Ancestors: The Humankind Odyssey

Ancestors: The Humankind Odyssey est un jeu de survie disponible sur PC, PlayStation 4 et Xbox One. Le titre est développé par Panache Jeux Numériques et édité par Private Division.

Apprendre par soi-même

L’aventure commence il y a dix millions d’années en Afrique. Un singe adulte succombe sous les coups de bec d’un bateleur des savanes et laisse son petit tomber de l’arbre. Le petit singe se retrouve donc seul et apeuré vis-à-vis du monde qui l’entoure. C’est à ce moment que le joueur entre en scène et doit prendre le contrôle du rejeton afin de lui trouver une cachette. Cette séquence, bien que violente, met toutes les cartes sur la table pour vous démontrer une chose : la nature est cruelle et ne vous fera pas de cadeaux. De plus, vous aurez le droit au message « Bonne chance, nous ne vous fournirons pas beaucoup d’aide », vous allez devoir apprendre à la dure, par vous-même. Notons que la volonté du studio est louable, il laisse les joueurs apprendre par eux-mêmes en leur fournissant les informations capitales, mais le reste doit être expérimenté pour être découvert, comme ce fut le cas par nos ancêtres. Que ce soit pour la construction d’un lit, d’outils, d’armes ou la découverte de nourriture ainsi que de soins, tout doit être découvert, aucune aide ne vous sera apportée pour faciliter votre aventure.

Ancestors: The Humankind Odyssey

Laisser les joueurs apprendre par eux-mêmes est une bonne chose en soi, car la satisfaction de la réussite n’en est que plus grande, mais cela pose néanmoins un souci. Étant donné que les joueurs auront peu d’informations, Ancestors: The Humankind Odyssey est donc un jeu extrêmement difficile à prendre en main. Vous n’apprendrez pas à vous défendre, vous n’aurez aucune information aidant à votre survie, vos premières parties ressembleront donc à des essais afin de comprendre comment fonctionne le jeu avant de s’y mettre vraiment. Le jeu est de ce fait très frustrant au début, mais si vous êtes patient et que vous cherchez à comprendre ses mécaniques, il devient rapidement captivant.

Ancestors: The Humankind Odyssey

Vigilance est mère de survie

Je mentionnais un peu plus tôt que le jeu était compliqué à prendre en main, mais pourquoi est-ce le cas ? Tout d’abord parce que votre environnement regorge de dangers, que ce soit les mambas, les phacochères, les machairodontes ou encore les crocodiles, vous ne ferez pas long feu face à ces dangers, il faudra donc fuir ou bien les affronter de face si vous avez appris à vous défendre. Ensuite, étant donné que vous contrôlez un singe, vous pouvez profiter de votre agilité pour sauter d’arbre en arbre, mais malheureusement, la perception de la distance étant difficilement évaluable et le système d’accroche n’étant pas expliqué, il arrive souvent que votre singe s’écrase au sol. Parfois, il peut arriver que vous rencontriez un autre singe dans la nature, ce qui est une bonne nouvelle, car vous pouvez le recruter, mais gros bémol, ses envies changent souvent. Par exemple, il vous demande de la nourriture, vous descendez donc de l’arbre pour aller lui chercher à manger. Lorsque vous revenez, le singe n’a plus faim, mais il demande des soins. Cela m’est arrivé plusieurs fois, ce qui est très frustrant à long terme.

