Rave Édition Originale – Tome 2

Il y a deux mois, je vous faisais découvrir la réédition, signée Glénat, de Rave, la première œuvre de l’auteur de Fairy Tail, Hiro Mashima. Après avoir posé les bases de cette guerre entre les Raves et les Dark Bring, le tome 2 de ce Rave Édition Originale voit le début du voyage d’Haru Glory, le Rave Master, et d’Elie l’amnésique. Entre recherche des pierres sacrées et quête des souvenirs, ce volume promet du spectacle. Disponible en librairie depuis le 5 juin 2024, nous avons fait nos valises et sommes partis à la poursuite de nos héros dans leur combat contre Demon Card.

Cette critique a été réalisée avec un exemplaire fourni par l’Éditeur.

Amn-Elie

La première œuvre de l’auteur de Fairy Tail

Par le passé eut lieu une grande guerre entre les Rave, les pierres sacrées, et les Dark Bring, les pierres maléfiques. La bataille finale se conclut par une effroyable explosion appelée Overdrive ! Les Rave se dispersèrent à travers le monde et les Dark Bring ne firent plus parler d’eux… Cinquante ans plus tard, les Dark Bring sont ramenés sur le devant de la scène par Demon Card, une organisation de criminels ! Le monde est sur le point de basculer dans les ténèbres. Haru, un jeune garçon qui habite sur l’île Garage, est choisi par Rave pour devenir le sauveur tant attendu ! Désormais, il est le seul à pouvoir utiliser le pouvoir de Rave et il va nous en faire une démonstration !!

Glénat

Haru Glory, jeune habitant de l’île Garage, ignore que le destin lui réserve une énorme surprise, celle de devenir le Rave Master, seul héros capable d’empêcher le monde de sombrer dans les ténèbres. C’est lors de l’arrivée du vieux Shiba sur son île natale qu’Haru va se découvrir la capacité de contrôler Rave, alors que Shiba est attaqué par Shuda, un des chefs de l’organisation criminelle Demon Card, qui poursuivait le vieux guerrier. Devant la perte de ses pouvoirs, Shiba demande à Haru de partir à sa place à la recherche des Rave, éparpillés cinquante ans auparavant lors d’une explosion effroyable nommée Overdrive.

Après avoir accepté la mission, l’adolescent se met en route avec Plue une étrange créature censée le guider jusqu’aux pierres sacrées. Leur première étape ? L’atelier de Musica le Forgeron, seul artisan capable de réparer Ten Commandments, l’épée qui sert de support au Rave d’Haru. Une fois arrivés en ville, ils font la connaissance d’Elie, une jeune fille amnésique, qui cherche à quitter la cité pour partir à la recherche de ses souvenirs et de Musica le charismatique chef d’une bande de voleurs. Ayant retrouvé le forgeron Musica, ce dernier refuse de reforger Ten Commandments, la dernière épée qu’il a créée ayant été la cause de l’assassinat de toute sa famille par Lance, un membre des Demon Card et détenteur d’un Dark Bring, une pierre maléfique s’opposant aux Rave. Ayant réussi à convaincre Musica de reforger son épée, Haru se rend au quartier Général de Lance afin de le combattre.

Comme il Plue sur la ville…

Toujours à la recherche des quatre Rave manquants, Haru repart à l’aventure en compagnie de son chien Plue et de sa nouvelle amie Elie, la jeune fille amnésique ! Ils sont ravis de découvrir l’existence du Rave Point, “le point de chute du météore” !! Mais en arrivant dans le petit village de Ska, Haru commence à s’inquiéter : en entendant parler de “l’homme aux éclairs”, l’attitude d’Elie change du tout au tout ! Elle se met à trembler et part seule à sa rencontre !! Qui peut bien être cet homme aux éclairs, qui manipule la foudre et semble connaître le passé d’Elie ?!

Glénat

Rave Édition Originale tome 2 débute sur la fin de l’affrontement entre Lance et Haru qui a bien du mal à se prémunir contre les illusions de son adversaire, d’autant que celles-ci sont assez réelles pour occasionner de sérieux dégâts à notre héros. Alors que la situation est désespérée, l’intervention aussi futile qu’inattendu de Plue donne au Rave Master le temps de se reprendre et au forgeron de faire irruption pour ceinturer Lance. Décidé à se sacrifier pour tuer le meurtrier de sa famille, il supplie Haru de les achever tous les deux, chose à laquelle le garçon ne peut se résoudre.

