Articles a la une

Derniers commentaires
test

Immortal Unchained

Immortal Unchained est un jeu d’action disponible sur PlayStation 4, Xbox ONE et PC. Le titre est développé et édité par Toadman Interactive.

Un scénario sombre

Immortal Unchained vous met dans la peau d’un héros enchaîné, réveillé par un certain Aras. Ce dernier vous raconte qu’un mal inconnu a traversé les nombreuses planètes de l’univers et qu’une armée de morts-vivants est en train de les envahir. Tout naturellement, vous êtes le dernier espoir pour vaincre cette invasion qui peut réduire l’humanité à néant. Voici donc la base du scénario d’Immortal Unchained, tout comme son homologue Dark Souls, le scénario est sombre et demandera une certaine concentration pour tout comprendre. Notons que contrairement à son homologue, Immortal Unchained possède des cinématiques en artwork qui viendront entrecouper les séquences de gameplay. Notons également que la direction artistique du jeu se détache des titres du genre en adoptant une thématique plus portée vers la science-fiction. Il arrive même que nous soyons admiratifs devant certains d’entre eux.

Un gameplay mou et rigide

Comme tout bon jeu du genre, il est possible de créer son personnage. La palette de customisation étant limitée, vos choix se porteront sur la couleur de peau, les tatouages et changer quelques éléments. Le dernier élément à choisir sera votre classe parmi les 6 disponibles : tireur d’élite, vandale, nomade, mercenaire, raider et traqueur. Les différences entre les classes se caractériseront bien sûr par les armes utilisées, mais aussi par les statistiques majeures qui augmenteront avec les niveaux. Notons que le système de classes est assez générique, mais peut-être que le gameplay a quelque chose à nous offrir ? Malheureusement, ce n’est pas le cas, le gameplay au corps-à-corps est très rigide, voir robotique, nous sommes bien loin d’un jeu du genre comme The Surge. Concernant les esquives qui sont une partie primordiale, le constat est le même. Le jeu est terriblement en arrière sur ce qui se fait de nos jours, ce qui rend le rythme mou et lent. Notons également qu’à la manière de The Surge, il est possible de cibler une partie du corps de notre ennemi afin de focaliser nos coups dessus. Mais encore une fois, le système est mal fichu, ce qui nous fera nous rabattre sur le verrouillage simple.

Immortal Unchained n’a pas que des mauvais points, il possède une tension omniprésente lors de ses affrontements, la peur de mourir est constante. On cherche donc désespérément le lieu de salut afin de regagner notre précieuse santé. Les obélisques sont des lieux sécurisés où vous récupérez votre vie, vos grenades, vos seringues, mais leur utilisation fait réapparaître tous les ennemis de la zone. Tout naturellement, si vous mourez, vous perdez tous vos bits, à la manière de la perte de vos âmes dans la série des Souls. Les combats de boss, l’élément crucial de ce genre de jeu, la chose qui vous fait vous arracher les cheveux sont totalement à la masse ici. Un combat de boss se traduit généralement par le fait qu’il faille toucher le point faible qui se situe dans son dos et c’est tout. Nous sommes donc bien loin des multiples patterns à retenir pour esquiver les attaques et tenter de contre-attaquer. Côté level design, Immortal Unchained est très linéaire, malgré quelques raccourcis bienvenus.

Un coté RPG raté

Immortal Unchained possède une dimension RPG. Une fois à l’obélisque, vous pourrez améliorer vos statistiques moyennant des bits. Cela vous permettra d’améliorer votre barre de santé, d’énergie, vous permettant de faire des super attaques, ou encore votre barre d’endurance, vous permettant de faire des esquives et des roulades afin de mieux appréhender la suite de l’aventure. Il vous sera également possible de démanteler des armes afin de gagner des bits et des composants basiques ou avancés, des matériaux supplémentaires pour améliorer vos armes et donc leurs statistiques. Pour les motifs, c’est la même chose, vous trouverez des codes à déchiffrer à l’aide de bits pour obtenir des codes que vous pourrez greffer à votre personnage afin que ce dernier gagne quelques bonus. L’interface est mal pensé, un arbre de talent aurait été plus judicieux. En parlant de l’inventaire, ce dernier est très cheap et se résume à quelques onglets. Plusieurs onglets sont présents et vous font ramasser des objets totalement inutiles au sein du gameplay, le pire, c’est que l’on ne peut même pas les revendre. Il aurait été judicieux de mettre en place un système d’armure et d’arme afin de permettre au joueur de changer son stuff comme il le veut plutôt que d’aller à l’obélisque.

Le point technique d’Immortal Unchained

Parlons d’une chose douloureuse, les bugs. Immortal Unchained en est une mine. Entre les boss qui s’infligent des dégâts tout seuls, les ennemis qui sont soit aveugles, soit avec une vue d’aigle, le fait que le personnage peut se bloquer dans les textures et des bugs d’affichages en tout genre, vous avez un savoureux cocktail de problèmes techniques. Techniquement, le jeu ne rend pas hommage aux supports sur lequel il fonctionne, les explosions sortent de l’ère PlayStation 3, les animations sont rigides et la plupart des textures sont très pauvres. Il faut notifier également que son optimisation sur PC laisse parfois à désirer avec notamment des chutes de FPS sur certaines zones (Coucou Veridian). Vous l’aurez compris, Immortal Unchained est en retard techniquement et possède beaucoup de problèmes.

En conclusion, Immortal Unchained essaye d’avoir son propre univers et sa propre ambiance autant par son scénario futuriste que par ses ennemis Cybernitique. Avec son gameplay rigide, son côté RPG raté et ses NOMBREUX bugs font de lui un jeu plutôt moyen avec de bonnes attentions, mais sans y parvenir surtout si on le compare à un Dark Souls. C’est pourquoi je ne vous le conseille pas.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Direction artistique science-fiction
  • La tension de la mort
  • Durée de vie correcte (25h)
  • Ambiance sonore
Les points negatifs
  • Manque de profondeur
  • Intelligence Artificielle aux fraises
  • Création de personnages limitée
  • Des boss basiques
  • Bugué de partout
  • Graphiquement en retard
  • Gameplay rigide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *