Elden Ring

Elden Ring est un jeu du genre Action RPG en open world développé par FromSoftware et édité par Bandai Namco. Il est sorti sur les PlayStation 4 et 5, Xbox One, Xbox Series et Steam le 25 février 2022.

Ce test a été réalisé sur une version PS5 fournie par l’Éditeur.

Synopsis

L’Ordre d’or a été anéanti.

Dans l’Entre-terre où règne la reine Marika l’Éternelle, le Cercle d’Elden, source vitale de l’Arbre-Monde, fut brisé.
Les descendants de Marika, tous des demi-dieux, revendiquèrent les éclats du Cercle d’Elden, également appelés runes majeures. L’Éclatement. Une guerre qui sonna le renoncement de la Volonté suprême.
La sagesse des grâces guidera les Sans-éclats, ceux à qui se refusa jadis la grâce dorée et qui furent exilés de l’Entre-terre.
Vous qui avez péri et qui pourtant vivez, votre grâce perdue depuis longtemps, cheminez vers l’Entre-terre, par-delà la Mer de brume, pour vous tenir devant le Cercle d’Elden.
Et ainsi en devenir Seigneur.

Playstation.fr

Le premier Open World de FromSoftware

FromSoftware nous a toujours offert des jeux de qualité et à la difficulté souvent peu surmontable, ou du moins que pour les plus téméraires et courageux d’entre nous. Mais cette fois-ci, le studio revient 3 ans après son dernier opus, Sekiro, avec un jeu en monde ouvert et un peu plus accessible que les précédents.

En effet, le monde ouvert de Elden Ring permet une exploration du jeu sans aucune limite. Les joueurs sont ainsi libres de ne faire que de l’exploration avant de passer par l’étape des boss, qui peuvent parfois être un peu difficiles à surmonter au début. Contrairement aux autres jeux, il n’est pas obligatoire de combattre un boss pour accéder à toutes les autres zones de la map et, ainsi, progresser plus dans le jeu. Certes, ce n’est pas toujours le cas. Mais dans la grande majorité, on peut tout aussi bien laisser une zone de côté pendant un laps de temps et s’entraîner à farmer en s’aventurant ailleurs le temps d’être plus fort et revenir par la suite.

Un jeu plus accessible aux débutants ?

Comme dit plus haut, il est possible de zapper une zone comportant un boss pour s’attarder sur d’autres ennemis et devenir plus fort. Cette méthode est pratique pour bien prendre en main le jeu et se préparer à la suite, aux combats un peu plus délicats avec des boss importants et qui feront avancer l’histoire. On remarque donc que, contrairement à un Dark Souls ou à Bloodborne, où l’on est obligatoirement contraint de combattre un ennemi pour avancer ne serait-ce qu’un peu, on peut ici tout simplement contourner la difficulté et la reporter à plus tard. Et ce avec beaucoup plus de facilité si le joueur décide d’élever les niveaux de son personnage entre-temps, ce qui est souvent le cas.

Beaucoup de streamers ou de joueurs n’ayant jamais connu ou testé des jeux de FromSoftware ont choisi Elden Ring pour se lancer. Et, bien que le jeu s’avère très compliqué vers la fin, même pour les plus doués et les plus habitués, les avis sont tout de même majoritairement positifs au niveau du gameplay et de tout ce que le jeu a à apporter, que ce soit en termes de contenu ou de l’histoire.

De sacrés soucis techniques au lancement

Je ne pouvais malheureusement pas écrire cet article sans parler des soucis qui ont accompagné le jeu dès son lancement, sur PC comme sur Playstation. Mon test s’est fait sur Playstation 5, donc je n’ai pas eu à supporter les nombreux soucis d’optimisation de mes confrères sur PC. C’est-à-dire un jeu ayant un peu de mal à tourner sur des configurations pourtant pas très vieilles. Cependant, j’ai eu comme beaucoup d’autres des crashs de ma console lorsque je lançais le jeu. Une màj récente a pu régler le souci, mais certains joueurs ont vu leurs sauvegardes supprimées à cause de cela. De quoi les dégoûter un peu après avoir passé un bon nombre d’heures dessus… Heureusement pour moi, je n’ai eu que de « simples » crashs et non des soucis de sauvegarde. Mais cela reste tout de même très décevant comme première impression d’un jeu.

De la magie à gogo

Elden Ring est LE jeu qui permet aux joueurs de s’initier plus sérieusement à la magie et aux incantations. Il est d’ailleurs compliqué de parvenir à la fin s’en user de cela, ne serait-ce que pour les invocations qui utilisent de la magie. Certaines classes sont spécialisées dans la foi et dans l’intelligence, comme l’astrologue (intelligence), le prophète (foi), et le confesseur (qui est aussi porté sur la foi mais avec des statistiques plus équilibrées que les deux autres classes). Ce dernier est souvent celui qui est conseillé pour mêler les incantations et le combat plus traditionnel. Mais rien n’empêche de choisir une autre classe comme le guerrier ou le héros et d’augmenter les statistiques de magie par la suite. Le jeu permet d’ailleurs de faire « renaître » son personnage assez facilement pour réinitialiser toute erreur de parcours. Idéal aussi pour changer d’arme ou de stratégie : je suis passée d’une épée à deux mains à un katana magique aisément grâce à ce système.

Les nouveautés de gameplay

Le jeu propose une variété de mouvements inédits et efficaces lors des combats. Le mode discrétion déjà utilisé dans Sekiro est de retour, permettant de s’accroupir et de glisser dans le dos des ennemis et de leur porter un coup critique. Celui-ci peut d’ailleurs être déclenché en brisant la posture des ennemis en les attaquant à répétition. L’action la plus révolutionnaire est néanmoins le saut. Le personnage est apte à se déplacer sur des surfaces plus hautes en sautant, à l’aide de sa monture ou non. Un plus lors de l’exploration, mais surtout durant les combats, puisque l’attaque sautée déstabilise l’ennemi et lui inflige plus de dégâts de posture. Il s’agit aussi d’un moyen efficace d’esquiver des attaques provenant du sol, à défaut de rouler sur le côté.

De plus, les « cendres de guerre » font elles aussi leur grande entrée. Elles sont primordiales pour ajouter de nouvelles compétences aux nombreuses armes présentes dans le jeu. Chacune des cendres a une affinité particulière qui s’ajoute aux statistiques de l’arme. Cela peut être de la force ou bien de la magie. Comme pour votre choix de classe, à vous de choisir ce qui vous convient le mieux et comment vous souhaitez jouer. Que vous soyez plutôt du genre à jouer à distance ou à combattre au corps à corps, il y a assez de cendres de guerre et d’armes pour ravir et diversifier les parties de tout le monde.

Les différentes invocations

Comme dans les précédents jeux de FromSoftware, il est possible de jouer en multijoueur pour obtenir un coup de main face à certains boss. D’autre part, le système d’invasion n’est plus le même. Les joueurs ne peuvent plus envahir le monde d’un autre joueur tant que ce dernier ne l’aura pas permis ou accepté par le biais d’un objet. Cela ne concerne évidemment pas les invasions de NPC. Certains d’entre eux sont, une fois vaincus, disponibles à l’invocation. Ils peuvent se transformer en des atouts incroyables après quelques améliorations et infliger d’énormes dégâts en plus d’attirer l’attention des ennemis.

Pour conclure…

Cette prise de risque de la part de FromSoftware est selon moi une réussite, bien qu’il y ait eu des soucis techniques gênants pour beaucoup de personnes dès le lancement du jeu. Les nouveautés d’Elden Ring concernant le gameplay et le monde ouvert permettent plus d’accessibilité. Ainsi, des joueurs n’ayant jamais goûté à ce genre de jeux ont pu avoir un aperçu de ce qu’offre le studio sans pour autant passer des heures à stagner sur un seul et même boss. L’attente en valait finalement la peine.

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Liberté d’exploration

Large choix de personnalisation

Hitbox extrêmement précise

Direction artistique incroyable

Les points négatifs

Scénario peu clair

Certains affrontements pénibles

Mini-donjons vite répétitifs

Vous devriez Lire aussi
Kingdom Hearts III

Dans le même genre

Laisser un commentaire

En savoir plus sur GeeksByGirls

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading