[Preview] No Straight Road

No Straight Road (NSR) est un jeu vidéo en cours de développement par Metronomik. Il est édité par Sold Out LTD, et sera disponible cet été (2020) sur PC (sur Epic Games Store uniquement), PS4, Nintendo Switch et Xbox One. Ici, le test de cette preview a été effectué sur PC.

Synopsis

Objectifs & histoire

Vinyl City est une ville qui fonctionne entièrement grâce à la musique. La société qui la gère s’appelle NSR. Régulièrement, elle organise un grand concours afin de trouver de nouveaux talents pour pouvoir subvenir aux besoins de ses citoyens.

Aujourd’hui, le groupe Bunk Bed Junction, composé de Zuke à la batterie et Mayday à la guitare, tente sa chance. Ils proposent de remettre le rock au goût du jour car actuellement c’est l’électro qui domine. Malheureusement, ils se font éliminer malgré une performance incroyable. Le jury ne veut que de l’électro (ou autre chose) et bannit le rock à jamais.

Folle de rage, Mayday compte bien montrer que, non, le rock n’est pas mort ! Elle embarque avec elle Zuke et ils décident alors de saboter tous les concerts. Ils devront affronter chaque musicien / groupe qui dirigent les quartiers de la ville. C’est un long chemin musical qui les attend et ils sont bien décidés à montrer leur talent.

Mon avis sur No Straight Road

  • Gameplay

Au niveau du gameplay, le clavier et la souris sont nécessaires. Cependant, je ne sais pas du tout si c’est prévu ou non, mais pour cette preview j’ai du mettre mon clavier en qwerty car l’azerty n’était pas pris en compte. Impossible non plus de changer la configuration des actions via le menu de paramétrage.

Ensuite pour faire une rapide synthèse des touches d’actions / souris :

  • QWSD : déplacement
  • Clic : tirer (enfin, jouer de la musique)
  • F : jouer un morceau en solo à fond
  • G : changer de personnage (choisir Zuke ou Mayday)
  • Space : sauter
  • CTRL : esquiver
  • Enter / Back : entrer dans les menus ou en sortir

Lors du lancement du jeu, vous pourrez choisir de jouer à 2 joueurs ou le mode solo.

Dans le mode 2 joueurs, chaque joueur devra choisir qui interpréter : Mayday ou Zuke. Tandis que dans le mode solo, vous incarnerez les deux personnages et lors des “combats”, vous pourrez alterner.

Votre première mission sera d’aller au fameux concours que j’évoquais plus haut et malheureusement de vous faire éjecter. Mais c’est ici que vous apprendrez les différentes attaques et mouvements de bases. Une fois cette étape faite, vous verrez alors que vous avez un repère composé de plusieurs salles, chacune ayant une fonctionnalité bien particulière. Elles se débloquent au fur et à mesure de votre progression dans l’histoire. Vous pourrez aussi explorer la ville et collecter des “piles” afin de remettre l’électricité là où il y a des pannes.

Vinyl City est composée de plusieurs quartiers, tous dirigés par un artiste différent et, afin de le vaincre, vous devez l’affronter et récupérer son disque vinyl.

  • Design

Au niveau du design, chacun des quartiers de la ville représente un style de musique. Celui-ci est mis en valeur sur le “boss” mais également sur le décor. Nos jeunes héros, eux, se distinguent par rapport à leurs couleurs flashy. Mayday est une jolie blonde au haut rouge avec les yeux roses. Tandis que Zuke a plus un look reggae avec des dreadlocks bleues et la peau verte.

Au niveau du style, c’est assez proche du dessin animé / BD. Seuls les dialogues (hors cinématiques) sont en 2D. Par contre, il y a un léger décalage entre les dialogues et le mouvement des bouches des personnages. Comme c’est une preview, je suppose que les développeurs règleront ce micro bug un peu plus tard.

Pour conclure…

Concrètement, je me suis bien amusée avec No Straight Roads. Il y a pleins de petits clins d’œil au monde de la musique. Les dialogues des personnages et leurs personnalités sont bourrés d’humour. Pour un jeu d’action / aventure, il est pas mal du tout et ça change un peu des Rayman ou autres licences connues. Pour les joueurs PC (Windows), No Straight Roads est actuellement en promotion jusqu’au 01/09/2020. Vous pourrez donc vous procurez le jeu au prix de 35,99 € (au lieu de 39,99 €). Sachez aussi qu’il existe une démo gratuite (toujours sur Epic Games) du nom de No Straight Roads – Mother & Child.

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Humour / Personnalité des personnages (héros et leurs ennemis)

C’est coloré, musique sympa

Pas trop complexe en terme de gameplay

Système de vie qui se recharge quand on change de personnage

Les points négatifs

Déplacements en Qwerty uniquement (pour l’instant)

Impossibilité de changer la configuration des touches

Décalage entre les mouvements et les dialogues

Vous devriez Lire aussi
[Preview] Rogue Lords

Dans le même genre

Laisser un commentaire