Quand Final Fantasy rencontre la haute couture d’Edmond Luu

Après un très bon lancement, Final Fantasy XVI n’en finit pas de déclencher les passions entre ceux qui adorent et ceux qui détestent ce nouvel épisode. C’est dans ce contexte que Square Enix annonce une collaboration exclusive avec Edmond Luu, designer de la marque Pièces Uniques qui a créé une collection basée sur les personnages évoluant à Valisthéa et baptisée “Artefact Primordial”. Aperçu !

Bahamut par "Edmond Luu"

Présentée à la Fashion Week Homme de Paris le 22 juin dernier, jour de la sortie du titre, le grand public est désormais invité à venir contempler cette collection dans une exposition éphémère les 1ᵉʳ et 2 juillet 2023 à la Galerie Sabine Bayasli.

Pourvoyeur de mode

"Phénix" sous l'œil de Jeremy Soma

Après un passage par l’ESP (l’École Supérieure de Publicité) ou il a obtenu son diplôme de Bachelor 3ᵉ année en spécialisation Création Publicitaire, Edmond Luu fait ses premières armes chez Christian Dior Parfums en tant que Directeur artistique. En parallèle de cette activité, il fonde en 2015 sa propre marque de prêt-à-porter nommée “Pièces Uniques” à destination des hommes, même si les pièces qu’il produit on souvent un look assez androgyne.

Ramuh revisité par "Edmond Luu"

Tirant son inspiration du manga, du jeu vidéo, des films de science-fiction dont il est très friand, il n’était pas étonnant que Square Enix se tourne vers lui pour une collaboration sur le seizième épisode de sa saga culte Final fantasy. Fasciné par les mondes imaginaires et les costumes que l’on peut y trouver, Edmond Luu a voulu rendre hommage aux primordiaux du titre en transposant leur personnalité et leurs caractéristiques au travers de pièces de vêtements souvent monochromes, épurées et oniriques.

Retrouvez toutes les infos sur le jeu sur le site officiel de Final Fantasy XVI ici !

Imagerie Primordiale

Shiva une création d'"Edmond Luu"

Pour mettre tout cela en image, il fallait un photographe, et pas n’importe lequel puisque le shooting de ces pièces a été réalisé par Jeremy Soma un jeune et talentueux photographe, dont le credo dans les photos est avant tout de conter une histoire. Prenant parfois des cadrages osés, tenant du surréalisme, cet adepte des années 1990 était le candidat parfait pour mettre en image la vision ébauchée par Edmond Luu des primordiaux de Final Fantasy XVI. Un duo gagnant dont le travail est exposé les 1ᵉʳ et 2 juillet 2023 à la Galerie Sabine Bayasli situé au 99 de la rue du Temple dans le marais (3ᵉ arrondissement de Paris).

"Clive" tout en noir et rouge, comme dans le jeu
Pour conclure…

En plus de faire parler de lui chez les joueurs, Final Fantasy XVI s’ouvre les portes de la haute couture avec cette collaboration entre Square Enix et Edmond Luu X Jeremy Soma. Si vous aimez la série, êtes adeptes de la mode et n’êtes pas trop loin de Paris, je ne saurais trop vous conseiller de faire un détour ce week-end par la Galerie Sabine Bayasli, car une collection basée sur une licence phare comme Final Fantasy, ça ne se loupe pas !

Vous devriez Lire aussi
Interview Colibry

Dans le même genre

Laisser un commentaire