BACKBONE One Mobile pour Android de chez Backbone

De plus en plus de personnes jouent sur téléphone. On voit notamment apparaître différents smartphones prévus pour le jeu. L’apparition des plateformes de jeux sur le cloud lui aussi renforce ce côté nomade avec des connexions de plus en plus performantes. Mais, l’écran tactile n’est clairement pas adapté. On retrouve plusieurs manettes afin de combler cette lacune. C’est là qu’entre en scène le Backbone.

Ce test a été réalisé avec un produit fourni par le Constructeur.

Qu’est-ce que le Backbone ?

Basiquement, le Backbone est une manette. Mais, à l’instar des manettes téléphones qui sont plus classiques, le Backbone se compose de deux manettes, un peu comme une Switch. Elles sont fixées l’une à l’autre par une plaque extensible. C’est là que notre téléphone vient se placer.

Un côté possède une prise USB-C pour le relier facilement au téléphone. On se retrouve avec une configuration ressemblant à une Switch ou encore une SteamDeck. Une fois en place, en main, le Backbone est agréable. Malgré mes grandes mains, le grip est bon et il ne me force pas à prendre des positions inconfortables comme des JoinCon.

Testé sur un Samsung A54, le téléphone s’adapte parfaitement. On constate aussi un petit espace entre la barre centrale et l’arrière du smartphone. Pour ma part, je l’ai laissé car cela permet une meilleure ventilation. Il est néanmoins possible d’utiliser un set d’adaptateurs différents fournis avec le BackBone. Par contre, dès que l’on possède un téléphone un peu atypique, dans mon cas un CrossCall Trekker X4, la connexion à l’USB-C se fait difficilement. Néanmoins, cela fonctionnera avec la majorité des téléphones.

Plus qu’une manette

En plus d’arriver dans une belle boîte, le Backbone se dote d’une application. Celle-ci, une fois installé, démarre automatiquement en branchant votre périphérique. Après quelques secondes, on dispose d’un compte et d’un accès aux applications compatibles avec le BackBone. Ce hub permet de retrouver plus facilement les jeux prenant en compte les manettes.

À première vue, elle semble plutôt bien faite avec un affichage agréable. Mais, en creusant un petit peu plus en profondeur, on se rend compte que la navigation est parfois fastidieuse. Dans le cas où l’on sait quel jeu on souhaite utiliser, il est facile de le retrouver. Mais, les suggestions d’applications sont un peu plus brouillon. Dans l’ensemble, cela reste correct.

Comme évoqué un peu plus haut, l’application embarque un lien vers des applications de cloud comme steam link et surtout Xbox. Il est aussi possible d’utiliser Nvidia Geforce Now. Donc, en plus de tous les jeux présents sur le Google play, les applications de cloud offrent un vaste choix de jeux. Bien évidemment dépendant de la connexion de chacun.

Descriptif Technique

Connectiques USB-C, Prise Casque

Dimensions 17,53 x 3,25 x 8,89 cm

Poids 281 grammes

Nombre de Boutons 12 et deux joysticks cliquables

Connectivité Bluetooth

Prise en main

Pour commencer, parlons du système qui permet de s’adapter aux différents téléphones. Bien qu’un peu bruyant, il semble robuste. Une plaque métallique renforçant l’armature qui s’étend pour s’adapter à notre téléphone.

Sinon, au toucher, le plastique est doux. Cet effet toucher de velours donne une impression de finition soignée. La manette en elle-même est de très bonne qualité. Les boutons quant à eux sont des boutons à click assez simples. C’est un peu surprenant mais ils marchent très bien. Par contre, les gâchettes ont une course très courte permettant peu de subtilité à leur utilisation.

Bien que petits, tous les boutons sont bien placés, et facilement accessibles malgré mes grandes mains. Le Backbone possède les éternelles touches A, X, B, Y dans sa version Xbox. Il possède en dessous un premier joystick, et un deuxième inversé avec une croix directionnelle de l’autre côté. Le Backbone reprend une disposition qui a fait ses preuves depuis longtemps.

On retrouve bien évidemment 4 gâchettes ainsi que 4 extras boutons. Le premier en orange permet de revenir sur l’application Backbone. On a ensuite deux boutons situationnels permettant d’accéder à des menus. Finalement, un dernier bouton permet de faire des screenshots et de lancer la diffusion live.

Partager

Comme vu plus haut, il est possible via un bouton de diffuser, ou prendre des screenshots. Mais revenons sur cette possibilité. Tout d’abord sur les imprim écran. Dans l’idée, c’est une bonne chose mais, Backbone ne semble pas proposer de surcouche pour le faire. En conséquence, si je prends l’exemple de mon téléphone, lors d’un screen, le jeu n’est plus en focus. Par conséquent, s’il demandait un peu d’adresse par exemple un genshin impact, cela pourrait sonner une fin funeste pour le héros.

Pour ce qui est de la prise de vidéos, dans l’ensemble pas de soucis. La qualité est un peu altérée mais cela reste acceptable. Le son souffre lui aussi d’une perte de qualité mais rien d’insurmontable. Donc, le résultat est correct. Cela n’atteint pas ce qu’il est possible de faire avec un PC. Il est tout de même fort possible que ce soit dépendant du téléphone.

On finit avec la partie stream en direct. Premier point, l’application Backbone ne permet la connexion qu’avec Twitch. C’est dommage que ce soit pour la diffusion en direct, ou le partage qu’il ne soit pas possible de se connecter à Youtube par exemple. Deuxième point noir, le micro est tout le temps actif. Le stream devient inaudible. Même l’utilisation d’écouteurs sans fils ne semble pas changer le problème. Pire encore, le son du jeu n’est pas pris en compte. Cela rend le système inutilisable. Même après quelques recherches dans les options, rien ne semble pouvoir régler le problème.

Solution nomade

Un dispositif comme le Backbone a un intérêt pour le jeu nomade mais a du mal à s’aligner à une utilisation plus gamer. Bien que la manette soit agréable et bien faite, certaines limitations l’empêchent de passer au-delà de ce plafond de verre.

En effet, la manette répond bien, mais le nombre de jeux reste assez limité sur téléphone. La limite est repoussée avec les outils de streaming tel que Xbox. Malheureusement, cela requiert une très bonne connexion, mais aussi, si on utilise la 4G, un bon forfait pour absorber la dépense de data.

Dernier point, le streaming et le partage qui est encore timide avec des bugs. Micro obligatoire, son pas pris en compte. Les screens qui figent l’écran. Bref, le Backbone en lui-même est un très très bon périphérique, mais l’application qui l’accompagne est très perfectible.

Pour conclure…

Le Backbone est un très bon périphérique. La qualité des matériaux est top. En plus de cela, la manette est ergonomique. Par contre, l’application qui l’accompagne est un peu plus bancale. La proposition est très intéressante. Par contre, les finitions ne sont pas abouties. Le système de stream est inutilisable. Celui de screen aussi. Ou alors l’ergonomie rend compliqué le réglage car on ne trouve rien pour nous aider dans les options. Les écouteurs ne sont pas gérés, cela fait pas mal de défauts mais ceux-ci sont relatifs à l’application et pas au Backbone en lui-même. Il est donc une bonne alternative nomade si on ne possède qu’un téléphone en console portable.

La  note  de la  rédaction

4-5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Bonne prise en main

S’adapte facilement

Plastique de qualité

Prise Jack et USB-C

Les points négatifs

Application un peut fouillis

Vous devriez Lire aussi
MSI Vortex G65 VR

Dans le même genre

Laisser un commentaire