Nova Strike

Connu pour ses périphériques gamer Nacon joue les éditeurs, en particulier pour les collections WRC et Pro Cycling manager. Par moment ils participent à la sortie de quelques ovnis comme Bee simulator. C’est l’un de ces ovnis intitulés Nova Strike que nous allons tester. Un Shoot’em up Roguelike oldschool promettant un mélange de genres explosifs.

Ce test a été réalisé sur une version PC fournie par l’Éditeur.

Un peu de nostalgie

(start) get in

Alors que les gros éditeurs jouent la course aux graphismes, Nacon nous présente un jeu d’arcade à l’ancienne. Dans un style pixel art, le jeu développé par Sanuk Games se place dans une ligne très oldschool. Effectivement le jeu coche toutes les cases du shooter spatial de l’époque.

Que ce soit le style pixel, les couleurs très chatoyantes ou encore les vagues de laser et autres munitions en tous genres qui remplissent l’écran, rien n’est oublié. Même la musique qui nous accueille annonce la couleur ! La bande son du menu sonne comme une marche militaire. Cette musique simple mais solennelle donne le la sur l’ambiance du titre.

Le menu, quant à lui, est très simple. Au début, seule la possibilité de partir en mission est disponible. Naturellement, très vite on retrouve d’autres possibilités dont une boutique d’amélioration, et bien évidemment un espace pour modifier notre équipement mais nous y reviendrons plus tard.

Un monde coloré

Comme la majorité de ce genre de titres, les ennemis sont extrêmement colorés et les balles contrastent énormément avec le fond qui est dans une teinte plus froide. Le style en pixel renforce ce contraste élevé et c’est une bonne chose.

(nova) Laser
(run) ennemies

En effet, l’un des éléments le plus important pour ce genre de titre est sa lisibilité malgré un grand nombre d’éléments affichés à l’écran. Et pour cela la meilleure solution est de respecter un fort contraste et un code couleur clair. Chaque type de munitions et chaque ennemi arborant des couleurs facilement reconnaissables.

La musique, elle aussi, est soignée dans l’ensemble. Néanmoins le côté roguelike et la diversité au final assez faible des environnements rendent vite les décors et l’audio redondants.

Un Shoot’em up

La promesse principale de Nova Strike est de proposer à la fois un shoot’em up et un Roguelike. Sur le papier, l’offre est alléchante. Regardons dans le détail tout ce que nous propose le jeu.

Tout d’abord le Gameplay en lui-même. On retrouve ce qui fait le genre. Notre petit vaisseau rouge volant fièrement sur un écran en scrolling automatique. On peut se déplacer sur cet écran dans les quatre directions et tirer en auto shoot.

(vaisseau) solitude

Au début, rien de spécial. On avance, on essaye de détruire un maximum d’ennemis afin de récupérer de la monnaie. Les premiers niveaux sont relativement simples mais, le jeu propose rapidement une plus grande difficulté. Alors qu’on s’attendait à une augmentation de la difficulté majoritairement linéaire, certains niveaux sont des gaps.

Par exemple, dans le niveau 1.4 avec l’arrivée d’un nouvel ennemi puis dans le 1.6 pour la même raison, le up de difficulté est assez important surtout la deuxième fois, créant un vrai mur à passer. Même une fois toutes les améliorations achetées cela reste un réel défi.

Et un Roguelike

Pour ce qui est des améliorations, celles-ci se débloquent à chaque chapitre et peuvent être achetées à la boutique. Une fois achetées, il faudra les équiper afin d’en bénéficier mais cet équipement a un coût.

En effet, la première limitation vient du système d’équipement. Quand la plupart des Roguelike offrent un arbre de talents et d’améliorations qui une fois débloquées sont actives. Nova Strike propose d’acheter de l’équipement qui consomme de l’énergie. Par conséquent, on ne pourra activer qu’un nombre limité de ces améliorations.

(inventaire) amélioration
(equipement) actif
(boutique) commerce

Heureusement, il sera possible d’acheter quelques améliorations d’énergies pour notre vaisseau. Malgré tout, la quantité de technologie équipable reste extrêmement limitée, notre embarcation disposant de 9 barres au maximum au chapitre 2 contre des améliorations qui en consomment 2 voire 3.

Évidemment cela ne suffisait pas, donc remettons une petite couche avec une limitation en fonction du type d’améliorations. Chacune d’entre elles aura un genre en fonction de leurs effets comme Armement, Santé ou encore Réparation. Il serait donc impossible d’équiper deux éléments portant la même catégorie.

Ce système donne une impression de stagner. On débloque rapidement toutes les améliorations de notre palier. Le problème, c’est qu’une fois tout débloqué le fait d’être autant limité nous fait stagner.

Une progression difficile

Le résultat de ce choix atypique conduit à se heurter à un mur. Naturellement c’est un genre qui est exigeant mais Nova Strike propose 3 chapitres, et passé un chapitre relève de la prouesse notre vaisseau ne s’améliorant pas vraiment, où tout du moins pas significativement durant les parties.

Les roguelike souvent proposent une progression constante de notre protagoniste. Nova Strike ne réussit malheureusement pas dans ce domaine. Les améliorations se débloquent en quelques parties nous heurtant à un plafond de verre dans les chapitres.

Avec toutes les améliorations du palier 2 par exemple, je n’ai pas réussi à passer le chapitre me heurtant à un mur toujours au même niveau. Aucun moyen de progresser plus ayant déjà tout débloquer.

(chaos) c'est la guerre
(gameover) rapport

Bien que le genre du shoot em up soit coutumier à ce genre d’éléments, dans le cas d’un roguelike cela devient assez frustrant de ne plus pouvoir avancer, et de ne pas ressentir une forme de progression, notre vaisseau explosant toujours de la même façon.

On notera tout de même qu’une fois le chapitre passé, il sera possible d’acheter un raccourci. Le jeu propose, afin de ne pas refaire indéfiniment le premier chapitre par exemple, de payer 1500 crédits pour le passer. Sur le papier cela semble une bonne idée. Néanmoins, une fois en jeu on remarque vite un problème. On commence le deuxième chapitre sans bonus, sans passif supplémentaire, cela augmente grandement la difficulté, le raccourci devient un désavantage.

Un mélange compliqué

Chacun des deux genres a ses règles et limitations afin de rendre la progression intéressante. Faire un subtil mélange des deux n’est pas forcément aisé. Nova Strike n’y échappe pas en proposant une expérience un peu bancale sur l’aspect difficulté.

Quand dans un roguelike la difficulté se compense au fur et à mesure par la progression de notre personnage, celle-ci se trouve entravée sur Nova Strike créant un mur tant que nous ne passons pas au chapitre suivant.
Pour les shoot’em up, c’est autour des power up que la progression se tourne lors d’une run. Malheureusement le titre de Nacon ne garde de cette mécanique que les armes dont deux sont équipables et avec une munition limitée.

On peut bien évidemment trouver quelques rares power up de dégât en fin de niveau ou quelques équipements mais ils seront soumis à la même règle que ceux achetés dans la boutique. En conséquence, on ne retrouve pas ou peu de bonus passif, et leur efficacité est pour le moins discutable.

Pour finir à la fin de chaque stage, on retrouve le choix de la route. Celui-ci permet de favoriser certains bonus. Malgré une idée louable, le choix est souvent anecdotique. Quelque soit la route il sera possible de récupérer les éléments choisis, et parfois, la voix sélectionnée ne donnera pas ou peut de l’objet escompté.

Pour conclure…

Nova Strike pourra trouver une place comme petit jeu d’arcade pour s’occuper. Malheureusement les nombreux défauts en particulier sur la gestion de la progression de notre vaisseau, ou encore de la difficulté le rendent frustrant pour un joueur plus occasionnel qui semble être la cible. Alors qu’un joueur expérimenté en fera le tour en quelques heures.

La  note  de la  rédaction

3/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Design rétro

Gameplay précis

Bande son agréable

Run rapide

Les points négatifs

Courbe de difficulté inégale

Peu de niveaux

Plafond de verre une fois tout acheté

Vous devriez Lire aussi
World of Final Fantasy

Dans le même genre

Laisser un commentaire