Articles a la une

Derniers commentaires
test

The Escapists

The Escapists est un jeu d’action/aventure/stratégie et simulation. Le titre est développé par Mouldy Toof Studios et édité par Team17. Sortie sur PC, PlayStation 4, Xbox One et Xbox 360, le joueur est plongé en tant que prisonnier dans le milieu carcéral. Sa mission : s’échapper par tous les moyens.

La prison des pixels

La première chose qui saute aux yeux, c’est la charte graphique du titre. En effet, The Escapists a été développé sous un moteur 16 bits. Cela donne un petit côté rétro au titre, sans oublier qu’il est assez complexe à prendre en main, ce qui vous rappellera vos vieux titres NES/SNES ou Genesis, qui vous ont donné tellement de fils à retordre.

the_escapist_image1

Prison Break

Le but du jeu est simple : il faut s’échapper de la prison par tous les moyens. Pour cela, vous aurez plein de possibilités : creuser des tunnels, marchander avec d’autres détenus, passer par les conduits d’aération, falsifier des clefs et bien d’autres choses. Mais sachez que cela ne sera pas de tout repos, car les gardes veillent. Ils effectuent souvent des rondes, ce qui vous oblige à faire attention à vos actes pour ne pas être pris en flagrant délit, sans oublier les fouilles régulières qui pourront mettre en péril votre stratagème d’évasion, car si les gardes trouvent vos objets de contrebande, ils vous seront confisqués et vos serez mis au trou en cellule d’isolement. Le titre est assez difficile en soi, vous apprendrez donc par l’échec, ce qui apporte un petit côté die & retry.

the_escapist_image2

La stratégie à son paroxysme

Malgré que le but du jeu soit simple, la manière d’y arriver est plus complexe. Quelle stratégie utiliser pour s’échapper d’une prison ? Surement pas par la violence, car les gardes se feront un plaisir de vous ruer de coups. Il faudra donc faire fonctionner vos méninges afin de trouver le bon moyen de sortir de votre geôle tout en respectant le planning établi par la direction. Petit déjeuner, moments de détente, appels au parloir, douches, heures de sommeil sont autant d’opportunités pour préparer votre évasion. C’est à ce moment que le côté RPG du titre prend toute son ampleur. Vous devez gérer la relation avec vos codétenus. Ces derniers peuvent être aussi bien un allié de poids qui vous aidera en cas de conflit, qu’un rival qui essayera de vous casser la figure dans les douches. Vos codétenus seront une source de revenus extrêmement importante, car en échange de service, vous gagnerez de l’argent qui vous servira à acheter des objets sous le manteau afin de pouvoir fabriquer de plus gros objets. Vous pouvez également gagner de l’argent de manière légale en travaillant au service pénitencier, ce qui vous apportera également de nombreuses opportunités. La buanderie, par exemple, vous donnera la possibilité de voler un uniforme de gardien, ou le travail du métal vous permettra de fabriquer des moules pour reproduire les clefs que vous volerez aux surveillants. Votre personnage possède des statistiques qui pourront être augmentées par le biais d’activités : le sport augmentera vos capacités de combat, l’intelligence vous aidera à fabriquer différents objets et ainsi de suite.

the_escapist_image3

En conclusion, The Escapists est un jeu qui vous rappellera la douleur que vous avez ressenti par le passé sur vos vieilles consoles à cause sa difficulté. Le titre cache malgré ses airs de vieux jeu 16 bits, une énorme durée de vie si vous n’abandonnez pas après une vingtaine de tentatives d’évasion ratée. Énormément de possibilités sont au rendez-vous pour vous permettre d’effectuer une évasion parfaite, c’est grâce à cela que le titre a une rejouabilité colossale.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Le concept
  • Durée de vie énorme
  • La difficulté qui est un challenge
Les points negatifs
  • Rythme très lent
  • Frustrant

Une réponse à “The Escapists

  1. L’ironie c’est que ce jeu reprend presque à l’identique la charte graphique de Prison Architect, un jeu du studio Introversion Software (rien à voir avec The Escapists donc), qui propose l’exacte inverse : la gestion d’une prison, avec son emploi du temps, son financement, les besoins des prisonniers et les entretiens avant liberté conditionnelle.
    Marrant ça, j’ai toujours que c’était le même studio qui faisait les deux ^^

    Un jeu de stratégie, sur PC, donc à priori sur Steam, avec une bonne durée de vie et une bonne difficulté… ça me donne envie d’aller voir, merci pour l’article 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *