Japan Expo 2023

"Japan Expo 2023" Affiche

2022, l’année du grand retour pour les conventions et notamment pour la Japan Expo qui n’avait eu que quelques mois pour préparer sa renaissance. Une édition fatalement un peu plus confidentielle, mais qui avait su rameuter les amateurs de conventions ravis de retrouver ce rendez-vous parisien. Rassurés quant à l’accueil du public après deux ans d’absence, l’équipe du salon a décidé de voir les choses en grand cette année, à commencer par leur invité d’honneur Monsieur Tsukasa Hôjô en personne. Alors, ce 22ᵉ impact a-t-il été le tsunami souhaité par les visiteurs ? Débrief.

Let’s Go to the Mall

Entrée de la "Japan Expo 2023"

C’est donc du 13 au 16 juillet dernier que la Japan Expo a envahi les halls 4, 5 et 6 du Parc des Exposition de Villepinte pour une surface d’environ 139 000 m². Il y avait donc beaucoup de choses à voir d’autant que l’édition de cette année a accueilli plus de 900 exposants au détour de ses allées, dont un nombre assez conséquent de boutiques diverses et variées. Comme tous les ans les plus grands éditeurs de livres et de manga avaient fait le déplacement et il était vraiment facile de faire le plein de nouveautés que ce soit chez Kana, Kurokawa, Doki Doki, Mana Books, Omaké Books ou encore Third Edition, pour ne citer qu’eux. Un régal pour tous les lecteurs assidus de planches comme de prose.

Le stand de "Third Edition"
Le stand "d'Ototo manga"

De nombreux artisans avaient également fait le déplacement comme Alphonsine Design et ses magnifiques objets de décorations en bois à tendance geek, ou encore Do it Rabbit & Co et ses créations phosphorescentes. De nombreux vendeurs de goodies, habillement et autres figurines étaient de la partie, ainsi que les incontournables stands d’artistes graphistes et de fanzines occupant une place conséquente au sein de la convention. Un petit coup de cœur en ce qui me concerne pour le petit regroupement d’artisans japonais, venus présenter leurs produits fait main et accompagnés de traducteurs afin de permettre au public d’échanger avec eux. Un réel bonheur pour tout amateur d’art traditionnel nippon.

Le côté "fanzine" était encore une fois très développé

Persons of Interest

Pour ce qui est des invités également les organisateurs de la Japan Expo 2023 ont fait très fort, à commencer par l’invité d’honneur de cette année M. Tsukasa Hôjô en personne, le mythique créateur de City Hunter, Family Compo et Cat’s Eye, qui a régalé ses fans avec pas moins de deux conférences sur sa carrière et plus spécifiquement sur City Hunter (en compagnie de Philippe Lachau). Nous avons aussi pu nous régaler d’une séance de doublage en direct avec Brigitte Lecordier, Adrien Larmande, Bruno Méyère, Pascale Chemin et PV Nova.

Beaucoup de monde cette année à la "Japan Expo 2023"

Bien entendu les fans de cosplay n’étaient pas en reste puisque les Amazing Cosplay Shows ont permis aux visiteurs de s’émerveiller devant les créations des cosplayeurs tous plus talentueux les uns que les autres, et la finale de la saison 11 des ECG (European Cosplay Gathering) de récompenser les meilleurs d’entre eux. Mais que serait la Japan Expo sans ses invités musicaux ? Pas grand-chose assurément. Entre la présence de Vicke Blanka, du groupe d’idols Sakurazaka46 ou encore de la star de J Pop YOSHIKI qui a enflammé la scène Yuzu lors d’un concert exceptionnel.

Pas toujours simple de s'y retrouver vu la surface du "salon"

Mention spéciale à l’équipe de Sumimasen, qui nous ont fait revivre 40 ans de l’histoire d’un éditeur culte : Capcom. Nous avons ainsi pu retrouver en live, sur la scène Také, Greg, Kamui et Puyo qui nous ont régalés d’anecdotes avec leur gouaille habituelle. Un épisode à ne pas manquer, qui est disponible sur leur chaîne YouTube si cela vous intéresse.

“Do. Or do not. There is no try.”

Entre deux visites de boutiques ou visionnage de conférences, il était bien entendu possible de goûter des mets en provenance directe du Japon, via quelques épiceries vendant des confiseries et autres délices introuvables, voire inconnus en France. Nous avons ainsi pu découvrir les pâtisseries artisanales d’Emma Obadina ou les recettes de Go! Go! Curry. Puis, afin de digérer un peu tout ça, nous avons pu nous essayer à un certain nombre d’activités, dont une partie assez conséquente était consacrée à l’art du cosplay. Nous avons pu nous initier à l’art de la maquette et du papercraft en compagnie de la troupe d’Anigetter, et nous nous sommes détendus en pratiquant la calligraphie et le Shogi.

