu, vous allez découvrir le mode « Tour des mondes », c’est ici que vous allez débloquer les thèmes de musique mais aussi revivre les passages en vidéo des jeux. Pour cela, vous allez avoir trois mini-challenges à réussir dans chacune des pistes musicales. Vous allez ainsi obtenir des étoiles qui permettent de débloquer des portes qui, elles, ouvriront d’autres mondes.

Le mode suivant est « Morceaux au choix ». Ici, rien de bien compliqué, il permet de rejouer le morceau de notre choix sans nous balader avec notre vaisseau sur l’immense map proposée dans le mode « Tour des mondes ». Vous avez accès au nom du morceau ainsi qu’à votre note. Vous n’avez plus qu’à vous entraîner sur cette dernière jusqu’à atteindre la perfection.

Un troisième mode est disponible, à savoir le mode «Duel». Il permet d’affronter en ligne des joueurs du monde entier. La petite subtilité qui est pas mal, c’est la possibilité de donner des pièges à vos concurrents. Plus vous obtiendrez de notes excellentes, plus votre jauge de piège augmente. Certains sont vraiment handicapants, comme par exemple : on vous retire les cercles ou on vous fait disparaître le monstre juste avant votre arrivée. Voilà quelques exemples de pièges, cela rajoute un peu de piquant.

On peut aussi jouer directement contre L’IA, c’est un peu moins drôle mais on juge un peu de la difficulté des duels.

Il est possible sur Nintendo Switch d’affronter ses amis ou bien d’utiliser le mode Coop pour jouer en local. On prendra aussi du plaisir avec le mode « chacun pour soi », un mode battle royal jouable jusqu’à 8 joueurs et exclusif à la Nintendo Switch.

Technique

Il y a aussi une notion de RPG qui est proposée quand même. En effet, votre équipe gagnera de l’XP à la fin de chacune des pistes de musique parcourues dans Kingdom Hearts : Melody of Memory. Ainsi, elle augmentera ses statistiques d’attaque, de défense, et les points de vie, ces derniers permettant de réussir les pistes ou les challenge en mode expert. À chacune des pistes, vous avez la possibilité d’utiliser des items, ceux-ci augmenteront votre XP ou encore votre chance d’obtenir des cartes ou des objets. Ces potions ou aides pourront être craftées via votre Mog, qui lui aussi prendra de l’XP et permettra de débloquer encore plus d’objets.

Pour rajouter un peu de piquant et pour les collectionneurs de trophées, vous allez pouvoir vous faire plaisir. Effectivement, vous avez dans la Galerie la possibilité de collectionner des cartes ou encore des illustrations. Il y a aussi des succès à déverrouiller au fur et à mesure de notre aventure ! Vous allez aussi débloquer d’autres équipes ou rencontrer des personnages de Disney assez mythiques qui vous rejoindront. Par exemple, Ariel ou encore Hercule seront là pour vous aider le temps d’une piste !

On se rend compte que niveau durée de vie, avec l’ensemble des propositions, celle-ci est vraiment énorme, car obtenir la note parfaite sur chacun des titres, déverrouiller l’ensemble des mondes ou encore collectionner toutes les cartes va demander quelques heures de jeu.

Les graphismes et la bande son

Étant dans un jeu qui n’a clairement pas misé son succès sur les graphismes, on joue plutôt sur notre nostalgie des anciens épisodes. Pour ma part, le côté cartoon mais aussi le style de jeu, les graphismes sont vraiment bien. En plus, avec ce choix qu’ont fait les développeurs, nous n’avons ni aliasing ni flou durant les moments de jeu. c’est un vrai plus pour ne rater aucune note. Côté cinématique par contre, on est bien immergé dans l’univers, ce qui permet de bien faire ressortir l’ambiance.

Il faut noter que Kingdom Hearts : Melody of Memory propose 150 morceaux de la saga à jouer, et que cela retrace un peu les 18 ans du titre. La bande son mélange des titres de Final Fantasy mais aussi de Disney très connus (oui, vous n’échapperez pas à Libérée Délivrée !). Par contre, il n’est malheureusement pas possible d’écouter les pistes sans jouer.

