Astral Ascent

Astral Ascent est sorti en accès anticipé le 12 avril 2022. Disponible sur Steam depuis tout ce temps, il pointe son nez sur Switch et quitte donc l’accès anticipé le 14 novembre 2023. Ce jeu de plateforme, type rogue lite 2D, vous permet d’incarner un des quatre héros du jeu. Seul ou à plusieurs vous allez devoir fuir le Jardin, une puissante prison astrale, gardée par les douze zodiaques. Il vous faudra les battre afin de vous mesurer au Maître et gagner votre liberté.

Ce test a été réalisé sur une version Nintendo Switch fournie par l’Éditeur.

L’histoire

"Astral Ascent" et son écran d'accueil

Astral Ascent vous offre dès le lancement du jeu, un magnifique générique digne d’un animé japonais. Vous découvrez donc l’histoire assez simple, une guerre sans fin qui fait rage dans la galaxie. Lorsqu’une planète est perdante, le Maître arrive avec son armée et les survivants les plus puissants, les plus intelligents et les plus vaillants sont emmenés pour en gonfler les rangs. Les autres sont tués ou asservis.

"Ayla" l'héroïne du jeu
Un "Pixel-art" propre et maitrisé
"Astral Ascent" et son histoire

Vous incarnez au début du jeu Ayla, l’un des quatre héros jouables et vous devez vous évader du Jardin, la prison centrale du maître gardée par les douze Zodiaques.

"Le Maître" qui ressemble un peu à Thanos sur le concept d'histoire

Une histoire assez simple et pourtant. En jouant vous allez débloquer trois autres personnages jouables, mais aussi lever le voile sur leurs histoires, leurs passés et les raisons de leurs combats. Plus vous avancez dans le jeu et plus vous en apprendrez. Nous avons donc affaire à un rogue-lite certes, mais aussi à un jeu narratif.

Un doux mélange de fantasy et de Science-fiction

Lorsque l’on lance Astral Ascent, la première chose qui saute aux yeux est l’ambiance science-fiction qui y règne avec une guerre dans la galaxie, ainsi qu’une prison intersidérale. Cependant, vous y côtoierez également un univers fantasy, ne serait-ce qu’avec les habitants du village qui sont humains, la présence de Furry ou bien encore de petites créatures adorables. Bref, vous vous apercevrez vite que l’univers d’Astral Ascent n’est pas qu’une histoire de galaxie, mais aussi tout un monde fantasy moderne, les deux s’entremêlant à la perfection.

"Astral Ascent" et sa statue
Des salles parfois surprenantes dans ce "Rogue-lite"
Un univers fantasy sur "Astral Ascent"

En outre, les références à ces deux univers sont magnifiées par une utilisation d’environnements en pixel-art et c’est un vrai plaisir d’y voir évoluer et d’y incarner son avatar. Les niveaux entièrement réalisés à la main, vous emmènent dans quatre mondes aux ambiances toutes plus somptueuses les unes que les autres. Quant aux scènes cinématiques, elles sont d’inspiration manga grâce à leurs dessins plus traditionnels contrastant avec le pixel-art présent en jeu.

Un univers coloré et poétique dans "Astral Ascent"
Seul ou a plusieurs débarrassez vous des ennemis dans ce "rogue-lite"

Durant le jeu, vous pourrez vous laisser bercer par une douce musique, aussi poétique que les décors. Celle-ci alternera entre musique d’ambiance, lors de vos phases d’explorations, et musique plus dynamique lorsque vous vous mesurerez aux douze boss et au Maître.

Jamais deux fois la même run

À force vous l’aurez compris, dans les Rogue-lite on est là pour mourir et pour souffrir. On a signé pour ça ! Comme toujours dans ce genre de jeu, dès que vous mourrez vous perdez votre build, vos sorts, toutes vos compétences durement acquises… Et surtout vous recommencez le niveau du début. Que vous mourriez dans le deuxième monde, le troisième ou le quatrième, vous recommencerez toujours au premier monde. Mais attention, vous ne vous battrez pas contre le même Zodiaque, car il y en a trois différents par monde. Ainsi quoi qu’il arrive, pour tuer tous les boss il vous faudra recommencer a minima les mondes trois fois chacun.

"Capricorne" un des douze zodiaques

Vous commencez donc dans le premier monde : les plaines fragmentées et vous allez devoir passer toutes les salles sans mourir. À la fin de chaque salle générée aléatoirement, vous choisissez si vous voulez des clefs, des quartz, des sorts, une aura, ou d’autres avantages. Vous aurez aussi un niveau de difficulté, afin de savoir dans quoi vous vous engagez, il est entendu que plus le niveau de difficulté est élevé, plus le nombre d’objets lootés sera intéressant. Mais vous pouvez aussi tomber sur des salles spécifiques comme la salle des plumes de Paon, la caverne Cétos et bien d’autres surprises. Sachez que la salle juste avant le boss est le bar d’Andrometa qui vous permettra de vous soigner et de vous booster tout en réorganisant votre build de combat.

"Ayla" et ses dialogues
Le tableau de vos actes quand vous perdez "Astral Ascent"
"Andromeda" qui se situe juste avant le boss

Quatre héros, Quatre styles de combat

Durant votre aventure, vous allez pouvoir incarner quatre héros. Sachez que vous pouvez jouer en coop-local ou en online (seulement sur Steam avec le Remote Play Together).

