Interview Yan

Aujourd’hui, nous vous faisons découvrir un dessinateur : Yan ! Vous pouvez le retrouver sur son Instagram et son Facebook. Je vous laisse découvrir ses réponses à nos questions !

Commençons cette interview, on a tous envie d’en savoir plus sur toi ?!

Tout d’abord, Bonjour à tous ceux qui lierons ces lignes. Je m’appelle Yan, j’ai 41 ans, je dessine depuis que je sais tenir un crayon, je crois que ça commence à faire un petit moment. Étant toujours passionné par ce qui me faisait vibrer dans mon enfance, je pense pouvoir être qualifié d’« adulescent ». La culture geek est un univers qui fait profondément partie de moi, que ce soit dans les activités physiques que je pratique, dans le style vestimentaire qui a longtemps été le mien, les films que je regarde etc.  Je vis au cœur de Paris où j’ai eu une formation de dessinateur maquettiste qui ne m’a (il faut le souligner) absolument rien apporté d’un point de vue artistique 😊

Maintenant, parlons un peu de tes talents de dessinateur. Comment as-tu appris à dessiner ? Quel est le matériel que tu utilises ?

Dans un premier temps, et cela jusqu’à mon arrivée au lycée, je peux dire que j’ai appris à dessiner totalement seul, en recopiant un peu tout et n’importe quoi du moment que je trouvais ça « beau ». Comme beaucoup d’enfants de mon âge grandissant dans les années 80, je dessinais Zorro, Goldorak, Albator et à peu près tout ce qui marchait à cette époque. Puis je suis arrivé au lycée. Un lycée d’arts graphisme dont la formation était clairement foireuse mais où j’ai pu rencontrer d’autres passionnés comme moi. Ces rencontres ont créé une émulation nous poussant à progresser ensemble en nous conseillant mutuellement et en partageant tous les jours sur notre passion. C’est toujours stimulant pour le dépassement de soi de rencontrer des gens dont le niveau est au minimum identique au sien.

Quelle est ta spécialité ?

Ayant beaucoup dessiné dans le style Manga dans un premier temps, puis m’étant tourné vers le comics, je pense pouvoir dire que j’ai un style hybride, dynamique, mélangeant ces 2 styles.
Je suis par conséquent très inspiré par les corps en mouvement, dans des positions parfois improbables basées sur les arts martiaux. J’ai également une passion pour tout ce qui est biomécanique et armures en tout genre, futuristes ou non, ce qui m’a permis de développer mon sens du détail dans un univers allant du « médiéval » au « cyber ».

Où trouves-tu le plus ton inspiration ?

Je ne sais pas si je peux parler d’inspiration, en général je dessine ce que j’ai envie quand j’en ai envie, je me pose sur ma planche, je dessine et ça vient tout seul (ou pas 😊). Cependant, j’ai été très inspiré à me dépasser grâce à mes pairs et amis Messieurs (svp) Guillaume Leblanc et Gael Bertrand, dont le talent grandissant au fil des années m’a poussé à moi aussi progresser …l’émulation. Il y a évidemment des artistes que je vénère et qui m’ont donné envie de dessiner tels que Adam Hugues, Bengus,  Joe Maduerera, Travis Charest, Shingo Araki et j’en passe.

Qui est ton dessinateur préféré ?

Dur lol …, j’en ai plusieurs que j’aime, tous pour des raisons différentes. Franchement, je ne peux pas donner un seul nom, Il y a tous ceux que j’ai nommé plus haut plus l’art director de chez Marvel, Ryan Meinerding, qui fait un travail vraiment impressionnant.

De quel dessin es-tu le plus fier ?

Je n’en ai pas vraiment mais je suis assez fier de ma dernière série de dessins basée sur l’œuvre Saint Seiya. Je m’y suis beaucoup investi et je pense que c’est globalement ce que j’ai fait de plus abouti jusqu’à présent.

Est-ce qu’on t’a déjà proposé de faire des conférences ou d’assister à des événements ?