Ancestors: The Humankind Odyssey

Les clefs de l’évolution

Vous vous dites que le jeu est mauvais, compliqué pour rien et qu’il faut de ce fait l’éviter ? Sachez que si vous vous arrêtez ici, vous n’avez vu que la surface de l’iceberg. Ancestors: The Humankind Odyssey vous donne la possibilité de contrôler nos ancêtres, il y a des millions d’années (selon la théorie de l’évolution de Charles Darwin). Le jeu nous offre un sentiment de liberté totale ainsi qu’une exploration immersive, tout cela grâce au fait que vous n’êtes pas assisté, vous avez donc le sentiment de jouer à quelque chose d’unique. Le concept du gameplay de Ancestors: The Humankind Odyssey est d’apprendre en faisant appel à votre intellect, votre odorat et votre ouïe. En apprenant, vous assimilerez de nouvelles choses et de ce fait, vous évoluerez. Par exemple, taper deux pierres ensemble vous apprend à créer une sorte de pierre coupante. Cette dernière peut être utilisée comme arme, comme couteau pour découper ou comme outil pour tailler des bâtons. Vous pourrez donc découper le cadavre de vos ennemis pour trouver de la viande, vous créer des lances en bois pour vous défendre, alors qu’à la base vous ne frappiez que deux pierres ensemble pour pouvoir connaitre le résultat. Néanmoins, apprendre à se défendre n’est pas pour autant gage de survie car il faut garder en tête l’expansion du territoire de votre clan. Lorsque vous vous éloignez trop de celui-ci, un système de « peur de l’inconnu » se déclenche. Votre écran devient tout sombre et vous devrez utiliser vos sens et votre intellect pour identifier pleins de ressources afin de faire apparaître une boule de lumière représentant votre victoire sur ce terrain inconnu. Cela aura pour résultat de vous débloquer une zone supplémentaire pouvant servir de lieu pour installer votre clan.

Ancestors: The Humankind Odyssey

Les actions que vous effectuez, même les plus anodines, sont importantes car elles vous permettent de faire évoluer votre intellect ainsi que vos sens. Toute l’importance de cet apprentissage est la transmission aux générations futures, et pour cela, quoi de mieux que de porter un bébé sur son dos. Ce dernier vous permettra de gagner de l’énergie neuronale, une ressource qui vous permettra de faire des liens entre vos neurones pendant votre sommeil. Ces neurones sont des capacités que vous gagnerez en effectuant des actions au sein du jeu. Par exemple, manger des champignons vous intoxiquera, car vous n’êtes pas omnivore, mais au fur et à mesure que vous en mangez, votre corps subira moins les effets de ce nouveau régime alimentaire grâce à des capacités, et cela jusqu’à changer votre régime alimentaire. Cumuler les capacités est une bonne chose, mais il faut avant tout avoir des bébés singes, car ces derniers sont extrêmement importants. Ils permettent la survie de votre clan, mais aussi d’acquérir des points de renforcement pour « bloquer » des capacités afin qu’elles ne soient pas perdues pendant le passage de génération. Notons également que certains rejetons pourront posséder des mutations génétiques qui se traduisent par l’acquisition de capacités supplémentaires. Néanmoins, il n’y a pas à avoir peur, le passage de génération se fait de manière naturelle, vous avez donc la possibilité de le faire quand bon vous semble et ainsi prendre votre temps.

Ancestors: The Humankind Odyssey

Le point technique de Ancestors: The Humankind Odyssey

Les graphismes du jeu sont moyens, sans être disgracieux, ils semblent dépassés par rapport aux standards. N’oublions pas que le jeu est développé par un petit studio, nous sommes loin des grands AAA issus de grands studios renommés. Je tiens à souligner le fait que j’ai testé le jeu sur Xbox One X et les temps de chargements sont assez longs, ce qui est assez frustrant lorsqu’on souhaite relancer une partie sachant que l’on ne peut pas passer les cinématiques. Hormis ces quelques problématiques, le jeu est plaisant à jouer, je n’ai pas rencontré de bugs majeurs ou de soucis de framerate.

Ancestors: The Humankind Odyssey
Pour conclure…

En conclusion, Ancestors: The Humankind Odyssey est une expérience unique que je vous conseille fortement de vivre. Le jeu permet de comprendre comment nos ancêtres ont pu évoluer dans leurs environnements, selon la théorie de Charles Darwin. Complexe à prendre en main par son manque d’indications, Ancestors: The Humankind Odyssey vous donne néanmoins une liberté totale vous permettant d’expérimenter pour apprendre. Très immersif et intéressant dans son approche, le jeu de Panache Jeux Numériques permet d’aller toujours plus loin et d’en apprendre toujours plus.

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Un concept original

L’évolution, un sujet passionnant

La sensation de liberté

Le plaisir de découvrir par soi-même

Une durée de vie importante

Le sentiment de progression constante

Les points négatifs

Un manque d’explications

Une caméra un peu proche

Graphismes pas très jolis

Assez compliqué au début

Vous devriez Lire aussi
The Little Acre

Dans le même genre

Laisser un commentaire