A Plague Tale : Innocence

A Plague Tale : Innocence est un jeu d’aventure et d’infiltration. Développé par Asobo Studio et édité par Focus Home Interactive, le jeu est sorti le 14 mai 2019 et est disponible sur PC, PS4 et XBOX ONE.

Histoire 

Le jeu nous amène tout droit en France lors de l’année 1348, période qui se résume à la guerre de cent ans et à la peste noire qui fait rage sur la population. Suite à une attaque de l’inquisition, Amicia va devoir protéger son frère cadet, Hugo, un enfant pas comme les autres puisqu’il est atteint d’une mystérieuse maladie du sang.

A Plague Tale : Innocence

Trame et ambiance du jeu

Vous incarnez donc Amicia, une jeune adolescente de 14 ans. Alors qu’elle part à la chasse avec son père, un incident arrive, leur chien se fait soudainement attaquer et tuer par une terrifiante colonie de rats. Elle et son père repartent donc au village pour prévenir tous les habitants d’être vigilant. Malheureusement, quelques minutes après, les soldats de l’Inquisition attaquent le village et n’ont aucune pitié pour les habitants, leur but étant d’enlever Hugo, le petit frère d’Amicia. Celle-ci arrive à fuir le village avec son frère, ils sont désormais seuls et doivent faire face à de nombreux soucis. Amicia devra également apprendre à connaître son petit frère, qu’elle a peu côtoyé à cause de sa maladie. Tout au long de l’histoire, elle va s’attacher à son petit frère, tout comme vous !

A Plague Tale : Innocence

Dès le début du jeu, la couleur est annoncée, A Plague Tale est loin d’être un jeu pour les personnes sensibles, bien que les personnages principaux soient des enfants.

Tout au long de l’aventure, le jeu deviendra de plus en plus obscur, des graphismes très sombres, des soldats décapités, des animaux massacrés, des cadavres calcinées, des nuées de rats qui n’hésiteront pas à attaquer le moindre survivant… Une ambiance qui fait froid dans le dos. Malgré tout, vous y retrouvez quelques passages qui vous donneront le sourire (et heureusement) et qui vous permettront de vous attacher à nos héros qui font de leur mieux pour survivre. Durant votre aventure, vous allez rencontrer des rats, beaucoup de rats. Ceux-ci donnent une ambiance très particulière et c’est ce qui fait le charme du jeu. La lumière sera votre moyen de défense face à eux, restez donc dans la lumière sinon vous finirez comme votre chien.

A Plague Tale : Innocence

Passons à l’ambiance musicale, qui a été réalisée par Olivier Derivière, et qui a plusieurs jeux à son actif (Vampyr, Alone in the dark, Remember me et bien d’autres encore…)  Autant vous dire que Mr Derivière a l’habitude de ce genre de jeux et, effectivement, ses musiques nous permettent de nous fondre dans le décor voire même de verser une petite larme par moment. Joie, angoisse, tristesse, tout y passe ! Je vous laisse donc découvrir une partie de son travail :

Côté doublage, sachez que la VF est vraiment très bonne et je vous recommande très fortement de laisser le jeu dans la langue de Molière, vous serez agréablement surpris de voir le travail qui a été fourni tout au long du jeu !

Sachez également que si vous aimez prendre des photos de votre jeu, un mode photos est disponible via le menu du jeu et, là encore, ce mode mérite d’être utilisé puisque le jeu est vraiment très beau, bien que celui-ci soit sombre la plupart du temps.

A Plague Tale : Innocence

GamePlay 

Tout au long de A Plague Tale : Innocence, Amicia pourra compter sur son petit frère pour l’aider. Elle pourra lui donner des ordres (et oui, n’oublions pas que c’est sa grande sœur) comme par exemple franchir un passage, ouvrir des portes, l’aider à pousser des caisses. Du haut de ses 5 ans, Hugo saura se rendre utile ! Il vous faudra tout de même faire attention à lui, celui-ci sera très fréquemment près de vous et il vous faudra lui tenir la main ou l’aider à escalader un mur. Amicia fera par la suite la rencontre d’autres enfants qui auront eux aussi des capacités uniques (ouvrir des coffres par exemple), tout le monde sera utile tout au long de l’aventure. 

Venons donc au principal désormais, comment doit-on se défendre quand on a seulement 14 ans ? Dès le début du jeu, Amicia est armée d’une fronde. Celle-ci lui permettra d’attaquer ses ennemis en pleine tête, de faire diversion ou mieux encore de briser des chaines pour y faire tomber des objets. Elle pourra également lancer des cailloux et des vases. Bon oui, je vous l’accorde, niveau défense, c’est moyen, mais ceux-ci s’avèrent très pratiques pour faire diversion, car oui, le but principal du jeu est de ne pas vous faire remarquer par vos ennemis, sinon vous êtes fichus. Au fil de l’histoire, la jeune fille fera la rencontre d’un alchimiste qui lui apprendra différents sorts : Somnum (une poudre qui permet d’endormir n’importe qui), ignifer (qui vous permettra d’enflammer ce qui vous entoure)… et bien d’autres encore qui seront débloqués tout au long de l’aventure.

Revenons à la discrétion. Il vous faudra donc être le plus invisible possible. Tout au long du jeu, vous pourrez vous cacher dans des hautes herbes ou bien derrière des décors. Si vous vous faites voir ou si vous faites trop de bruit, l’ennemi aura un symbole au-dessus de sa tête, faites bien attention car si celui-ci devient rouge c’est que l’ennemi part à votre recherche ! Rassurez-vous, les soldats sont parfois un peu… bêtes et vous passerez facilement certaines zones, ni vu, ni connu !

A Plague Tale : Innocence

Il vous sera également possible d’améliorer votre équipement, chose qui s’avère assez simple puisque vous trouverez assez facilement les objets qui sont nécessaires tout au long du jeu.

En petit plus, vous aurez également plusieurs objets à collecter : des fleurs (la passion de Hugo), des cadeaux (pour les enfants) et des « curiosités » (comme un vase).

A Plague Tale : Innocence
Pour conclure…

Je n’aime pas les jeux d’infiltration mais, pour cette fois-ci, A Plague Tale Innocence fût une véritable claque, je dirais même un véritable coup de cœur ! L’ambiance du jeu est tout simplement monstrueuse ! J’ai ressenti plusieurs émotions en jouant à ce titre : de la tristesse, une sensation d’oppression, du stress (merci la tonne de rats)… Le seul point négatif pour moi étant certains passages du jeu où les points de contrôle sont trop éloignés. Il m’est arrivé plusieurs fois de bloquer sur une zone et, une fois franchie, je finis par mourir à cause de quelques rats… et bim, on revient à cette fameuse zone. C’est le seul point noir, mais un peu de difficulté ne fait pas de mal. Je ne peux que recommander ce jeu qui est une véritable pépite, que ça soit par sa musique, ses graphismes ou son histoire. Bref, si cela n’est pas fait, il est temps pour vous de vous y mettre tout en sachant qu’une suite est prévue. Pour les joueurs XBox, le jeu est disponible via le Game Pass.

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

L’ambiance du jeu

Une histoire magnifique avec un duo très attachant

Une VF qui mérite d’être écoutée

Un jeu made in France

Les points négatifs

Les points de contrôle parfois éloignés

Les expressions faciales qui ne sont pas forcément adaptées.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer