Cuisineer

Cuisineer est un roguelike sur le thème de la cuisine développé par BattleBrew Productions et édité par Marvelous. Il est disponible depuis le 9 novembre 2023 sur PC.

Ce test a été réalisé sur une version PC fournie par l’Éditeur.

En avant pour manger avec Cuisineer !

Tout débute avec Pom, qui après des années à explorer le monde et être une aventurière rentre chez elle, retrouver ses parents ainsi que leur restaurant. À son arrivée à Paell, elle découvre alors qu’ils sont partis faire le tour du monde et lui laissent gérer le restaurant. Cependant, elle découvre rapidement qu’ils se sont endettés pour financer le voyage et c’est à nous de tout rembourser. 

En quelques mots le brief du début de notre aventure. Rien de bien compliqué ni original, mais la ville de Paell est remplie de personnes qui adorent manger au restaurant à toute heure ! Ne vous inquiétez pas vous allez toujours avoir une personne pour déguster vos plats ! 

Humm c’est trop bon les plats ! 

Tout est à faire depuis le début, on installe une table, un tabouret rudimentaire et une table de cuisson. Puis, si on le souhaite, on ouvre le restaurant et on accueille les clients. Puis vient le moment où l’on est en manque d’ingrédients ! Mais pas de panique, rien de plus simple que de partir à l’aventure pour les trouver. Et hop armé de notre spatule, on part dans le premier donjon à notre disposition découvrir et récolter les matériaux nécessaires à la confection des plats. 

Le Gameplay

Pour le moment, le titre ne propose que de jouer au clavier/souris. Il faut noter qu’au départ nous avons une disposition en qwerty mais changer les commandes est très facile et vraiment bien fait. Ainsi la personnalisation est efficace et simple.

Les touches sont affichées à côté de chaque action, il est assez difficile de ne pas les trouver ou encore de les perdre et le jeu prend en compte nos modifications, donc aucune excuse pour rater quelque chose.

Le timing du jeu est sur une durée d’une journée, les PNJ présents seront toujours les mêmes dans la journée. Ils ne peuvent changer qu’au retour d’un donjon ou le lendemain. Il faudra donc patienter pour trouver les bons personnages pour rendre nos ingrédients ou commander. Certains des PNJ sont dynamiques mais la plupart ne bougent pas. 

Il faut noter que le jeu propose des marchands ambulants, il y aura donc toujours quelques nouveautés de ce côté-là. J’apprécie énormément le PNJ de troc, il nous sauve un peu la vie au début, le temps d’upgrader vos armes sur certains composants.

L’importance de l’exploration

De nombreux habitants du village vont vous demander des ingrédients ou encore des plats pour réaliser leurs différentes envies. Chaque quête finie vous permettra d’acquérir une nouvelle recette et ainsi permettre de modifier le menu. Certains seront nécessaires pour accéder à des améliorations de vos armes ou encore de votre restaurant. Et pour réussir tout ça, il nous faudra explorer encore et encore les donjons proposés. 

C’est le point central de vos aventures, vous allez passer beaucoup de temps dans les donjons. Ils se débloquent au fur et à mesure de votre avancée dans la quête histoire mais aussi avec les quêtes annexes. Il peut être frustrant à certains moments d’avoir une quête annexe liée à une autre quête annexe mais cela rajoute un peu de piment.

En parlant de piment, revenons aux super monstres que l’on croise dans les donjons, ces derniers vous offrant la possibilité d’affronter des piments et autres ingrédients à découvrir. Chacun est sur un thème permettant ainsi de ne pas développer de lassitude. 

Attention, une fois rentré dans le donjon à la sortie il sera 23h quel que soit votre temps passé dedans ou encore l’heure de votre entrée. Pour ma part, j’ouvre donc le restaurant le matin puis après 15h je me rends dans un donjon. Cela permet de bien maximiser mon temps de jeu !

Le personnage se couche automatiquement à minuit et se lève le matin, vous ne pouvez pas esquiver cette limite, elle est automatique.

Il est important d’utiliser le frigo disponible dans votre restaurant ou dans votre chambre pour garder vos ingrédients, sinon vous risquez de les perdre. Et oui la nourriture se gâte en une journée. 

Vous allez avoir besoin de composants trouvés lors des donjons pour améliorer votre restaurant, l’ensemble four de cuisson et aussi votre équipement. Chaque chose a une utilité dans le jeu et vous permettra d’avancer. Cependant, la seule façon de gagner de l’argent est d’ouvrir votre restaurant et de faire un service.

Comment se déroule un service ?

Pour ça rien de plus simple, on ouvre le restaurant tout simplement en cliquant sur la porte. Une fois faits, les clients arrivent. Il faut noter qu’il y a des phases normales mais d’autres d’affluence, il y en a trois : le repas de midi, le goûter et le repas du soir. Dans ces phases-là les clients arrivent très rapidement, il faudra être bien préparé. Une fois le client entré dans le restaurant, celui-ci s’installe sur une table puis passe sa commande. Après, nous devons la réaliser, pour cela rien de plus simple, il faudra cliquer sur le meuble en question et sélectionner la recette. Une fois celle-ci faite, elle arrive sur le passe plat, ici il est possible de servir à table ou que le client aille chercher lui-même son plat. Nous avons pas mal de clients différents, même si les avatars changent peu en soi. Il y a les enfants, les clients modestes mais aussi les nobles. Les clients nobles aiment être servis à table mais ils savent aussi aller chercher leurs plats. 

Une fois fini d’engloutir son plat, le client se dirige naturellement vers la caisse pour régler. Il va payer son plat plus des pourboires. Les pourboires sont en fonction de la qualité de la table, de la décoration, de la vitesse de service, tous ces facteurs entrent en jeu dans le prix. Plus vous ferez des recettes développées plus vous allez recevoir d’argent. 

Mon avis sur Cuisineer

Cuisineer est un roguelike au graphisme mignon et avec un charadesign super bien fait. J’apprécie cet univers tout coloré et le thème de la cuisine est vraiment bien trouvé. Chacun des plats proposés existe dans la vie IRL et les dessins sont vraiment ressemblants. Tout est en rapport avec la nourriture et le thème est vraiment bien exploité.

En soi le scénario n’est pas vraiment développé mais il n’en a pas besoin, nous avons le restaurant à faire tourner ! Et énormément de quêtes secondaires qui nous occupent beaucoup tout en nous apportant des recettes de plus en plus complexes.

La difficulté dans les donjons est bien réelle, nous proposant aussi des monstres sur le même thème et assez originaux. Les boss sont aussi une sacrée tâche qui va nous demander plusieurs heures de jeu avant de pouvoir les affronter. 

J’ai vraiment beaucoup aimé Cuisineer, il est bien pensé et propose un Gameplay assez facile à prendre en main. Il est dommage que l’on ne puisse pas jouer à la manette (même si je suis une amatrice du clavier/souris) cela aurait pu apporter un portage sur Switch car il mérite d’être découvert. 

Pour conclure…

Cuisineer a su me séduire avec un Gameplay accessible et des graphismes kawaii. Le thème de la cuisine est bien développé et poussé de quoi vraiment donner envie de cuisiner après une partie ! Si vous avez envie de vous éclater sur un jeu avec une grande durée de vie, foncez ! 

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Univers coloré

Le thème de cuisine bien développé

Gameplay facile à prendre en main

Durée de vie

Les points négatifs

Pas de possibilité de jouer en multi

Pas de jeu à la manette

Vous devriez Lire aussi
Hitman 2

Dans le même genre

Laisser un commentaire