Conan Chop Chop

Conan Chop Chop est un jeu d’action / rogue-lite développé par Mighty Kingdom et édité par Funcom. Le titre est paru le 1er mars 2022 sur PC, PS4, Xbox et Nintendo Switch. Voyons ce qu’il vaut sur la dernière console de la firme au plombier moustachu.

L’histoire de Conan Chop Chop

Le sorcier Thoth-Amon a réussi à mettre la main sur le Cœur d’Ahriman, lui permettant ainsi de ressusciter Xaltotun, un ancien ennemi de Conan. Avec son aide, il compte restaurer l’empire d’Achéron. Mais il y a un tout petit souci…

En effet, Thoth-Amon n’a pu faire revenir que la moitié du corps de Xaltotun. Il faut lui trouver un corps pour finaliser sa résurrection. Le sorcier décide alors d’organiser un concours afin d’attirer les guerriers les plus braves d’Hyborée : le Colère-A-Thon.

Conan et ses amis, Bêlit, Pallantidès et Valéria, entendent parler de ce concours. Alléchés par les récompenses promises en cas de victoire, ils décident d’y prendre part et partent affronter quatre boss afin de pénétrer dans la forteresse de Thoth-Amon et réclamer leur dû.

Comme vous avez pu le comprendre, Conan Chop Chop se situe dans l’univers de la saga Conan le barbare. Cependant, nous avons ici affaire à une version beaucoup plus cartoon et tout à fait accessible aux plus jeunes. En effet, le titre est classé PEGI-7. Il offre un scénario très léger, et prétexte l’aventure, et de l’humour au cours de celle-ci.

Retrouvez notre preview et notre test de Rogue Lords ici et .

Une aventure solo ?

Conan Chop Chop permet de partir à l’aventure jusqu’à quatre joueurs, que ce soit en local sur la même console ou en ligne. Dans tous les cas, vous aurez le choix entre quatre personnages, à savoir Conan, Bêlit, Pallantidès et Valéria. Concernant la partie online, vous pourrez héberger une partie, soit publique soit privée pour les amis, ou bien parcourir la liste des sessions lancées par d’autres joueurs et les rejoindre.

Et le gameplay ?

Conan Chop Chop est un jeu d’action de type rogue-lite. Entendez par là que vous n’allez pas pouvoir finir le jeu en une seule fois. Il vous faudra mourir et recommencer. Chaque fois que vous entamerez une nouvelle partie, la carte sera différente, sauf le village de début, qui sert de hub entre chaque zone. Cependant, vous ne repartez pas tout à fait de zéro.

En effet, chaque run vous fera gagner des points d’expérience, qui viendront augmenter le niveau du profil du joueur du jeu. À chaque niveau, vous aurez un point de compétence. Mais ce n’est pas tout ! Car vous trouverez des coffres sur votre chemin, et les objets que vous trouverez seront débloqués pour le run suivant, vous permettant de les acheter chez un marchand.

Le forgeron

Vous récolterez aussi des pierres appelées “Feu d’acier” sur vos ennemis. Celles-ci seront à dépenser chez le forgeron pour fabriquer de nouveaux équipements. Il faut savoir deux choses. La première est que lorsque vous fabriquez un équipement, il est immédiatement équipable car à votre disposition. La seconde est qu’on ne peut pas reforger un objet déjà forgé. Celui-ci sera débloqué et aura une chance d’apparaître chez les différents marchands, qu’ils soient en ville ou sur votre chemin.

Enfin, lorsque vous débloquez toute une série d’équipements valant le même nombre de pierres, les bâtiments de la ville sont améliorés et un nouveau slot d’achat du type d’équipement sera débloqué également. Cela permet d’avoir accès à un plus large choix en début de partie en entre chaque zone.

Les protagonistes et le formateur

Conan Chop Chop met en scène quatre personnages. Chacun d’eux commence avec une arme différente, mais pas que. En effet, ils disposent aussi de compétences dédiées, notamment une charge et une capacité ultime différente.

Chaque protagoniste a une sorte d’arbre de compétences où il sera possible de débloquer divers bonus, allant de cœurs supplémentaires en début de partie à des traits (compétences passives). Pour cela, il faudra aller voir le formateur en ville et utiliser les points de compétences acquis en gagner des niveaux.

De l’or mon seignor

Évidemment, comme dans tout bon jeu qui se respecte, abattre un ennemi lui fera lâcher beaucoup d’or et de pierres précieuses, en plus des fameuses pierres “Feu d’acier”. Toutes ces pièces sont acquises en quantité égale à tous les joueurs (tout du moins en local, je n’ai pas pu trouver une partie online). Cela permet que personne ne soit lésé par le fait qu’un seul des participant aille chercher l’or, souvent dissimulé dans les coffres et les jarres aussi.

Ce pécule que vous amasserez ne vous servira pas juste à savoir qui est le plus riche. Il vous permettra de faire des achats, que ce soit en ville ou auprès des marchands sur votre route (parfois même dans les donjons). Chaque fois qu’un joueur achète un objet, un nouveau, aléatoire mais du même type, apparaît sur le stand ainsi libéré. Vous risquez donc de dépenser votre or dans un objet moins intéressant que le suivant, mais vos alliés pourront peut-être en profiter.

Des ennemis…

Le jeu s’articule autour de zones au biome et aux monstres différents. Dans chacune d’elles, vous affronterez des adversaires qui parfois ressemblent à d’autres mais n’agissent pas pareil. Soyez donc vigilants. 

Info : les touches données ici sont pour la version Nintendo Switch et pour une configuration à la manette avec deux joy-con. Il est aussi possible de jouer avec un seul joy-con.

Pour vous battre, vous disposez d’une attaque normale au corps à corps (bouton Y), d’une bombe (ZR) et de la possibilité de tirer à l’arc (maintenir ZL enfoncer et viser avec le stick droit. En plus de cela, vous pourrez parer une  attaque avec la touche L, sachant qu’un bon timing pourra étourdir un ennemi ou lui renvoyer son projectile. Vous pourrez aussi utiliser la charge avec la touche R, sachant que celle-ci peut être autant utile pour sauter dans la mêlée que pour éviter une attaque.

Enfin, le bouton X lancera la capacité ultime de votre personnage. Cette capacité n’est accessible qu’une fois que votre jauge de rage est pleine. Elle est visible autour de l’icône de chaque personnage aux quatre coins de l’écran et est rouge en feu lorsque pleine. Le personnage aussi sera entouré d’une aura rouge à ce moment-là.

Concernant les autres touches, A permet d’interagir, B de manger afin de se soigner, la flèche haut affichera directement le menu carte tandis que le bouton + affiche le menu de pause, composé de la carte, de l’équipement des personnages et du menu principal du jeu.

… et des boss

Lorsque vous arrivez à la fin d’une zone, vous devrez affronter un boss. Celui-ci sera nettement plus gros et dangereux que les autres monstres. La zone de combat sera elle aussi beaucoup plus grande. Notez que le boss n’est jamais seul, de petits monstres viendront lui filer un coup de main. Mais en les battant, vous pourrez peut-être avoir la chance d’obtenir un cœur pour vous soigner.

Vaincre le boss vous fera empocher beaucoup de pièces d’or, une pièce d’équipement et un cœur supplémentaire. Vous serez ensuite téléportés en ville et la zone suivante sera débloquée.

Côté technique

Conan Chop Chop possède une direction artistique assez minimaliste et orientée cartoon. Le design est plutôt simple, les personnages ayant des bras et des jambes fil de fer, tout comme les PNJ et les ennemis humanoïdes. Ça ne va pas chercher loin mais c’est efficace. Les animations sont plutôt bonnes et on a droit à quelques petites surprises assez drôles. Je citerai par exemple le compagnon cochon que l’on peut obtenir en équipant le charme adéquat. Lorsque celui-ci meurt, il se transforme en tranches de bacon. Il y en a d’autres que je vous laisserai le soin de découvrir par vous-même.

Côté son, la musique d’ambiance n’est pas très forte et se laisse entendre en fond. Elle est certes répétitive, puisque nous sommes amenés à refaire plusieurs fois les mêmes niveaux. Cependant, elle est discrète et on se concentre principalement sur l’action. Elle n’en reste pas moins plutôt sympathique.

Conan Chop Chop est entièrement traduit en français, sauf les cinématiques d’intro qui se contentent d’un sous-titrage français sur un doublage anglais. Ce qui, entre nous, est largement suffisant, tant le scénario n’est que prétexte à l’action. Le tout est tout à fait lisible sur un écran de télé ou sur celui de la console.

Mon avis

J’ai beaucoup aimé Conan Chop Chop. Tout d’abord car il est simple et accessible aux plus jeunes. J’ai ainsi pu en profiter en famille avec mes deux garçons. Ils ont eux aussi apprécié le jeu, par le côté un peu bourrinage du gameplay mais aussi par les petites animations rigolotes. Personnellement, cela m’a fait pensé à Castle Crashers, jeu orienté multi auquel j’ai pu jouer avec des amis il y a quelques années. On retrouve une DA simple, de l’action et de l’humour, et le tout à partager à quatre.

Pour conclure…

Conan Chop Chop est une très bonne surprise ! Il allie le rogue-lite en multijoueur à la licence Conan mais dans une version plus édulcorée et adaptée à tous. Le fait de devoir recommencer plusieurs fois pour pouvoir aller plus loin n’est pas trop frustrant, et le fait de jouer en famille ou entre amis rend les parties très drôles et permettent de passer un bon moment.

Conan Chop CHop est disponible sur l’eshop de la Nintendo Switch pour 19,99€ et vous demandera 866 Mo d’espace pour s’installer.

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Univers cartoon simple mais efficace

Jouable jusqu’à 4

Pas trop frustrant

Les points négatifs

Parfois l’interface du jeu cache des ennemis ou des coffres

Vous devriez Lire aussi
Two Point Hospital - DLC Bigfoot

Dans le même genre

Laisser un commentaire