Une fois le Dark Bring détruit et Lance vaincu, Haru se remet de ses blessures chez Musica (le vieux forgeron) en compagnie de Plue, Elie et Musica (le jeune chef des voleurs, oui il faut suivre !). Malgré la volonté d’Haru de rapprocher les deux Musica, dont il est convaincu du lien de parenté, le voleur quitte la ville pour poursuivre son objectif. De leur côté, c’est à bord d’une calèche conduite par Griff (dont la nature est pour le moins nébuleuse) que le trio quitte la métropole à la recherche du site où est tombée une étoile filante qui pourrait bien être un Rave. Sur le chemin, ils vont faire escale dans un petit village nommé Ska sur lequel la pluie ne s’arrête jamais de tomber…

Lisez un extrait de Rave Édition originale – Tome 2 ici !

C’est le rire Rave !

Comme je le disais dans ma critique du tome 1 de Rave Édition Originale, bien que les bases posées soient assez classiques et la graphisme un peu en deçà de ce que nous connaissons des dernières œuvres de Hiro Mashima (Fairy Tail est un régal pour les yeux !), rave est un Shonen efficace qui ne demande qu’à monter en puissance. En cela, on sent, dès ce deuxième tome, une amorce de progression avec l’introduction d’une ribambelle de nouveaux personnages comme Griff, créature bizarroïde et indéterminée, ou sa monture nommée Tantimo, un cheval (?) qui remue la tête à une vitesse extrêmement rapide.

C’est surprenant et ça amène un encore un peu plus de folie dans le clan des héros qui ont bien du mal, surtout Haru, à composer avec les caractères de ses loufoques compagnons. Cela étant, les ennemis ne sont pas en reste non plus. Go, le réalisateur de film et membre des Demon Card, m’a immédiatement fait penser à Kanaguri, introduit dans le tome 7 de Sakamoto Days. Pour l’amour de l’art et du cinéma, ils se servent de leurs méfaits pour tourner des œuvres criantes de vérités. Je me demande d’ailleurs si Go n’aurait pas servi d’inspiration à Yuto Suzuki, ce qui serait possible vu le nombre d’années séparant les deux mangas. Mais je doute de connaître un jour la réponse à cette question, à moins d’interroger l’intéressé lui-même.

À ce propos, j’ai trouvé très intéressant la postface sur deux pages retranscrite à la fin du volume. On y apprend que Hiro Mashima ne se considère pas comme un bon dessinateur et que même s’il ne trouve pas ses graphismes moches non plus, il n’en est pas fier et fait beaucoup d’efforts pour s’améliorer. Cela me rappelle l’interview de Tatsuya Endō que j’avais pu lire dans le Guidebook Spy x Family et où ce dernier n’était pas non plus très heureux de ses productions. Quand on voit les qualités intrinsèques de Spy x Family pour l’un et de Fairy Tail pour l’autre, c’est tout de même dur à avaler.

Et comme je crois dur comme fer à cette fameuse évolution dans le bon sens, à peine esquissée ici, je vais me faire un plaisir d’attendre le tome 3 de Rave Édition Originale, ne serait-ce que pour me rendre compte moi-même à quel point les auteurs sont parfois trop critiques envers leur travail.

Pour conclure…

Alors que le voyage continue pour Elie, Haru et Plue dans ce tome 2 de Rave Édition Originale, les rencontres avec les forces de Demon Card se font plus nombreuses et nous présentent une galerie d’antagonistes pour le moins intéressants. Laissant son intrigue se dérouler tranquillement et misant sur ses protagonistes tous plus barrés les uns que les autres, Hiro Mashima compense son récit convenu par un casting original et fédérateur auquel on s’attache profondément au point de vouloir connaître la suite de leurs pérégrinations. C’est donc sans surprise que nous attendons le tome 3 de Rave Édition Originale, prévu pour une sortie estivale, le 21 août 2024.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

En savoir plus sur GeeksByGirls

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading