Carrion

Carrion est un jeu d’action disponible sur PC, Xbox et Nintendo Switch. Le titre est édité par Devolver Digital et développé par Phobia Game Studios. Le jeu est actuellement disponible dans le programme Xbox Game Pass sur Xbox One et PC.

Un concept fun

Afin de ne spoiler le contenu narratif du jeu, je vais m’en tenir aux strictes bases scénaristiques afin de vous expliquer ce qu’est Carrion. Pour faire simple, vous incarnez une créature s’étant échappée de sa cuve et détruisant tout sur son passage. Comme tout bon scénario d’horreur digne de ce nom, le sang se déverse par litres et la violence est reine. Vous pouvez manger les pauvres techniciens qui tentent de s’enfuir en criant, les découper grâce à vos tentacules, les lancer à travers les pièces. Vous êtes violent et dangereux. Le scénario du jeu tient sur un post-it, mais il est à noter qu’il est tout de même présent. Etant donné que vous incarnez le monstre, Carrion peut être désigné comme un expérience horrifique inversée.

Carrion est un jeu d'horreur dans lequel vous n'incarnez pas la proie mais le chasseur. Amoureux de l'hémoglobine, ce jeu est fait pour vous.

Etre sadique

Tout naturellement, plus vous êtes sadiques dans Carrion, mieux c’est. Qui plus est, pendant vos 7 à 8h de jeu, votre créature gagnera en puissance et deviendra de plus en plus colossale, mais aussi de plus en plus forte. Carrion vous permet d’adopter deux approches différentes, soit par la furtivité en vous faufilant dans les bouches d’aération pour surprendre les ennemis, soit la manière forte en fonçant dans le tas. Je vous avoue que parfois la manière furtive est nécessaire, car les forces en opposition ont du répondant. Jouer une telle créature est vraiment jouissif, on sent réellement la puissance au bout de ses tentacules. Qui n’a jamais rêvé de lancer une porte dans la tête d’un scientifique qui s’est servi de vous comme d’un sujet d’étude ? Les ennemis, parlons-en d’ailleurs. Vous rencontrerez des scientifiques, des techniciens ou tout autres civils, qui seront inoffensifs et qui serviront de pause repas, utile pour regagner votre vie. De l’autre côté, vous aurez les soldats, des civils armés, des troupes d’élite et des mechas. Par contre là, il faudra avancer avec parcimonie et ne pas foncer dans le tas sous peine de mourir. Par exemple, les troupes d’élite ont un boulier en face d’eux, si vous tentez de les attraper, vous vous électrocuterez et l’ennemi connaîtra votre position. Il faudra donc les contourner pour les attaquer dans le dos.

Carrion est un jeu d'horreur dans lequel vous n'incarnez pas la proie mais le chasseur. Amoureux de l'hémoglobine, ce jeu est fait pour vous.

Le pouvoir de l’adaptation

La créature que vous contrôlez va grandir et surtout gagner en puissance au fil de votre aventure. Sachez néanmoins qu’il faudra s’adapter en fonction des situations. Selon ses phases, elle pourra devenir invisible, s’habiller de pics tout autour d’elle, dasher en avant pour défoncer des murs et bien d’autres choses. Je suis sûre que vous le voyez venir. En effet, le level-design de Carrion est pensé comme un Metroidvania. Vous serez dans un niveau, mais bloqués par une chose que vous ne connaissez pas, il faudra revenir une fois le nouveau pouvoir acquis afin de débloquer une nouvelle zone. Petite information fort utile mais fort frustrante, le jeu ne possède pas de mini-carte afin de vous repérer. Je souhaite alors bonne chance à votre sens de l’orientation pour retrouver un niveau précédemment visité.

Carrion est un jeu d'horreur dans lequel vous n'incarnez pas la proie mais le chasseur. Amoureux de l'hémoglobine, ce jeu est fait pour vous.

Le coté technique de Carrion

Techniquement, Carrion est un jeu indépendant donc il est difficile de juger ses graphismes ou sa direction artistique. Néanmoins, je peux vous dire que j’ai beaucoup aimé cette petite pâte pixel-art qui me rappelle un peu mes vieux jeux. D’un point de vue durée de vie, le jeu est assez court, mais je trouve que c’est bien comme cela. Une expérience plus longue aurait été un poil répétitive et de ce fait lassante. La direction artistique est le point fort du titre, cette dernière nous permet de traverser plusieurs décors différents comme un labo, une jungle, une armurerie et bien d’autres choses. Le son n’est pas en reste, en effet, nous sommes devant un jeu d’horreur, vous êtes une créature qui veut tuer tout le monde. Ainsi, il faut des cris, des hurlements de peur, de désespoir… Carrion les retransmet parfaitement. Le seul gros bémol pour moi est le fait qu’il n’y ait qu’une seule piste qui se répète du début du jeu jusqu’à la fin.

Carrion est un jeu d'horreur dans lequel vous n'incarnez pas la proie mais le chasseur. Amoureux de l'hémoglobine, ce jeu est fait pour vous.
Pour conclure…

Carrion est une excellente surprise que j’ai pris plaisir à découvrir. Le concept est de base novateur, vous incarnez une créature et vous n’êtes pas contente, mais alors pas du tout. Vous allez donc tenter de vous échapper en charcutant tout ce qui se trouve sur votre passage. J’ai beaucoup aimé la direction artistique du jeu nous permettant de traverser plusieurs décors afin de casser la répétitivité du titre, mais aussi ses graphismes me donnant un peu le syndrome de la Madeleine de Proust. Le travail sur le son, d’une grande qualité, permet une immersion totale grâce aux cris de désespoir ou de peur que poussent vos victimes. Si le titre a attisé votre curiosité, je ne peux que vous conseiller de foncer, car le jeu est actuellement disponible sur le programme Xbox Game Pass PC et console.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Incarner une créature assoiffée de sang

La physique du jeu

Sa direction artistique

Sa pâte graphique

Le système de pouvoirs

Le côté metroidvania

Le travail sur le son

Les points négatifs

Assez répétitif

C’est un peu le bordel parfois sur l’écran

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer