Dragons : L’aube des Nouveaux Cavaliers

La licence Dragon continue son petit bout de chemin. Il y a un mois sortait au cinéma le film Dragons 3. Nous allons découvrir si ce Dragons : L’aube des Nouveaux Cavaliers, distribué par Bandai Namco Entrainement, vaut vraiment le coup. On test la version Switch du jeu.

On se refait le film ?

Pour commencer, je vous annonce que non, Dragons : L’aube des Nouveaux Cavaliers fait bien partie de la licence, mais raconte sa propre histoire. On va rencontrer des noms bien connus des films comme Krokmou et Harold, mais nous, on va jouer avec Gribouille et Patch. Gribouille est le doux nom donné au jeune homme que l’on incarne. Il faut savoir qu’il est amnésique lorsque celui-ci débute l’aventure. Concernant Patch, c’est le dragon blanc assez unique qui nous accompagne. Une espèce inconnue de dragon qui ressemble à un patchwork de plein de dragons, d’où son nom Patch. Nous allons donc ensemble devoir affronter le monde et résoudre le mystère qui nous entoure.

Dragons : L’aube des Nouveaux Cavaliers

Le gameplay

On retrouve dans Dragons : L’aube des Nouveaux Cavaliers un gameplay assez basique. Ce jeu s’adresse principalement à des enfants, alors même si les combats sont faciles, il n’en reste pas moins que certains vont nous demander de bien réfléchir. Vous le verrez devant le premier boss. Lors d’un combat, il est facile d’enchaîner les coups et de se protéger. Il faudra aussi jongler avec notre dragon, Patch. C’est ici que l’on comprend que les mécaniques sont intéressantes, il faudra changer d’avatar régulièrement pour utiliser au mieux les compétences de chacun. On ne peut pas rester sur un seul personnage, certaines mécaniques du jeu ne seront résolues qu’avec Patch ou Gribouille, voire les deux combinés.

Tout au long du jeu, on suivra le même processus que dans un film : l’évolution de nos personnage. On va donc voir l’évolution de l’aspect physique de notre cher dragon. Il passe d’un petit bébé à un magnifique dragon. On va pouvoir voler (c’est un super moment), cela nous permettra d’explorer la carte comme on le souhaite, mais aussi de découvrir des îles et d’autres surprises !

Dragons : L’aube des Nouveaux Cavaliers

Du craft pour notre plus grand plaisir

Concernant notre avatar Gribouille, lui, pour évoluer, cela va passer par un peu de craft d’armures et autres. Pour cela, nous devons collecter des matières premières pour fabriquer de l’équipement, mais aussi de renforcer nos armes. Les matériaux seront les buissons, les minerais que l’on trouve aux alentours dans les décors (casser les pics de glace, couper les arbres et buissons), mais le vrai challenge sera dans la recherche des coffres dispersés un peu partout sur la carte. Ces derniers vous permettront d’obtenir des artefacts draconiens, il y en a 3 au total ! C’est des objets qui vous permettront de devenir plus fort.

Le concept de devoir bien gérer ses potions est aussi intéressant. En effet, nous ne pouvons en prendre que 3 dans nos sacs. Il est assez difficile de se les procurer, il faut trouver un magasin et les échanger contre des objets de récoltes.

Dragons : L’aube des Nouveaux Cavaliers

Lire aussi : Trine 2, le Jeu d’aventure en coop

Dragons : L’aube des Nouveaux Cavaliers

Dans ce jeu, on remarque facilement qu’il est destiné à un public assez jeune, mais il faut quand même réussir à avoir un peu de logique, pour trouver les coffres qui sont bien cachés, par exemple. On se rend compte que le gameplay est assez rempli, tout en restant simple. On est dans un jeu d’aventure, avec une base de craft et une durée de vie assez bonne (plus de 15 heures pour tout finir, après cela dépend de votre logique). J’aime beaucoup le design mignon, ainsi que les musiques qui donnent un petit côté épopée. Dommage que l’on ne retrouve pas toujours l’ambiance sonore du film, cela aurait fait un bon rappel.

C’est vraiment un titre qui trouve sa place pour nos enfants.

Dragons : L’aube des Nouveaux Cavaliers

Mes filles peuvent apprendre les premières mécaniques de jeu ainsi que de craft. Et moi, je passe également un bon moment de détente en l’explorant.

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Fidèle à la licence

Design mignon

Accessible aux enfants

Les points négatifs

Petit soucis avec la camera

Difficulté très faible

Dans le même genre

Laisser un commentaire