The Swords of Ditto : Mormo Curse

The Swords of Ditto : Mormo Curse (sur mobile) est un jeu d’action / aventure (RPG) disponible depuis le 24 octobre 2019 sur iOS et Android. Développé par Onebitbeyond et édité par Devolver Digital, ce titre est également disponible sur Steam et la PS4 depuis le 24 avril 2018, mais aussi sur Nintendo Switch depuis le 2 mai 2019.

objectifs et histoire

The Swords of Ditto : Mormo Curse

Tout au long de vos aventures, Poukou, un petit bousier fantomatique, vous guidera afin de pouvoir vaincre la terrible sorcière Mormo. Elle rêve de conquérir le monde et d’asservir tous les habitants de l’île et elle n’en est pas à sa première tentative ! La célèbre épée Ditto est la seule permettant de mettre fin à ses plans machiavéliques. Cependant, plusieurs héros se sont succédé pour mettre fin à cette terrible menace. Poukou les a guidés et aidés comme il a pu, mais désormais c’est en vous qu’il place tous ses espoirs.

Comme pour la version PC, vous aurez, en plus de votre épée, la possibilité d’exploiter d’autres armes qui, n’ayant jamais joué auparavant, m’ont un peu déroutées mais aussi beaucoup faites rire. Vous avez un frisbee en vinyl, un yo-yo ou encore une boule de bowling pour les plus bourrins d’entre vous ! Cependant, vous devrez explorer toute la carte de cet univers et également faire de nombreuses quêtes pour y arriver ! Certaines d’entres elles peuvent s’acheter avec les pièces que vous récupérerez sur les différents monstres vaincus.

Mon avis

Cela faisait quelques temps déjà que j’avais ce titre dans ma liste d’acquisitions futures, cependant, je n’avais pas encore franchi le cap décisif ! C’est donc chose faite et voici mon avis sur le jeu !

Tout d’abord, sachez comme je le dis plus haut que je n’ai jamais joué au jeu auparavant donc c’est vraiment sans « à priori » ni influence que je rédige cet article !

Commençons par le visuel : le jeu est réalisé avec des décors et des personnages style cartoon. Ils ont un petit côté décalés et en même temps mignons, les monstres inclus. Les petites méduses volantes, elles sont trop jolies ! Bon, après je sais très bien que je dois les tuer pour pouvoir gagner des pièces, mais j’aime bien leurs bouilles. Et pour une fois comme comparaison je n’ai pas un film, un jeu ou un dessin animé mais une pochette d’album de musique ! Et j’ai nommé Overexposed du célèbre groupe Maroon 5 ! Les couleurs sont identiques et le style de dessin se rapproche aussi un petit peu.

The Swords of Ditto : Mormo Curse

Ensuite, côté gameplay, vous pouvez vous déplacer en bougeant votre doigt gauche vers la direction souhaitée, et le droit vous servira pour utiliser vos armes / jouets en tapotant sur l’écran. Ce n’est pas évident de prendre le coup, mais cela vient peut-être du fait que je n’ai pas trop l’habitude de jouer sur mobile / tablette. L’expérience a quand même été chouette et m’a replongée dans mon enfance. Le style de jeu ressemble beaucoup à la saga Zelda à laquelle je jouais sur ma gameboy : un petit personnage muni d’une épée (ou d’autres items) et qui doit taper sur tout ce qui bouge pour gagner des pièces.

The Swords of Ditto : Mormo Curse

Le fait qu’il y ait des quêtes à faire permet d’avoir une certaine structure / un guide dans le jeu. Le seul petit point négatif est qu’il faut vraiment tout explorer pour trouver la destination ou l’objet convoité. J’aurais pensé également que Poukou soit un peu plus présent et un peu plus précis sur ses indications. Mais cela n’empêche pas de s’amuser !

Pour conclure, le jeu est donc disponible sur plusieurs plateformes : iOS, AndroidSteam, PS4 et Switch. Attention cependant, le prix varie en fonction du support choisi. Comptez 6,49€ pour Android, $5.99 (soit environ 5,43€) pour iOS, 12,49 € sur Steam et 14,99€ sur Switch et PS4.

N’hésitez pas à me dire en commentaires si vous avez déjà joué au jeu ? Et dans le cas contraire si vous pensez en faire l’acquisition !

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Design / Couleurs

Gameplay

Nostalgie (Zelda)

Les points négatifs

Prix différent suivant les plateformes

Guidage pas forcément intuitif

Dans le même genre

Laisser un commentaire