MiceGard

MiceGard est un jeu d’action indépendant développé par le studio Game Dynasty. Le jeu est sorti le 15 Janvier 2024 uniquement sur PC. 

Ce test a été réalisé sur une version PC fournie par l’Éditeur.

MiceGard : Quésaco ? 

MiceGard est un jeu indépendant développé par le studio Game Dynasty. Celui-ci est basé en Sibérie et a développé plusieurs jeux avant de nous proposer MiceGard. À dire vrai, je n’ai pas trouvé beaucoup d’informations sur ce studio malheureusement. Leurs précédents jeux ont des évaluations positives et très positives sur Steam. C’est donc le cœur enjoué que je me suis lancé dans l’aventure de MiceGard. J’aime les souris, j’aime la mythologie scandinave, que pourrait-il se passer de mal ? 

C’est que nous allons voir tout de suite dans la première partie consacrée à l’histoire de MiceGard !

Des souris et des Grenouilles

Au fond d’une forêt, vit un village peuplé de souris-vikings. Celles-ci sont en guerre quasi permanente avec leurs ennemis : les grenouilles, mais ces dernières ont toujours été repoussées car le village est sous la protection de Freya, déesse de l’amour et des cultures. Cependant, un jour où les grenouilles mènent une énième attaque contre le village, la barrière protectrice disparaît et plusieurs enfants souris sont kidnappés afin d’être offerts en sacrifice à Loki, la divinité vénérée par les grenouilles. Ni une ni deux, vous décidez de regrouper le peu de souris qu’il vous reste afin de les libérer.

Après une âpre bataille, vous parvenez à retrouver les enfants mais pour plusieurs d’entre eux, dont votre nièce, il est déjà trop tard… Revenant au village, le cœur meurtri et vide d’espoir, vous constatez que celui-ci a été presque totalement détruit pendant votre mission pour retrouver les petits souris… Le désespoir vous envahit et les questions se bousculent dans votre tête : Pourquoi la protection de la déesse Freya a-t-elle disparu ? Comment le village va-t-il pouvoir survivre à cette épreuve ? Pour l’instant, vous n’avez qu’une seule réponse et qu’une seule idée en tête : VENGEANCE !!!!!

Les éternels rivaux

L’histoire de MiceGard est simple et classique. Les histoires de conflits éternels entre deux ennemis se haïssant mutuellement sont légion dans tous les médias. Cependant, MiceGard a la bonne idée de nous placer à la tête d’un village de souris-vikings affrontant des grenouilles, ce qui, il faut l’avouer n’est pas très commun. Rajoutez à cela une atmosphère et un contexte de mythologie scandinave et vous obtenez un mélange intéressant et prenant. Nous avons envie d’aider ces pauvres souris-vikings pour lesquelles (à moins d’avoir un cœur de pierre) nous ressentons de l’empathie tant le début de l’histoire est cauchemardesque pour elles. 

De la baston et de la construction !

L’art de la guerre

MiceGard est donc un jeu d’action vous mettant dans la peau de vaillantes souris guerrières souhaitant laver leur honneur bafoué par leurs ennemis. Pour ce faire, il va falloir accomplir plusieurs missions que l’on choisira sur la carte du jeu. Au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu, des missions se débloquent pour vous permettre d’accéder au boss final du jeu.

La plupart des missions vous demanderont de vous infiltrer dans des villages grenouilles pour dérober des ressources ou bien récupérer des armes, etc. Certaines missions vous proposeront de conduire un bateau ou une baliste

Vikings !! Quel est votre métier ?

Afin d’accomplir votre mission vous disposez de 6 souris que vous contrôlez sur la carte à explorer. 3 d’entre elles tapent au corps à corps avec épées et bouclier et 3 autres tirent à l’arc.

Vous avez 3 formations accessibles à tout instant afin de parer à toute mauvaise rencontre. La formation en triangle, permettant de protéger vos souris à l’arc tout en pouvant foncer sur les ennemis pour les étourdir, est très efficace pour anéantir vos ennemis de loin. La formation en tortue, vos souris se mettent en cercle vous permettant d’avancer tout en se protégeant, très utile quand vous êtes entourés d’ennemis. La dernière formation est libre, c’est à dire que chaque souris fait ce qu’elle veut (tout en restant autour de votre leader bien sûr) et attaque les ennemis au corps à corps, personnellement je ne la trouve pas très utile car l’IA des souris les fait charger comme des ânes et elles n’évitent aucun piège…

La guerre oui, mais la réparation c’est important aussi

En plus d’aller guerroyer contre les grenouilles, MiceGard va vous proposer de réparer le village qui a été ravagé après l’attaque des grenouilles. 

Pour ce faire, il va falloir récupérer des pierres lors des missions afin de les dépenser pour reconstruire les différents bâtiments. Chacun d’entre eux vous permettra de bénéficier d’un bonus pendant les phases de combat tels que des potions plus efficaces, des zones de repos, etc.

Il n’y a malheureusement rien d’autre à faire dans la ville et c’est vraiment frustrant. On aurait aimé pouvoir par exemple : choisir entre différents bonus ou bien encore que cela modifie l’histoire en fonction des bâtiments réparés, etc. Cet aspect du jeu aurait mérité d’être beaucoup plus développé. 

Des souris et quelques bugs

La réalisation de MiceGard me laisse un peu dubitatif. D’un côté, je salue le travail des développeurs de ce studio indépendant pour la partie combat qui ne présente aucun problème, pas de ralentissement, pas de bug dans ces phases-là. D’un autre côté, on note quelques problèmes de traduction et surtout lors des scénettes de dialogues, le nom des personnages n’est pas le bon, ou bien le sprite n’est pas le bon, etc.

Ce n’est pas pénalisant pour finir le jeu du tout. Une fois encore, il faut saluer le fait que le jeu soit disponible en VF mais cela gène un peu l’immersion surtout lors des révélations scénaristiques.

Artistiquement en dent de sciesouries

Pas ouf, musicalement …

La musique de MiceGard est malheureusement un gros point négatif. Une seule piste pour TOUTES les missions et une piste pour le village. Les effets sonores sont très basiques et sont vraiment limités. La musique participe activement à l’immersion dans un univers et une histoire mais là ce point a été totalement mis de côté par les développeurs. Rien de pertinent ne se dégage de MiceGard sur ce point.

C’est largement mieux, visuellement !

L’ambiance de MiceGard est vraiment ce qui le distingue des divers jeux d’action proposés sur la scène indépendante. Ce côté mythologie scandinave est vraiment bien géré surtout au niveau artistique, les souris ont l’air de vikings, et l’iconographie scandinave est vraiment bien représentée. Un bon point pour le jeu.

Pour conclure…

MiceGard est un bon petit jeu indé à l’histoire prenante. Le gameplay est simple et accessible. Malheureusement, la réalisation et la direction musicale ne lui rendent pas hommage, et sa durée de vie de quelques heures n’est pas là pour redorer le blason. Malgré tout, je vous conseille de le faire pour la détente, un soir de froid auprès d’un bon feu et d’un plaid. 

La  note  de la  rédaction

3/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Ambiance scandinave mythologique

Histoire classique, mais efficace

Gameplay pas prise de tête

Les souris et leur village sont trop mignons

Les points négatifs

Direction musicale en berne

Graphismes datés

Durée de vie famélique

Beaucoup trop simple

Quelques bugs par ci par là

Vous devriez Lire aussi
Campus Life

Dans le même genre

Laisser un commentaire