Gun Jam

Sorti le 19 avril 2023, Gun Jam est un FPS (First Person Shooter) rythmique super dynamique disponible sur PC et en VR. Il a été développé par Jaw Drop Games.

Ce test a été réalisé sur une version PC.

Premières Impressions

ÇA DÉFONCE. Littéralement. Gun Jam aspire ton attention durant toute la partie à cause de ses couleurs, des musiques entraînantes et des ennemis qui t’attaquent par vagues. C’est un jeu difficile, mais on s’y amuse sans rager ! Même quand on est nul…

Gameplay

Un FPS rythmique donc… Comment ça marche ?

Screenshot gameplay "Gun Jam"

À l’écran, nous pouvons voir en plein milieu la piste rythmique et les différents symboles qui défilent dessus. Notre viseur est en plein dedans ! Il n’est possible de tirer que lorsqu’un symbole est dans notre viseur et, selon notre skill, on obtient les résultats “good”, “perfect”… ce qui nous permet d’augmenter peu à peu une barre d’overdrive. Il faut bien entendu viser un ennemi afin de lui tirer dessus, je doute qu’il y ait besoin de vous expliquer comment fonctionne cette partie-là !

Démonstration de la piste "rythmique" du jeu.

Comme vous pouvez le constater, il y a plusieurs types de symboles sur la piste rythmique. Ils représentent différentes armes avec lesquelles le personnage va tirer lors du passage du symbole. Ces armes donnent différents dégâts et ont différentes caractéristiques. On y retrouve donc le fusil à pompe, qui a une portée courte et des dégâts conséquents, la rocket, arme à gros dégâts qui provoque une explosion, une arme à électricité et une qui semble utiliser des soundwaves pour lesquelles il faut garder le clic appuyé pour déclencher leur rafale.

Si chaque symbole représente une arme, il est cependant possible de dash ou kick sur chacun d’eux ! Ce qui permet de continuer d’augmenter notre barre d’overdrive même en nous déplaçant.

Une fois la barre d’overdrive remplie, on peut déclencher chez notre personnage une sorte de mode fury où ses dégâts et/ou ses capacités sont augmentés !

Les maps, quant à elles, offrent des ressources pour nous faire sauter dans les airs, des dynamites à faire exploser en tirant dessus lorsqu’un ennemi est à proximité ainsi que des recharges de vie et d’overdrive !

Les Musiques

Cette OST est GÉ-NIALE ! Il y en a pour tous les goûts, mais ma préférée reste Fuel Cell. Toutes les musiques sont entraînantes et motivantes, c’est très amusant de suivre les beats avec nos tirs. Certaines musiques sont plus difficiles à gérer que d’autres selon certains passages qui offrent moins de possibilités de tir, mais ça nous engage à adapter notre manière de jouer à chaque fois !

Tout ça pour dire : j’écoute l’OST en dehors du jeu quand il me faut de la motivation.

À noter : nous avons aussi la possibilité d’ajouter nos propres musiques, ce n’est pas une option que j’ai exploré mais elle existe !

Les Maps

Chaque map a sa propre difficulté assignée ainsi que des ennemis lui appartenant. La toute première dans notre panel se nomme Gun Jam Arena et se trouve être celle dont la difficulté est la plus facile. Il s’agit d’un cratère terreux dans lequel nous pouvons descendre pour nous attaquer à ses vagues d’ennemis arrivant de toutes parts.

Map Gun Jam Arena de "Gun Jam".

La deuxième dans la file est City Streets. On a tout de suite une ambiance plus nocturne et, bien sûr, “ville”. Les ennemis qu’on y trouve sont majoritairement aériens et nous avons beaucoup de moyens de les rejoindre en hauteur sur les toits de la ville.

"Map" City Streets de Gun Jam

Avec Noise Maze, ce sont des maps à difficulté normale. En parlant de Noise Maze, elle nous présente un gameplay différent avec un système de checkpoints à déverrouiller au fur et à mesure de notre avancée dans la map. On possède un timer par salle qui nous oblige à avancer.

Map Noise Maze de "Gun Jam"

La toute dernière map est Sonic Prison. Sa forme est circulaire, sur deux étages, et les ennemis qui s’y trouvent sont exclusivement aériens. La difficulté qui y est fixée est en hard. Nous pouvons aussi tomber dans le vide sur cette carte, ce qui nous oblige à mieux gérer nos déplacements et nos dash. Sa dominante de couleur est rouge / rose et contraste avec les ennemis de couleur verte.

Map Sonic Prison de "Gun Jam"

City Street et Sonic Prison possèdent un type d’ennemi similaire, au même titre que l’on peut retrouver le même type d’ennemis dans Gun Jam Arena et Noise Maze.

Nous avons donc des ennemis aériens qui vont du drone au vaisseau, des ennemis terriens qui sont semblables à des puces de par leur capacité de saut, des robots géants… Tout là-dedans est robotique d’ailleurs.

Les Personnages

Le jeu nous donne trois personnages différents avec lesquels jouer. Chacun possède son propre overdrive et un clair style de musique attitré.

Personnage Tap de "Gun Jam"

Tap est le colosse en veste jaune. Son overdrive multiplie les dommages de ses armes par quatre ! Il est disponible dans les maps Gun Jam Arena et Noise Maze. C’est sûrement le représentant des musiques “Trap hop” présentes dans le jeu. Vu sa masse de PV, il pourrait s’apparenter au tank de l’équipe.

Personnage "Ballard" du jeu

Ballard, quant à lui, est visiblement le représentant du côté totalement MÉTAL de notre playlist ! Son overdrive le fait passer en mode berserk et il se met à mettre des coups de pied dans la bouche de tous les ennemis qu’il rencontre dans son viseur et qui sont assez proches ! On le retrouve dans la map City Streets.

Personnage "Aero" du jeu

Pour finir, Aero est la plus rapide d’entre tous, mais aussi celle qui a le moins de vie ! La difficulté de son jeu est en hard et ça se voit… Elle est jouable dans la Sonic Prison et son overdrive consiste en un bullet time qui fait ralentir les ennemis et qui nous laisse le temps de bien les viser (ce qui m’est d’une grande aide…) !

Je pense que mon personnage préféré reste Aero malgré la difficulté de son jeu !

Points Négatifs

Image présentation "Gun Jam".

Quelquefois, il arrive aux ennemis de se retrouver bloqués dans certains éléments de la map, ou même que le joueur ait des difficultés à naviguer entre certains objets, ce qui a tendance à rendre le jeu moins fluide. Je me suis retrouvé derrière des escaliers quelques fois avec Ballard. Cependant, je ne suis jamais resté bloqué.

Il arrive aussi que les ennemis de Gun Jam Arena n’aient pas l’air de me remarquer ou de m’attaquer, ce qui en fait des cibles excessivement faciles (le jeu a pitié de moi…).

Aussi, comme il n’y a pas vraiment de guide ouvert, tu tâtonnes un peu pour comprendre ce qu’il se passe au début. Il m’a fallu attendre un écran de chargement pour savoir que je pouvais maintenir le clic sur certaines armes. Ce n’est pas super pratique.

On ne retrouve pas de lore à réellement explorer, même pas un peu, difficile de ne pas le comparer à d’autres FPS qui nous offrent au moins un peu de choses à nous mettre sous la dent à propos des personnages, c’est dommage.

Pour conclure…

Pour dépenser de l’énergie mentale pendant une dizaine ou une quinzaine de minutes, c’est un jeu parfait. Pareil pour les try harders amateurs de FPS et de jeux de rythme. Malgré les quelques quacks des IA et le manque de contenu niveau lore, les musiques, le style de jeu et son originalité en font un très bon candidat pour des parties sans prise de tête !

La  note  de la  rédaction

3/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Des musiques géniales !

Une ambiance prenante

Un concept fun !

Les points négatifs

IA des ennemis faillible

Un guide / tutoriel aurait pu être ajouté

Vous devriez Lire aussi
Hercule Poirot : The London Case

Dans le même genre

Laisser un commentaire