Infinity Strash Dragon Quest : The Adventure of Dai

Infinity Strash Dragon Quest : The Adventure of Dai est un jeu d’aventure développé et édité par Square Enix. Il est disponible depuis le 28 septembre 2023 sur Nintendo Switch, PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Séries et PC.

Ce test a été réalisé sur une version PS5 fournie par l’Éditeur.

L’histoire de Dragon Quest : The Adventure of Dai

Tout part d’un Shonen nommé Fly en France puis qui sera renommé plus tard avec son nom d’origine à savoir Dragon Quest : La Quête de Daï. En ce moment Delcourt, nous propose une nouvelle réédition de la série, écrite par Riku Sanjō et dessinée par Kōji Inada. C’est le moment de se faire plaisir et de racheter les tomes ou de commencer votre collection.

Le jeu Infinity Strash Dragon Quest : The Adventure of Dai reprend l’histoire de l’animé ainsi que du manga. Mais attention, il ne la reprend pas en entier et va jusqu’au chapitre 40. C’est un peu dommage de ne pas aller au bout de l’histoire, est-ce que l’on aura un DLC pour la finir ou pas ? Ceci est une question encore en suspens.

Tout commence avec l’affrontement entre Daï et Baran, qui fait perdre la mémoire à Daï et ainsi nous permet de reprendre depuis le début pour comprendre l’histoire dans son entier. Le jeu nous propose alors d’entrevoir des bribes de la mémoire de Daï. Les scènes défilent et sont souvent teintées en sépia, pour nous montrer que nous sommes toujours dans les souvenirs.

Le jeu nous propose de découvrir l’univers sous forme de quêtes : Histoire, libre, et aventure. Il faut noter que le jeu s’adresse aux fans de l’animé et du manga.

Liberté où es-tu ?

Nous qui sommes tant habitués à pouvoir librement circuler sur une carte et avancer, Infinity Strash Dragon Quest : The Adventure of Dai, ne nous propose pas ce mode-là. Nous allons alterner avec des micro missions qui seront des combats de monstres ou boss et la visualisation de souvenirs. Vous l’aurez compris ici pas de jeu d’aventure, mais une succession de missions courtes. Le Gameplay est un peu différent de ce que l’on pourrait espérer du jeu. Le jeu nous propose de suivre l’histoire via des vidéos que cela soit pour commencer un combat ou même il arrive que cela coupe le combat en deux. On se demande pourquoi certains combats sont en vidéo et pourquoi on ne les réalise pas. 

Lors de combats contre des boss, la meilleure stratégie pour ne pas mourir est de passer un grand moment à éviter les coups et de faire du hit-and-run. Concernant les combats avec les monstres, on se retrouve avec une arène et l’apparition de ces derniers. Nous sommes sur un Gameplay très facile à prendre en main mais qui ne change quasi jamais. 

Le rythme de jeu est assez compliqué à tenir, puisque l’on passe énormément de temps à regarder des vidéos. En parlant de ça, on aurait pu avoir des vidéos entières de l’animé mais cela n’est pas le cas. En effet, nous sommes sur des images assez fixes ou avec un peu d’animation, avec du texte à lire. Il est possible d’en avoir avec de l’animation mais c’est vraiment rare. Il est dommage des fois d’enchaîner plusieurs moments scénaristiques et on peut être tenté de faire défiler le texte beaucoup plus rapidement que prévu surtout si on connaît bien l’histoire. 

Le sanctuaire pour nous sauver tous !

Voici la partie qui vous fera un petit plus, Le sanctuaire, est une sorte de donjon sans fond. Chacun des étages comprend 5 niveaux. Alors c’est toujours la même arène carrée ou pop, avec des monstres et nous devons les tuer à la chaîne. Chaque fois que l’on avance dans une salle, nous avons la possibilité de choisir un bonus (attaque, défense, magie ou compétence) pour améliorer notre équipe. Les bonus sont obtenus à la fin du combat, ils sont pour le groupe en entier ou pour un seul personnage.

À la fin de chaque étage, il est possible de continuer ou d’arrêter, il faut noter que l’on gagne des cristaux et autres nous permettant d’acquérir des souvenirs. Il faut faire attention, si on meurt on perd tout et il faudra alors recommencer.

Les souvenirs sont au centre du jeu, ils prennent la forme de cartes que l’on attribue à notre personnage. Ils permettent d’améliorer vos stats mais aussi vos attaques. Si vous avez plusieurs fois le même souvenir, cela servira à le booster. Vous l’aurez compris, on va passer beaucoup de temps dans le sanctuaire pour améliorer notre équipe et nous permettre de finir l’aventure. 

Il est aussi possible d’augmenter le sort des personnages via le sanctuaire, cela reste donc une case obligatoire. Le sanctuaire est débloqué dès la fin du premier chapitre du jeu, il ne faut pas hésiter à s’y rendre rapidement et y rentrer en profondeur.

D’un point de vue technique, Infinity Strash Dragon Quest : The Adventure of Dai, colle parfaitement au jeu nous proposant un lore mais aussi un bestiaire totalement raccord avec le jeu. Les graphismes sont colorés, et donnent un vrai plus. Les sorts sont superbes, les animations sont dynamiques. On ne souffre d’aucun ralentissement sur la PS5, un vrai plus pour la fluidité du titre.

Côté musique, on retrouve toutes les ambiances que l’on apprécie ainsi que des bruitages très bien réalisés. Les doublages en japonais et anglais sont au top et nous permettent de vraiment bien apprécier l’histoire ainsi que le titre. Et oui ce sont les doubleurs de la série qui prêtent leur voix aux personnages.

Mon avis sur Infinity Strash Dragon Quest : The Adventure of Dai

Infinity Strash Dragon Quest : The Adventure of Dai était très attendu à la maison, car Daï est un personnage que nous suivons depuis un moment. On adore la licence Dragon Quest dans son ensemble. Pour tout vous dire on a déjà les mangas, donc ce jeu était très attendu.

Nous avons passé beaucoup de temps sur les diverses séquences animées et le temps pour finir l’histoire a été compris entre 10h et 11h. On ressent le mélange de différents genres, au départ, on a cru être dans un visual novel. Car la séquence de départ est un peu longue, puis les combats sont arrivés et nous avons eu un peu de frustration, certains étaient en cinématique alors que l’on aurait adoré les vivre. Il est vraiment dommage de ne pas pouvoir librement circuler sur la carte mais on l’a compris, c’est un choix de l’éditeur. Une fois fait à ce Gameplay, assez simple, l’endroit où l’on a pris le plus de plaisir reste le sanctuaire. Il apporte un peu ce côté RPG que l’on attendait. Une fois l’histoire finie, on se retrouve à rassembler tous les souvenirs du jeu et à augmenter la difficulté du sanctuaire. Les défis les plus redoutables se trouvent donc dedans, un peu déconnectés de l’histoire. Cela permet aussi à l’ensemble des joueurs de réussir l’aventure et ainsi de pouvoir profiter de s’améliorer au fur et à mesure du jeu. Le codex sera là pour nous rappeler tous nos exploits et réussir à le remplir sera un petit challenge.

Pour conclure…

Infinity Strash Dragon Quest : The Adventure of Dai est un jeu qui peut vous décevoir mais aussi avoir quelques bonus. Le Gameplay est très facile d’accès et entrecoupé de scènes vidéos. Une fois le sanctuaire débloqué, on y trouve un peu plus son compte et on apprécie de retrouver Dai. Pour moi ce titre est une déception car je m’attendais plus à un RPG qu’à un rogue-like, il est possible que pour vous ce titre vous fasse découvrir l’histoire de Dai que l’on aime tant !

La  note  de la  rédaction

3/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Graphisme et doublage au top

Histoire respectée

Lore identique à l’original

Les points négatifs

Gameplay trop simple

Pas de liberté dans l’exploration

Trop de vidéos

4 personnages jouables

Vous devriez Lire aussi
Source of Madness

Dans le même genre

Laisser un commentaire