Lire aussi : découvre le test de Final Fantasy Crystal Chronicles Remastered Edition

Mon avis sur Kingdom Hearts : Melody of Memory

Kingdom Hearts : Melody of Memory nous propose un plongeon tout en musique dans un univers que l’on parcourt depuis un moment. On se prend vite au jeu, même si les premiers mondes peuvent nous paraître difficiles le temps d’assimiler toutes les touches et les petites subtilités. En mode facile, on arrive assez vite à la fin du jeu. Je regrette qu’il y ait si peu de combats de boss. Les plongées mémorielles nous font découvrir de magnifiques cinématiques que l’on parcourt en musique et tout en jouant.

J’ai vraiment eu beaucoup de mal à lâcher le titre avant d’avoir tout débloqué, et je me suis mise en tête de faire les collections présentes dans la galerie. Cela demande beaucoup d’heures de jeu mais le plaisir de faire tout ça en musique ou encore de pouvoir affronter des adversaires en ligne rendent tout ça plaisant. On n’a pas vraiment l’impression de farmer, on cherche l’excellence en faisant ça.

Pour conclure…

Kingdom Hearts : Melody of Memory est un très bon jeu de rythme qui nous permet de nous replonger dans l’univers de la série avec plaisir et un brin de nostalgie. Les différents modes de jeu et difficultés donnent une durée de vie assez conséquente, rendant ce jeu très complet. Il est dommage que les cinématiques ne nous apportent pas un peu plus d’histoire, sauf à la fin mais là, pas question de vous spoiler ! Rappelons que Melody of Memory est le tout premier titre de la franchise Kingdom Hearts à débarquer sur Nintendo Switch.   

La  note  de la  rédaction

5/5

KH Melody of Memory : Quid de la version PC

Kingdom Hearts : Melody of Memory est sorti sur PC le 30 mars 2021 en exclusivité sur le Epic Game Store. Nous avons pu à cette occasion tester cette version. Alors, qu’en est-il de cette version et de la jouabilité au clavier ?

Premier point, le premier lancement du jeu. Outre le choix de la langue pour le texte et aussi pour les voix (anglaises et japonaises pour ces dernières), il nous est demandé de préciser le type de notre clavier (QWERTY, AZERTY ou QWERTZ). Il est dommage que la sélection ne soit pas automatique mais au moins on peut choisir. Niveau gameplay, si vous avez l’habitude des manettes, ne changez pas, c’est probablement bien plus instinctif qu’avec un clavier. Je dis probablement car je n’ai pas testé avec, j’ai seulement utilisé ce dernier. Rien de bien compliqué ceci dit mais ça demande un petit temps d’adaptation pour être efficace, ceci dit c’est un peu plus complexe sur les cinématiques. Il sera bien sûr possible de modifier les touches à votre convenance via les paramètres.

Côté graphismes, le jeu est bien sûr magnifique. Étant équipé d’une GeForce 1060, le titre tourne comme un charme, sans aucun ralentissement. Alors, la liste des paramètres est assez spartiate puisqu’on ne pourra régler que la résolution, la fréquence d’images par seconde maximum (ou pas), l’anticrénelage et les sous-titres, mais c’est bien suffisant pour un jeu de rythme.

Pour conclure…

Melody of Memory apporte enfin sur PC le gameplay musical inauguré par la série des Final Fantasy Theatrhythm sur Nintendo 3DS, et c’est vraiment sympa et très addictif !

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Tracklist généreuse et diversifiée

Un bel hommage au travail de Yoko Shimomura

La diversité des modes de jeu

Gameplay judicieux

Les points négatifs

Manque de customisation de son personnage

Des combats de boss trop rares

Ne pas pouvoir constituer sa propre équipe

Vous devriez Lire aussi
Ad Infinitum

Dans le même genre

Laisser un commentaire