[Preview] The Devil Within : Satgat

The Devil Within : Satgat est un jeu d’aventure type souls qui vous permet d’incarner un guerrier infecté avec du sang de démon. Vous allez devoir combattre les créatures disséminées dans le monde et récupérer les éclats afin de faire évoluer votre personnage et de devenir de plus en plus fort. Lorsque vous mourrez, ils vous attendront sur les lieux de votre mort et vous pourrez les récupérer pour les dépenser dans un feu de sauvegarde. Actuellement, le jeu n’est pas sorti. Néanmoins, une démo est disponible sur Steam sous la forme d’une nouvelle démo qui a été revue et corrigée récemment.

Cette preview a été réalisée sur une version Bêta PC fournie par l’Éditeur.

Un mélange post Apo et guerre magique

The Devil Within, c’est : La tour de la pierre noire a débarqué de nulle part, emmenant avec elle la prospérité sur les terres. Mais tout ne se passe pas comme prévu. Son pouvoir est de plus en plus fort, de plus en plus grand et fait apparaître des créatures démoniaques. Un groupe de guerriers se bat contre ces choses, malheureusement la trahison est de mise et tout vole en éclat.

"The Devil within" vous y incarnez RIP Kim
Le Tour de pierre vous réserve tellement de "surprises"

Vous incarnez RIP Kim et vous vous réveillez suite à la trahison d’un de vos camarades dans un monde rempli d’esprits maléfiques. Seul survivant de votre espèce vous ne pouvez compter que sur votre épée pour retrouver votre monde et purifier l’univers de ces créatures.

Les scènes cinématiques de "The Devil within" sont magnifique

Un monde en 2D à l’ambiance soul

L’ambiance des souls est toujours très séduisante. Souvent des histoires simples mais intéressantes et surtout des combats tactiques qui donnent très envie. Si les souls vous demandent beaucoup de stratégie, Devil Within lui n’en est pas là. On est face à des combats très directs et bourrins qui vous demanderont juste de parer quand il faut si vous voulez pouvoir faire du haut en couleur.

Un mélange "post-apo" et guerrier samouraï
"L'hôtel" abandonné
Des combats haut en couleur dans "The Devil within"

Mais ce qui va vous rappeler les souls, c’est surtout le peu de vie que vous avez au début et le fait de perdre vos éclats quand vous mourez et de devoir les récupérer pour ensuite les dépenser et évoluer.

Ambiance "Souls" avec ses feux de camps

Côté graphisme, je suis assez mitigé. Les scènes cinématiques sont magnifiques mais quand on est dans le jeu, même si nous avons de beaux détails et des scènes de fond joliment dessinées, je trouve ça un peu trop simple. Mais attention cela ne veut pas dire que je n’aime pas. Seulement, je trouve qu’il manque quelque chose dans certains niveaux. Notamment quand on est dans des souterrains.

Les "souterrains" et leur ambiances sombres.
"The Devil within" et son décors parfois enigmatique

À côté, le fait de pouvoir utiliser des éléments du décor comme les lianes orange est très appréciable car on vous demandera de réfléchir un minimum.

Un bestiaire simple mais efficace

Actuellement le bestiaire n’est pas le plus rempli, il reste tout de même creepy à souhait et ça, on adore. Ajoutez à ça,  certaines évolutions comme les boucliers à briser avant de pouvoir toucher le monstre ou bien encore les techniques à maîtriser quand il s’agit de démons plus forts ou même de Boss.

Le "mini boss" que nous avons croisé

Je n’ai pas encore trop compris les raisons de ce choix de créatures. Les zombies militaires, des combattants type lombric, des chimères volantes. Il y a un peu trop d’univers dans le bestiaire et au final on se dit que dans un milieu post-apo on peut tout voir en soi donc pourquoi pas.

Une OST agréable mais pas équitable

Durant mon parcours de niveau j’ai adoré la musique. Elle a d’ailleurs été faite pour certains passages par Matthew Kiichi Heafy. Il a géré la musique de l’écran d’accueil et celle du boss Lee Choong.

Durant le jeu vous courez de droite à gauche et de haut en bas avec une musique assez agréable et malgré son côté répétitif, on ne s’en lasse pas.

Mais j’ai été surprise lors de l’affrontement avec Lee Choong (au début du jeu) de ne pas avoir de musique. Ce fut très plat surtout au vu de la révélation. Par chance, le deuxième affrontement plus loin dans la Beta était ambiancé par le fameux morceau de Matthew Kiichi Heafy.

Une évolution de personnage très précise

Ce n’est pas un arbre de compétences mais sept arbres disponibles. Les compétences sont réparties en plusieurs catégories contenant une couleur et pour évoluer, il faudra monter en niveau au feu de camp. Là, vous allez récupérer des orbes de couleurs qui vous seront réclamés dans ces arbres. Certains vous demandent même des combinaisons de couleurs. Pas de panique vous en trouverez aussi dans le jeu si vous explorez à 100% la carte.

L'arbre de compétence de "The Devil within"

Vous n’allez pas avoir le choix de toute façon car pour mettre à terre les ennemis, il faut devenir fort et ça c’est vos combats qui vous donneront ce qu’il faut pour.

Des améliorations sur cette nouvelle démo

Les joueurs de The Devil Within à l’époque ont pu jouer sur la première démo. Après avoir pris en compte les messages des joueurs, l’équipe de Devil Within Satgat a offert pas mal de modifications pour cette nouvelle Beta. Voici ce qui a été fait :

  • Le HUD et l’interface du joueur ont été remaniés et rendus plus intuitifs
  • Réajustement de l’arbre de compétences pour que ce soit plus simple
  • Combat amélioré et rééquilibrage pour ne pas couper l’action
  • Renouvellement de l’histoire (Apparemment il y avait une trop grosse ellipse entre les passages)
  • Musique réalisée en partie par Matthew Kiichi Heafy du groupe de heavy metal Trivium !

Autant vous dire que si vous aviez fait la démo avant, il est temps de la refaire car il y a eu du changement.

Mon avis sur The Devil Within : Satgat

Mon avis est assez positif surtout que nous sommes sur une pré bêta donc forcément y a des bugs et des choses à revoir. J’ai par exemple dû recommencer ma partie car après avoir sauvegardé et coupé le jeu, je me suis retrouvé le lendemain avec des ascenseurs non actifs et donc impossible de faire la suite. C’est d’ailleurs le seul bug que j’ai eu.

"Le vagabond" la seconde arme disponible
Lee-chong un ami pas si amical sur "The Devil within"
Un début prometteur sur "The Devil within"

J’ai trouvé que le mini-boss était bien trop prévisible. Son pattern n’est pas compliqué à comprendre et avec mon niveau je n’ai pas eu de soucis à le mettre au sol. A contrario, le boss Lee Choong a été très dur à faire et j’ai dû énormément farmer pour y arriver.

Visuellement, je trouve le jeu très agréable et si les développeurs nous offrent un peu plus de détails en fond de jeu ça sera parfait. J’adore l’ambiance Post Apo qui d’ailleurs me rappelle un peu Onimusha et avec quelques recherches j’ai pu découvrir qu’il s’agissait d’un jeu que les développeurs adoraient.

Calme et sérénité sera de rigueur sur "The Devil within"

Le héros est pas mal, son costume d’époque contraste avec l’univers du jeu. Et c’est ce qui est assez original . Vous pouvez combattre à l’épée mais aussi avec une arme à feu et sa batterie.

Je n’ai pas joué à la démo de The Devil Within de l’époque. Mais de ce que j’ai pu lire chez les développeurs. Ils ont pris en compte les nombreux messages des joueurs. Ils ont amélioré le projet et je le salue car ils travaillent en coopération avec leur communauté. Ce n’est pas toujours le cas dans le monde du gaming.

Pour conclure…

The Devil Within : Satgat revient avec une nouvelle démo. Des modifications ont été apportées suite aux messages des joueurs. Vous pouvez donc redécouvrir la démo ou la découvrir si vous ne l’avez jamais faite et vous armez de votre épée avec RIP Kim pour sauver le monde du pouvoir grandissant de la tour de la pierre noire. Disponible uniquement sur Steam.

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Design sympathique (un peu plus de détails sur le fond de jeu et on est au top)

Un mélange post-apo et guerrier asiatique bien trouvé

Ost agréable

Une équipe de développeurs à l’écoute lors des essais de démo

Une interface intuitive

Les points négatifs

Redondance liée au type de jeu

Une difficulté assez élevée lors des boss

Vous devriez Lire aussi
My Universe: Cooking Star Restaurant

Dans le même genre

Laisser un commentaire