Le coin "nourriture"

Pour le 50ᵉ anniversaire de la série Black Jack, une exposition nous présentant de superbes illustrations de ce médecin hors norme, m’a permis de faire découvrir cette œuvre majeure d’Osamu Tezuka à mon fils. Enfin, nous nous sommes arrêtés au café Cat’s Eye pour profiter de l’exposition Tsukasa Hôjô Special Exhibition, qui a su toucher la fibre nostalgique de tous les fans du maître que ce soit devant la Mini Cooper rouge de Ryo ou devant l’emblématique tableau de la gare de Shinjuku. Ici encore il y avait énormément d’options dans les animations proposées et les visiteurs n’avaient que l’embarras du choix, pour peu que l’attente, inévitable dans ce genre d’événements, ne leur fasse pas peur.

l'exposition "Black Jack"
L'exposition "Tsukasa Hôjô"

Ha ! qu’est-ce qu’on est serré…

S’il y avait bien un sentiment prédominant tout au long de ce salon, en ce qui me concerne, c’est bien le regret, à commencer par celui de ne pas pouvoir me dédoubler afin de ne rien rater des diverses activités et autres conférences présentes sur le salon. C’est bien simple, au bout d’un moment, on ne savait littéralement plus où donner de la tête, d’autant que cette année encore, la surface du salon était assez étendue. Pour autant, aux pics de fréquentation, déambuler dans les allées pouvait tenir de la gageure tant la foule était dense, même si l’accès aux activités se faisait tout de même de manière relativement fluide.

Aaahh les files d'attentes de la "Japan Expo 2023"

Un autre gros regret, l’absence des éditeurs de jeux vidéo à cette édition, à l’exception de Nintendo, Ankama, Hoyoverse et CyberConnect2 que j’ai eu la joie de retrouver sur leur stand pour échanger autour de Fuga 2. Cela dit, le rétro gaming était bien représenté via les traditionnels stands de MO5.com, Lynka Arcade Rétro et RetroDuCoeur, de quoi tout de même tâter du stick ou de la manette. Inflation oblige, cette année le budget pour se rendre en famille à la Japan Expo pouvait très vite se révéler conséquent, surtout si vous comptiez, en plus, vous sustenter sur place.

Certains stands avaient mis le paquet pour la "Japan Expo 2023"

Mais au-delà de ça, la présence d’un nombre conséquent de boutiques et d’artisans aux produits tous plus magnifiques les uns que les autres risquait de faire passer votre carte de paiement du bleu au rouge si vous n’y preniez pas garde, la mienne ayant viré au cramoisi avant de définitivement rendre l’âme. Mais s’il y a bien une chose que je ne regrette pas, c’est bien ce sacrifice sur l’autel de la geekerie. J’ai également pu faire des rencontres intéressantes et parfois inattendues alors que j’errais tel Ryôga dans les allées de la Japan après avoir vainement tenté de repérer les stands que je cherchais sur les plans affichés partout dans la convention.

Une présentation tout en couleur pour "Panini Manga"

Je ne vous cache pas que bien que ce fut encore un moment passionnant à vivre, mais ô combien fatigant sur la durée. Mais vous savez ce que c’est, on a beau jurer que la prochaine fois on fera différemment, finalement on retombe exactement dans les mêmes travers parce que, quoiqu’on en dise on adore passer de bons moments à la Japan Expo.

Découvrez le site de la Japan Expo pour être au courant de toute leur actu ici !

Pour conclure…

Tandis que l’édition de l’année dernière manquait un peu d’impact en termes d’invités, cette année les organisateurs avaient fait très fort en rassemblant beaucoup de beau monde au Parc des Expositions de Villepinte. Entre les grands noms du manga, du doublage et des artistes venus de tous les horizons, il y en avait pour tous les goûts, ce qui, couplé aux nombreuses activités et boutiques présentes sur le salon, rendait difficile la tâche de sortir du salon avec le sentiment d’avoir fait et vu tout ce qui nous intéressait (même en y passant les quatre jours d’ouverture). Toutefois, galvanisé par l’édition de l’année dernière, les visiteurs ont afflué en masse et nous avons eu la joie de retrouver la fréquentation extrême qui caractérisait le salon dans ses années pré-Covid. De quoi rassurer l’équipe derrière la Japan Expo, le salon est désormais véritablement de retour dans la cour des grands événements annuels.

Vous devriez Lire aussi
Animasia Le Haillan 2017

Dans le même genre

Laisser un commentaire