Oui, j’ai eu l’occasion de faire quelques conventions telles que la Comic Con Paris ou le Japan Tours Festival. Je devais également participer à la Japan Expo comme démonstrateur pour une marque de feutres à alcool et participer à d’autres petites choses mais la Covid19 en a voulu autrement… ce sera pour une prochaine fois.

Arrives-tu à vivre de ton talent ?

Non et je n’essaye pas, ça me rapporte un complètement de salaire non négligeable (même si ce n’est pas le but premier) mais je ne veux pas en faire une activité de 8h par jours tous les jours. Je tiens à ce que cela reste une passion et non pas une contrainte. Les choses évolueront peut-être en fonction des projets mais pour l’instant je le vois de cet œil-là.

Penses-tu mettre en place un système de commande de dessins ?

J’y pense de plus en plus, pour l’instant je travaille à la commission, mais il n’est pas impossible que je mette en place quelque chose de plus officiel via un site dédié.

Penses-tu mettre en place une chaîne YouTube ?

J’en ai une mais elle n’a rien à voir avec le dessin 😊. Je ne pense pas que je le ferais pour ça. Une chaîne YouTube, c’est beaucoup de temps et de travail. Trouver des sujets intéressants, faire le montage vidéo, audio etc. Non, je ne peux pas (tellement à faire…et si peu de temps). Le dessin étant une activité très chronophage, si je mets en place une chaîne sur ce sujet… je ne verrais plus la lumière du jour hahaha… je ne suis pas (encore) un vampire.

Es-tu un gameur ?

Beaucoup moins que je l’ai été mais oui, j’ai même été hardcore gamer.

Si oui : Quel est ton style de jeu vidéo préféré ? Sur lequel prends-tu le plus de plaisir à jouer ?

J’ai longtemps adoré les jeux de combats et plus principalement la série Street Fighter et Tekken. Puis j’ai découvert World of Warcraft sur lequel j’ai sacrifié pas mal d’années haha… les joueurs de WoW comprendront… ce jeu restera dans mon cœur pour de multiples raisons mais je ne veux plus y toucher. Pendant longtemps, je n’ai pas aimé les FPS, puis je me suis mis doucement à Doom, Destiny (que j’adore), et dans un genre un peu diffèrent Overwatch.

Parlons encore un peu de ton avenir, que souhaites-tu réaliser pour 2020 / 2021 ?

Avant tout, me faire plaisir sur le papier ou ma tablette tout comme jusqu’à présent. Prendre du plaisir à faire ce qu’on fait, ça se ressent dans une œuvre. Je pense que les gens le voient et de ce fait te renvoient des compliments et encouragements. C’est gratifiant, et ça te pousse du coup à en refaire, mieux faire, etc. C’est un cercle vertueux. Je fonctionne comme ça, l’aspect monétaire vient après et n’est pas un moteur pour moi. Plus tu te fais plaisir, mieux tu fais, mieux tu fais… plus ça plait et le « succès » aussi relatif soit-il suivra. Plus concrètement, j’espère aussi que cette situation anxiogène va enfin s’arrêter et que je vais pouvoir faire la tournée des conventions 😊.

Un dernier mot pour la fin ?

Hé bien déjà, merci de m’avoir lu, j’espère que mon blabla n’aura pas été trop indigeste. Laissez-vous guider par la passion, quelle qu’elle soit, ne vous découragez pas si c’est long et chiant. Comme on dit : no pain no gain. Personne n’arrive à faire des choses extraordinaires sans travailler, alors soyez fiers de vous et Go On !

PS : laissez-vous guider par le Dojo Kun dans le sport, dans l’art,  dans la vie en général.

Cherchez la perfection du caractère
Soyez fidèle
Soyez constant dans l’effort
Respectez les autres
Retenez toutes conduites violentes

Pour conclure…

Nous souhaitons remercier Yan d’avoir pris du temps pour répondre à notre interview !

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez10
Enregistrer