Thymesia

Thymesia est un souls-like développé par le studio OverBorder Studio et édité par Team17. Il est disponible depuis le 18 Août 2022 sur PC, PlayStation 5, Xbox Series X|S et Nintendo Switch. Plutôt défini comme un Souls-light que Souls-like, Thymesia utilise les mécaniques de gameplay que l’on reconnaît bien à ce style de jeu.

Présentation

Thymesia est un jeu vidéo de type action-RPG basé sur les mécaniques de jeu Souls-like.

Thymesia se déroule dans un monde sinistre et propose un système d’armes pestiférées original. Dans ce royaume où règne la mort, vous incarnez le mystérieux Corvus. […] Corvus représente le dernier espoir du royaume. Le destin d’Hermès repose entre ses plumes. La vérité se cache au plus profond des souvenirs éparpillés par Corvus à travers ce monde impitoyable, et c’est seulement en les réunissant tous qu’il pourra sauver le royaume.

source : steam

Le Royaume d’Hermès

L’intrigue du jeu se déroule au Royaume d’Hermès. Haut lieu dominé par l’alchimie, le Royaume s‘est construit un empire puissant et hautement protégé grâce à la pratique de cet art mystique. L’alchimie leur permettait de transformer la peste qui rongeait tout le territoire en remède contre la maladie.

Mais celui qui joue avec le feu se brûle ! Alors il fallait bien se douter que le monde n’est pas peuplé que de bonnes âmes. Certains se sont laissés emporter par la noirceur de cette puissance et voilà que notre petit Corvus doit s’occuper de tout arranger !

corvus thymesia

Gameplay et difficulté

Comme précisé plus tôt, le gameplay de Thymesia est construit sur des mécaniques similaires aux Dark Souls ou encore de Bloodborne. Il n’est pas possible de choisir une difficulté car il n’en existe qu’une seule.

D’ailleurs, si vous avez un peu lu les avis concernant le jeu, vous verrez que pas mal de joueurs pensent que le niveau de Thymesia est plus accessible qu’un Dark Souls.

Cela se ressent beaucoup au niveau des IA, qui ne se montrent pas extrêmement agressives. Pour qu’un mob vienne vous embêter, il va falloir bien se rapprocher de lui pour qu’il se réveille et décide de vous attaquer. En revanche, une fois qu’il vous a vu, il va vous suivre sans jamais s’arrêter, à moins que vous ne le calmiez avec quelques coups de sabre. Jusqu’à ce qu’il soit décédé ou qu’il tombe à l’étage du dessous…

Côté armes

Notre personnage, Corvus, est en possession d’un sabre (son attaque principale) et est armé de griffes puissantes (attaque secondaire). Chaque arme touche une partie des PV de l’ennemi bien spécifique.

En effet, la barre de vie de chaque personnage est en fait constituée de deux couches : une blanche et une verte. Le sabre fait baisser la blanche lorsque les griffes font baisser la verte.

corvus attaque griffes
  • Le sabre permet de réaliser des attaques rapides, au corps-à-corps et d’enchaîner des combos et attaques aériennes.

Ce sera l’attaque la plus rapide du personnage. Mais pas forcément la plus lourde en dégâts.

  • Les griffes, elles, mettent un peu plus de temps à se lancer et peuvent atteindre l’ennemi sur une distance moyenne.

L’anticipation est de mise pour ne pas se faire attaquer pendant que l’on “charge” l’attaque.

Assez rapidement, le jeu permet de débloquer un slot de notre menu qui peut accueillir une arme pestiférée.

  • Les armes pestiférées sont multiples et se débloquent au fur et à mesure de l’aventure. Elles peuvent être de toutes sortes et apporter chacune ses spécificités.

Par exemple, vous allez pouvoir assigner à la touche de l’arme pestiférée un marteau ou un poignard. Leur puissance et leur impact sont différents et ne vous apportera pas le même résultat en combat. Tout comme leur vitesse d’exécution, qui varie en fonction de l’arme choisie.

  • Voler une arme pestiférée, c’est possible. Grâce à une attaque de griffes prolongée, Corvus est en mesure de voler (ou plutôt dupliquer) l’arme de son adversaire et de l’utiliser une fois contre ce dernier.

