Akane-banashi – Tome 5

Akane-banashi est une toute nouvelle série publiée sous la collection shōnen de Ki-oon. La série, écrite par Yuki Suenaga et illustrée par Takamasa Moue, met parfaitement en avant l’art qui y est représenté : le rakugo. Le tome 5 est paru le 04 avril 2024.

Cette critique a été réalisée avec un exemplaire fourni par l’Éditeur.

Résumé de Akane-banashi

Devenue zenza de l’école Arakawa, Akane doit à présent assimiler les us et coutumes du rakugo : comme de nombreux conteurs, elle va faire ses premières armes au « Yasakatei », un célèbre yose qui voit passer différents artistes du matin au soir. Il lui faut non seulement connaître les habitudes de ses aînés, mais aussi ne pas perdre une miette du spectacle depuis les coulisses… Autant dire que ce n’est pas de tout repos !

Hélas, un futatsume arrogant prend un jour à partie la jeune fille. On laisse une chance à cette dernière de riposter… en lui permettant de monter sur scène ! La disciple de maître Shiguma fera-t-elle encore des étincelles ?

Quatrième de couverture

Fauteur de troubles

Rhien est un futatsume qui provoque beaucoup Akane, comme nous l’avions vu dans le précédent tome de Akane-banashi. Il se met en travers de son chemin, mais elle ne se laisse pas faire et décide de riposter par le biais d’une histoire, lorsqu’elle est sur scène ! Malheureusement pour elle, cela ne plaît pas à tout le monde… C’est même vu comme un manque de respect envers Rhien qui est hiérarchiquement mieux placé qu’elle. Cela pourrait lui causer des ennuis, et l’empêcher de se produire sur scène ! Akane doit faire attention à ne pas ternir son image, même si on essaye de la pousser à bout. 

Pour la soulager dans cette épreuve, Rokuro, un autre futatsume l’a aidé et a légèrement remis Rhien à sa place. Mais l’action d’Akane va tout de même avoir quelques conséquences sur sa carrière de zenza… Alors qu’elle vient à peine de commencer !

Différents types d’hanashi

Pour devenir futatsume, Akane doit apprendre et connaître un certain nombre de récits. Elle les a alors répartis en plusieurs catégories, selon les récits qu’elle a appris jusqu’à maintenant. 

Tout d’abord, les récits d’élocution, qui reposent sur une énonciation parfaite de répliques emblématiques. Ensuite, les faux savants, des récits qui tournent autour d’un personnage, qui ne veut pas admettre son ignorance. Les récits psittacisme, ceux dans lesquels un personnage échoue à en imiter un autre. Et enfin, les récits de foire d’empoigne, qui sont des récits qui se déroulent durant un banquet, et qui mettent en scène plusieurs personnages.

Tous les récits qu’elle connaît entrent dans ces catégories, mais elle se doit d’en apprendre d’autres types également. La difficulté réside cependant dans l’apprentissage… Qui doit se faire de différents conteurs ! Elle ne doit pas dépendre que de son maître, mais apprendre d’autres shin’uchi. Ce qui signifie apprendre de nouvelles techniques de contage, et les perfectionner jusqu’à les maîtriser sur le bout des doigts ! Autant dire que le chemin pour devenir futatsume est plus dur que prévu…

Une femme au pouvoir

Dans ce tome de Akane-banashi, nous rencontrons un nouveau personnage du nom de Urara Ransaika. Elle est, à ce stade, la seule femme shin’uchi qui s’est frayé un chemin vers la gloire. Si populaire que le simple fait de mentionner son nom suffit à remplir une salle ! 

Autrefois, le milieu était exclusivement masculin, car on disait que les femmes ne pouvaient pas conter efficacement avec leur voix aiguë. Un des shin’uchi de l’époque, Sharaku Ransaika avait, lui aussi, ce genre d’opinion, mais en apercevant Urara, il a décidé de la prendre sous son aile pour lui enseigner le rakugo. Elle a été sa première et dernière disciple, la seule à pouvoir transmettre la véritable essence de son art. 

Elle a la particularité de se servir de son éloquence et de sa sensualité pour faire vibrer son art, et démontre à merveille que les femmes sont tout aussi faites pour le rakugo que les hommes ! Une aubaine, donc, pour Akane, qui admire aisément la femme lorsqu’elle a l’occasion de la regarder sur scène… 

Contre toute attente, Urara se prend de curiosité pour la jeune fille, et accepte de lui apprendre un récit ! Mais pas n’importe lequel… Il s’agit là d’un récit réservé aux shin’uchi, et non pas d’un zenza-banashi, un récit pour les apprentis, comme Akane. Akane ne recule devant rien et profite de cette opportunité, cela ne sera pas facile, mais elle est prête à tout pour progresser !

Pour conclure…

Dans ce tome 5 de Akane-banashi, Akane découvre pour la première fois que ses actes peuvent avoir des conséquences… Et l’empêcher d’avancer dans sa mission de devenir futatsume. Mais c’est sans compter sur l’aide inespérée d’un nouveau personnage, une femme shin’uchi du nom de Urara Ransaika, une îcone du monde du rakugo. Cette dernière accepte de la prendre sous son aile, mais Akane sera-t-elle à la hauteur ? Découvrons-le dans le prochain tome !

Vous devriez Lire aussi
Soloist in a Cage – Tome 1 à 3

Dans le même genre

Laisser un commentaire