Ayal et Kiran deux des quatre héros de "Astral Ascent"

En tout, ce ne sont pas moins de douze sorts par héros que vous allez pouvoir débloquer auprès des PNJ du village caché. Vous allez donc pouvoir tester divers types d’approche pour venir à bout du jeu qui, croyez-moi, vous confrontera à un sacré challenge. Durant chaque run vous allez créer votre build avec les propositions en fin de salle. Bien sûr, si vous mourez vous les perdez, mais vous gagnez tout de même de l’expérience qui va vous permettre, une fois au village, de la dépenser auprès des différents PNJ, chacun ayant un rôle spécifique.

Vous allez pouvoir débloquer des succès qui vous donneront de l’expérience, customisez vos personnages grâce à des tickets offerts par les créatures que vous libérerez, mais également acheter des compétences pour chacun de vos personnages ainsi qu’augmenter votre vie max, votre mana et votre force.

La mort vous sera donc très utile pour évoluer et améliorer votre avatar pour avancer.

Durant votre aventure vous allez pouvoir jouer :

  • Ayla (le premier personnage jouable) : Seule survivante d’une guilde d’assassin, elle utilise sa vitesse et son habilité
  • Kiran : Orphelin, il use de sa force dans les combats. Ses coups sont puissants et font pas mal de dégâts.
  • Octave : Il a été entraîné par sa sœur, qui se trouve être une sorcière. Il use d’armes éthérées pour se battre. Un gunslinger au top.
  • Calie : Combattante assez spéciale, elle use de ses pierres pour se défendre et retrouver sa liberté à tout prix.

Cocorico! It’s a Frenchy Game

"Cétos" et sa grotte surprise
Taurus un des douze zodiaques dans "Astral Ascent"

Et oui ! Astral Ascent a été développé par l’équipe de Hibernian Workshop, un petit studio de jeu vidéo basé à Angoulême, dans notre belle région de Nouvelle Aquitaine. Fin 2015 deux développeurs de jeu vidéo se rencontrent et travaillent ensemble sur ce qui va donner Dark Devotion. Un rogue like en 2D qui va avoir son petit succès chez les fans du genre. Après avoir pris un peu de repos, voilà qu’ils se posent sur Astral Ascent et décident de gonfler un peu leur équipe. De nouveaux membres arrivent et c’est en avril 2022 que le jeu sort en accès anticipé.

L'interface de "Astral Ascent"

Mon avis sur Astral Ascent

Je n’avais pas mis les mains sur l’accès anticipé du jeu, donc j’ai fait une totale découverte sur la Switch. La première chose que j’ai à dire c’est que j’ai apprécié dès la cinématique de début. Wahou ! Cette ouverture était géniale. Du début à la fin, j’étais scotché à mon écran. Un vrai plaisir pour les yeux et très honnêtement si un dessin animé venait à sortir de ce jeu, je serais la première à aller le voir.

A vous de réanimer votre partenaire dans "Astral Ascent"

Une fois ce moment passé, place au jeu avec un pixel-art propre et agréable, un univers coloré malgré la noirceur de l’histoire et douze bosses tous plus badass les uns que les autres. Sans compter le fait que votre choix de constellation en début de jeu va influencer vos liens dans l’histoire.

Comme je l’ai déjà dit, chaque salle est générée aléatoirement, ce qui fait que vos sessions de gaming seront toujours différentes et ça, c’est un réel plaisir. Ainsi, on peut tomber sur une run compliquée ou on peut avoir un coup de chance, surtout quand on enchaîne des salles assez chill.

"Sagitarius" un des douze zodiaques

Le fait d’affronter un zodiaque différent quand on recommence une run après avoir perdu est aussi assez sympa. Ici le premier boss était Taurus, mais plus tard dans la run, je suis tombé sur Sagittarius qui m’a envoyé six pieds sous terre. À ma nouvelle run, c’est le Capricorne qui a remplacé Taurus que j’avais battu juste avant et c’est donc avec joie que j’ai recommencé le duel.

L’OST est tout aussi adorable que son design et vous accompagnera en douceur dans ce monde mêlant Science-fiction et fantasy. Quant aux combats de boss, la musique va vite s’emballer et vous galvaniser dans vos combats.

J’ai pu jouer à Astral Ascent en solo, mais aussi en coop local, un vrai bonheur même si le choix des sorts et des Gambit est un peu compliqué quand on est deux sur les sélections. On se mélange vite et le jeu ne suit pas forcément.

Barbecue un des PNJ dans "Astral Ascent"
Une fois la run terminée, des "récompenses" vous attendent
Le village dans "Astral Ascent" vous permettra d'améliorer votre personnage.

Les quatre héros sont tous aussi attachants les uns que les autres, mais surtout, je me répète, les douze Zodiaques sont magnifiques. Ils ont tous ce charisme et ce côté «on est les 12 Zodiaques, agenouillez-vous !». Personnellement, j’en viens presque à les préférer eux et à vouloir rester au jardin.

Pour conclure…

Que vous ayez joué ou non sur l’accès anticipé nous ne pouvons que vous conseiller ce jeu si vous êtes fan des Rogue-like. Rejoignez Ayla, Kiran, Octave et Calie et aidez-les à fuir le Jardin, cette prison tenue par les douze Zodiaques, tous plus fort les uns que les autres, et empêchez le maître de continuer cette guerre inutile.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Une Direction artistique splendide !

Une histoire simple, mais originale par son mélange (Fantasy / Science-fiction)

Une OST enivrante

Quatre héros différents (en combat, mais en histoire aussi)

Coop possible

Des PNJ utiles pour évoluer

Les points négatifs

Redondance liée au type de jeu

Challenge assez élevé (un jeu destiné aux habitués)

L’organisation des sorts un peu compliquée au début

Des combats parfois trop fouillis

Vous devriez Lire aussi
Food Truck Simulator

Dans le même genre

Laisser un commentaire

En savoir plus sur GeeksByGirls

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading