Articles a la une

Derniers commentaires
test

PaRappa the Rapper Remastered

PaRappa The Rapper Remastered est une réédition du jeu portant le même nom sorti sur PlayStation en 1996. Ce jeu de rythme sorti le 04 avril 2017 est développé par Nanaon-Sha et édité par Sony.

Un scénario mignon

Vous incarnez Parappa, un petit chien ayant le flow dans la peau, ce dernier vit des aventures typique de la vie d’un adolescent : être amoureux d’une fille sans lui avouer, vouloir impressionner ses potes pour devenir populaire, etc. Mais malheureusement, tout ne se déroule pas comme notre héros le souhaiterait et donc à chaque problématique, il trouvera une solution dans la musique grâce à l’enseignement d’un « maitre ». Le scénario du jeu est niais à souhait, décousu et parfois complètement illogique, mais le titre se veut mignon et est basé sur la musique, il faut donc mettre le scénario de coté, il est simplement présent pour mettre en scène les séances de rap.

Welcome to Hell

PaRappa The Rapper est un jeu de rythme musical. Le principe est donc de reproduire une séquence que le maitre chante afin de le chanter à votre tour et c’est là que les problèmes commencent. Tout d’abord, la synchronisation entre le son et les inputs est complètement random, pour être plus précis, les inputs de frames ne sont pas synchronisés avec les marques qui sont placées sur la barre, ce qui donne pour résultat le fait qu’à chaque fois que vous appuyez sur le bouton pour valider une note, vous serez soit en avance, soit en retard. Le seul moyen de réussir les musiques est de se fier à votre ouïe et non à votre vue, écouter la musique et quand le maitre place ses notes, il faut regarder la barre pour connaitre les touches à utiliser, une fois que c’est à votre tour, reproduisez la séquence grâce au son sans regarder où sont placés les notes pour ne pas être perturbé. Le jeu possède un système de performance qui vous indiquera si vous faites du bon travail (Good) ou au contraire si vous faites des erreurs (Bad), en cas de plusieurs mauvaises notes, le curseur passera à affreux (Awfull) et si vous échouez encore, la partie s’arrêtera et ça sera perdu. Pour la plupart des musiques, le jeu contient un décalage d’un frame en avance, il faudra donc appuyer après le bouton placé sur la barre, mais cela est vrai pour la plupart des musiques, car le 4e niveau, celui de la poule vous apprenant à faire un gâteau contient un décalage d’une frame en retard, il faudra donc appuyer un peu avant la note. Vous l’aurez compris le gameplay du jeu est totalement random et vous fera vite perdre patience.

Des graphismes en demi-teinte

Le jeu date de 1996 et donc de l’ère PlayStation, il était joli, très addictif, mais surtout original à sa sortie avec ses petits personnages en papier tout mignon dans un monde très coloré. Nous sommes aujourd’hui en 2017, l’ère ou la 4K essayent d’imposer son règne sur les jeux et les téléviseurs. Afin de justifier la venue du titre sur PlayStation 4, PaRappa the Rapper voit ses scènes de rap totalement retravaillées afin d’offrir aux joueurs, des graphismes lisses atteignant la 4K sur PS4 Pro, mais seules les scènes de jeu ont été retravaillés, car les cut-scènes et les menus du jeu sont restés les mêmes que ceux de l’édition originale et croyez-moi ça pique les yeux. N’oublions pas que PaRappa the Rapper est une version remastérisé, pas un simple portage comme cela est le cas avec certains jeux présents sur le PSStore. Le principe est donc de prendre un jeu et de le retravailler pour le rendre aux normes des jeux actuels.

Un contenu proche du néant

Le contenu de PaRappa the Rapper est assez proche et ne vous tiendra pas longtemps en haleine. Avec ses 6 niveaux en mode de difficulté normal, 3 niveaux en mode de difficulté facile, la possibilité de refaire les musiques en mode libre et ses nouvelles pistes de musique alternative (c’est un peu comme la face B), PaRapper the Rapper se termine vite même très vite.

En conclusion, PaRappa the Rapper est un jeu culte et ses musiques sont connus de presque tous les gens ayant eu la première PlayStation. Le petit chien rappeur est une figure emblématique de la première console de Sony mais malheureusement sa remastérisation se limite au strict minimum, à savoir refaire les graphismes des niveaux, le reste est d’époque. Je ne vous conseille pas de prendre PaRappa the Rapper au prix affiché sur le PSStore à 14,99€ mais d’attendre que son prix baisse afin d’atteindre les 5€.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Sa bande sonore mêlant rap, reggae…
Les points negatifs
  • Son gameplay totalement foireux
  • Simple portage des cut-scènes et des menus
  • Contenu très pauvre
  • Remasterisation seulement pour les séquences de rap

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *