En seconde classe pour Noël

Liv LAND et Alexia DAMYL ont mis leur bonnet de lutines du Père Noël pour écrire à quatre mains la romance doudou à glisser au pied du sapin. En seconde classe pour Noël, sorti en version numérique le 13 novembre 2023 et en exclusivité papier lors du salon de la romance de Bruguières (31) le 2 décembre est le must have FF au goût de cannelle que nous propose Erato éditions pour ce Noël 2023. Pendant 174 pages pour l’édition imprimée et pour un prix de 18,99€ (ou 4,49€ en ebook), suivez Charlize et Esther depuis leur premier échange de regards sur un quai de gare et jusqu’à la forêt aux souhaits où tout est devenu possible.

Allumez le feu dans la cheminée, enfilez votre combinaison licorne, glissez-vous sous le plaid à carreaux et plongez-vous dans ce roman feel-good mais pas seulement.

Synospsis

Charlize, Esther. L’une enseignante, l’autre banquière. Deux univers étrangers qui se percutent au hasard d’une panne de train.

Et si la magie de Noël se reflétait dans le bleu des yeux d’Esther ? À moins que ce ne soit un océan de tristesse qu’y lise Charlize.

Se pourrait-il qu’un quai de gare change à jamais le destin de deux inconnues ?

Erato Editions

Biographie des autrices

Les livres, Liv Land est tombée dedans toute petite, se dépêchant d’apprendre à lire pour ne pas avoir à attendre un grand frère pour dévorer… les Astérix. Devenue rapidement plus éclectique, elle pilla la bibliothèque de son père, y compris les livres dans lesquels celui qui gagne n’est pas le gentil… Puis elle s’est mise à griffonner partout des textes, poésies et romans. Des études de droit et un métier passionnant et chronophage ont espacé ses rencontres avec la page blanche. Depuis 2018, le syndrome est revenu et ne l’a plus quittée.

Alexia Damyl est une trentenaire toulousaine. Passionnée de lecture et d’écriture depuis toujours, elle publie quelques articles polémiques dans le journal du lycée avant de laisser son hobby de côté pour se consacrer à ses études de biologie. En 2011, employée dans un laboratoire depuis deux ans, elle passe le concours de recrutement de professeur des écoles et devient enseignante. Lorsqu’elle a découvert la littérature LGBT, elle a eu envie d’écrire pour raconter des histoires d’héroïnes du quotidien qui lui ressemblent.

Notre avis sur En seconde classe pour Noël

Sous un parfum de chocolat chaud (ou de vin épicé, chacun ses goûts) et la musique de grelots, En seconde classe pour Noël cache une histoire pas si légère qu’il n’y paraît. Alors oui, les amoureu(ses) de Noël et de feuilletons façon ceux qui inondent le petit écran depuis fin octobre seront ravi(e)s, mais les lecteurs moins adeptes de niaiseries au goût sucré y trouveront leur compte aussi.

Un train en panne pourrait bien changer des vies, et pas comme on pourrait l’entendre (c’est-à-dire de façon négative car avouons-le les retards SNCF sont rarement une partie de plaisir). Au lieu de râler comme la majorité des voyageurs, Charlize et Esther profitent de l’immobilisation de leur train pour discuter et se découvrent des atomes crochus. Entre elles, c’est un véritable coup de foudre amical, voire même un peu plus du côté de Charlize, qui se remet à peine d’une rupture douloureuse. Comme toute femme trahie, elle va avoir tendance à s’emballer instantanément. Heureusement, Pacha, son chat et confident, va lui permettre de calmer ses ardeurs, car elle n’est pas au bout de ses peines avec Esther. Non pas que la jeune femme soit désagréable, ni même réfractaire à ses désirs, mais elle porte de lourds fardeaux sur les épaules.

Sans être un véritable slowburn, la tension romantique met du temps à monter. Entre rendez-vous manqués, ex-insupportables et autres rebondissements, ces deux-là ne sont pas près de pouvoir librement s’aimer ! À chaque fois que le lecteur croit que le bonheur leur tend les bras, l’univers se montre facétieux (pour notre plus grand plaisir). Les deux femmes sauront-elles braver les dangers qui planent au-dessus de leur tête ? Vous ne le saurez qu’une fois la dernière page dévorée.

Dans ce roman, la thématique du deuil (amoureux entre autres) est abordée avec brio et l’on comprend, grâce à la plume fluide des deux autrices, que chaque fin n’est qu’un nouveau départ. Les styles d’écriture se marient à merveille au point où il est impossible de distinguer qui a écrit quoi. La romance se déroule au fil des pages et l’on ne peut cesser la lecture qu’après avoir affronté avec les héroïnes les multiples rebondissements qui jalonnent les pages. Le rythme est bon, le vocabulaire recherché sans pour autant amener à consulter le dictionnaire toutes les trois pages. Un juste dosage d’amour, de paillettes, de magie de Noël, d’érotisme, de tracas petits et gros et d’intriguant(e)s.

La psychologie des personnages est particulièrement travaillée. Que ce soit Charlize ou Esther, chacune porte sa croix et les stigmates de leurs passés vont influer sur le présent. Quand on a été meurtrie, aimer de nouveau n’est pas si facile. La reconstruction de deux destins est écrite ici avec un réalisme qui touche en plein cœur. Petit coup de cœur pour la belle-mère d’Esther que l’on déteste avec tendresse. Ses jugements m’ont tourneboulée tant par leur injustice vis-à-vis d’Esther que par leur justesse en tant que maman déchirée.

Pour conclure…

Le mariage des deux plumes dans cette histoire d’amour autour des fêtes de fin d’année est très réussi. Les personnages sont réalistes et attachants, les mots doux et sensuels. Geeks By Girls ne peut que recommander cette lecture ou vous inviter à la compter parmi les paquets de votre hotte.

Vous devriez Lire aussi
Tu me coupes le souffle – Tome 1

Dans le même genre

Laisser un commentaire