Corvus dispose alors de plusieurs capacités et d’armes qui lui permettent de combattre dans de bonnes conditions, même si l’enchaînement d’attaques diverses n’est pas hyper fluide.

Vous devriez lire aussi  Project Hospital

Côté graphismes

Les graphismes sont satisfaisants. L’univers sombre et macabre fait qu’il n’y a pas beaucoup de lumière et surtout pas mal de brouillard un peu partout. Au moins, cela nous met bien dans l’ambiance. En somme, lors des combats, cela ne sera pas non plus très gênant. Quelques mob nous prendront par surprise, mais étant donné que leur niveau n’est pas létal, Corvus a de la marge.
Le petit souci de fluidité ne réside pas dans la réalisation des graphismes mais plutôt dans la construction des mécaniques de combat. En fait, il est impossible d’enchaîner rapidement une attaque de sabre puis de griffes instantanément car il faut laisser le temps à Corvus de finir sa parade.

En outre, je n’ai pas relevé de problème au niveau des visuels, j’ai même trouvé plutôt cool cette couleur verte fluorescente de nos armes au moment de l’attaque.
Bien sûr, il y a sans doute mieux, mais tous les studios n’ont pas les mêmes moyens que FromSoftware pour envoyer du pâté.

La contre-attaque : ma Nemesis…

Vous l’aurez bien compris, maîtriser la contre-attaque dans Thymesia est un atout de taille ! Comme d’ailleurs dans la plupart des jeux de combat, savoir contrer l’attaque ennemie est une technique qui vous fera gagner un temps fou sur le nombre de try.

Mais comme vous avez dû le comprendre, pour moi, ce n’est pas le skill que je mettrai en avant sur mon CV. Mais quelle galère !
Le didacticiel nous obligera bien entendu à tester cette technique essentielle. Coup de chance ou coup de maître, vous allez la placer correctement contre un ennemi plutôt faible histoire de ne pas trop vous décourager dès le départ.

Par la suite, je vous assure que l’utiliser ne sera pas si facile ! Car le timing pour placer le contre est doit être calé à la frame près.

En revanche, vous allez pouvoir contourner un peu cela grâce aux améliorations.

Repos au fanal

fanal trouvé

Des fanaux sont éparpillés dans chaque niveau et vous permettent de vous reposer, mais surtout de sauvegarder votre progression.

Dans le menu du fanal, vous pourrez accéder à toutes les améliorations de Corvus, de ses capacités, de ses armes et de ses potions.

Plusieurs items récupérés sur les cadavres ou bien parfois cachés dans des tonneaux vous permettront d’améliorer des capacités et objets spécifiques :

  • Les Amplificateurs Alchimiques et ingrédients pour les potions
  • Les Fragments de Capacité pour les armes pestiférées
  • Les Points de Talent pour améliorer votre arbre de compétences

Notez que la sélection d’un talent n’est pas réversible. Vous pouvez tout à fait changer de tactique et placer votre point de talent sur une autre compétence plus tard.

Mon avis sur Thymesia

Thymesia est un Souls-like plutôt light dans sa difficulté et surtout dans sa durée de jeu. L’intrigue est simpliste mais reste attirante. Aussi, j’ajouterai que l’IA mériterait d’être un peu plus agressive pour ajouter plus de pression, surtout pour les habitués du genre.
Enfin, je dirai que la plus grosse difficulté sera de contrôler sans peine et sans bavure la parade de contre-attaque. À part cela, Thymesia est très sympa à jouer. C’est un Souls-light qui n’est pas parfait, mais dont les défauts ne gâchent pas l’expérience de jeu.

Pour conclure…

Thymesia vous transporte dans la peau de Corvus, ce personnage mystérieux à la recherche de ses souvenirs pour sauver le Royaume d’Hermès d’une maladie obscure. Avec un gameplay construit sur les mécaniques d’un Souls-like, vous pouvez concocter vos potions et améliorer vos armes et talents grâce à votre progression. Le jeu est disponible depuis le 18 août 2022 sur PC et consoles.

La  note  de la  rédaction

3/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Mécaniques Souls-like fidèles

Intrigue intéressante (bien que peu développée)

Un seul niveau de difficulté

Les points négatifs

Timing du contre-attaque difficile à s’approprier

Animation des attaques un peu longue

IA pas assez agressive

Dans le même genre

Laisser un commentaire