Dragon Quest Monsters : Le Prince des Ombres

Dragon Quest Monsters : Le Prince des Ombres est un JRPG développé par TOSE et édité par Square Enix, disponible sur Switch depuis le 1er décembre 2023.

Ce test a été réalisé sur une version Nintendo Switch fournie par l’Éditeur.

C’est reparti pour plonger dans l’univers de Dragon Quest Monsters

Depuis 13 ans, nous attendons un nouveau Dragon Quest Monsters, nous voici repartis dans cet univers avec ce nouvel opus. Dragon Quest Monsters est une série dérivée qui permet de capturer des monstres de la série, de se battre avec et de progresser. Oui, cela ressemble fortement à Pokémon mais voyons ce qu’il va nous apporter de plus.

L’histoire est piochée dans le jeu Dragon Quest IV : L’épopée des Elus. Nous sommes donc Psaro (le méchant de l’histoire de Dragon Quest). Il décide de se venger de son père (Maître des monstres) qui les abandonne lui et sa mère (humaine) mourante. 

Suite à sa rencontre avec son père et en le défiant, celui-ci lui pose une malédiction, l’empêchant de tuer des monstres ou encore de leur faire mal, ce qui l’amène à les capturer et les dresser pour pouvoir combattre contre ce dernier. Une elfe nommée Rose croise son chemin, c’est grâce à elle que nous découvrons notre héros (ou méchant) car celui-ci est muet.

Cet opus nous permet d’en savoir un peu plus sur le passé de ce méchant de l’histoire, mais aussi de comprendre comment il est passé de gentil à méchant ! 

En soi, l’histoire n’est pas vraiment développée, ni ne nous propose de scénario vraiment approfondi. Pour le jeu en lui-même cela n’a pas vraiment d’importance, mais j’aurais aimé quand même avoir un peu plus que ce qui nous est proposé.

Un gameplay addictif

Dragon Quest Monsters : Le Prince des Ombres est découpé en deux grosses phases de jeu. À savoir l’exploration et le combat, côté exploration, nous allons parcourir des régions différentes. Pour les débloquer il faudra utiliser des cristaux, chaque zone propose un certain niveau de difficulté nous exposant à des monstres variés. De plus, un système de saisons fait varier la faune mais aussi les monstres. Ainsi plus de 500 montres sont disponibles à la capture.

Les combats se déroulent en tour par tour. Ainsi les combats se font avec les monstres que nous avons capturés. Les monstres sont rangés par rang en commençant par G jusqu’au X pour les plus puissants. Nous n’avons pas accès dès le départ aux monstres ultra puissants. Pour obtenir un monstre dans son équipe il faut en premier lieu faire un combat, et lors de celui-ci, nous avons à notre disposition un pourcentage nous permettant de savoir les chances de réussite de la capture. Il est possible d’utiliser des objets pour faire augmenter ce taux et ainsi réussir à l’obtenir. Il faut noter qu’il est possible que le monstre vous rejoigne de son plein gré à la fin d’un combat, mais c’est assez rare. 

Plus on avance dans le jeu, plus il est facile d’optimiser notre équipe. De plus, le jeu nous force un peu à changer régulièrement aussi. Les boss de régions mais aussi les arènes seront régulièrement des obstacles à franchir pour avancer. 

Une fonction que j’ai énormément apprécié utiliser est la fusion des monstres, c’est super fun mais aussi très utile. Ainsi on fusionne deux montres pour en obtenir un nouveau, unique. On attribue des points de talents pour débloquer des bonus et compétences. C’est vraiment fun et donne un vrai plus au jeu. Des fois elle peut être un peu frustrante car on est limité mais au final cela donnera tout un sens à la capture de montres. Petit hic, les monstres fusionnés sont automatiquement de niveau 1 … donc à nous le farm pour les faire augmenter de niveau.

Notre équipe est composée de 4 montres, et nous avons 4 monstres en réserve. En fonction de la taille des monstres, ils peuvent prendre plusieurs places dans votre équipe, un point important à bien doser.  Le combat est vraiment fluide et offre un large choix de possibilités. Comme habituellement dans ce type de jeu, il faudra jouer avec les faiblesses et les avantages de vos monstres mais aussi ceux de votre adversaire. Les combats sont vraiment très stratégiques et demandent pas mal d’optimisation de notre team. 

Parlons un peu des graphismes ….

Les personnages ainsi que les monstres sont bien modélisés et nous proposent un bestiaire que l’on connaît assez bien de la franchise : effectivement ils sont de Akira Toriyama. Mais franchement j’ai été un peu déçue des décors. Nous sommes dans un design assez comment dire…

Je joue pourtant très régulièrement sur la Nintendo Switch. On a des ralentissements réguliers lors de la capture et d’autres changements sur le jeu. Je suis toujours déçue de trouver ça sur un jeu d’une telle licence. Le gameplay nous fait quand même oublier ce petit détail auquel on s’habitue après plusieurs heures de jeu. J’apprécie les cinématiques ainsi que les animations qui donnent un peu de pep’s à l’ensemble.

Concernant la musique, nous sommes sur des sons que l’on connaît bien qui ne sont pas trop originaux mais qui sont efficaces. On est dans l’ambiance de l’univers et on n’a pas envie non plus de l’éteindre, ce qui en soi est déjà pas mal. 

Mon avis sur Dragon Quest Monsters : Le Prince des Ombres

Dragon Quest Monsters : Le Prince des Ombres est un jeu que j’adore, j’y passe pas mal de temps en ce moment. Le gameplay donne envie d’y revenir, même si de longues heures de farm sont à prévoir. L’histoire est assez simple mais on a envie de toujours capturer plus de monstres.

Le jeu apporte un petit côté fun et offre des possibilités super sympas. Le plaisir d’y jouer et de parcourir le monde est top. J’ai énormément apprécié le fonctionnement des saisons et le changement des monstres. En fin de compte, on rallume le jeu pour pouvoir passer encore plus de temps dessus, peu importent les petits désagréments cités plus haut. 

Le jeu est adapté pour les fans de la licence comme pour les novices. Il apportera un peu plus de contenu pour découvrir l’univers de Dragon Quest.

Pour conclure…

Dragon Quest Monsters : Le Prince des Ombres est un jeu qui vous fera passer de nombreuses heures devant votre console que cela soit en mode portable ou docker. Pour ma part, j’y passe d’excellents moments et j’apprécie de pouvoir découvrir autant de montres ! 

La  note  de la  rédaction

3-5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Bestiaire énorme

Fusion des monstres

Les points négatifs

Peu d’histoire

Farming excessif

Vous devriez Lire aussi
Empire of Sin

Dans le même genre

Laisser un commentaire