[Preview] Meet Your Maker

"Meet Your Maker" Ecran titre

Grands habitués des titres qui sortent de l’ordinaire, les développeurs du studio Behaviour Interactive reviennent en force avec un tout nouveau projet : Meet Your Maker. Après nous avoir régalé avec Flippin Misfits, un party game à 360°C où le but était d’enchaîner les kills dans un monde ultra coloré, Behaviour change radicalement d’ambiance avec son nouveau jeu qui nous plonge dans un monde post-apocalyptique. Un intrigant mélange des genres combinant constructions à la Minecraft et raids de pillage en vue FPS. C’est lors du Steam Next Fest que l’équipe a dévoilé une bêta ouverte, accessible uniquement du 6 au 13 février 2023. L’occasion pour nous de mettre les mains dans le cambouis tout en sauvant l’espèce humaine de l’extinction. Tout un programme (informatique évidemment !)…

Cette preview a été réalisée sur une version PC.

Génie génétique

"Meet Your Maker" prends place dans un monde dévasté

Meet Your Maker… Avec un nom comme celui-là, on aurait pu s’attendre à un titre hautement mystique peuplé de dieux et autres êtres divins, mais il n’en est rien. À défaut du Saint Père, vous allez quand même rencontrer votre créateur, la Chimère, une expérience vivante créée par l’homme afin de contrer son extinction. Mais pour pouvoir évoluer au mieux, cet être incomplet va avoir besoin d’un serviteur de poids : un Gardien. C’est là que vous entrez en lice. Vous venez d’être réactivé par la Chimère qui va très vite vous assigner deux missions : Trouver (voler !) du matériel génétique pur, clé de la survie humaine, et protéger votre propre réserve de MatGen.

C'est la "Chimère" qui va vous réactiver pour vous demander de l'aide

Cependant, comme vous pouvez vous en douter, vous êtes loin d’être le seul sur les rangs ! C’est avec ce scénario somme toute assez simple que vous voilà lancé dans l’univers de Meet Your Maker. Simple, mais efficace, l’intrigue laissant beaucoup d’interrogation du joueur en suspens et l’amenant à se questionner sur ce qui se trame réellement en coulisses. Qui a créé la Chimère et pourquoi ? Son but est-il vraiment de sauver l’humanité ? Autant de questions dont vous devrez attendre la sortie du titre avant d’avoir enfin une réponse… ou pas d’ailleurs !

En tant que "Gardien", c'est à vous d'aller piller et de protéger vos ressources

Après une rapide cinématique nous expliquant succinctement le fil rouge du récit et présentant les différents conseillers qui vous aideront lors de votre parcours, c’est le tutoriel qui commence, vous apprenant les bases pour aller piller les forts ennemis et récolter ce fameux MatGen si précieux. Vous êtes plus branchés construction ? Il va vous falloir un peu de patience, le temps de gagner assez de ressources pour pouvoir acquérir un terrain où bâtir votre avant-poste.

La guerre des clones

L'écran de chargement qui évoque bien "Star Wars"

Avec des environnements rappelant un peu la planète Tatooine (surtout les écrans de chargements évoquant un peu un Stormtrooper sur une motojet), Meet Your Maker nous entraîne dans un monde désertique peuplé de clones, de Gardiens et de Chimères, chacun veillant sur son précieux matériel génétique pur, tout en allant piller les réserves des autres. Pour pouvoir évoluer, acquérir de nouvelles armes et compétences, vous n’aurez pas d’autre choix que de vous y mettre également. Un petit tour par la carte holographique de votre centre de commandement qui vous permettra de choisir l’avant-poste que vous souhaitez attaquer et vous voilà téléporté directement sur site.

La carte de pillage dans "Meet Your Maker"

Chaque avant-poste est classé en fonction de sa difficulté et vous aurez le choix entre des constructions “normal”, “dangereux” et “brutal”, le but étant de réussir tous vos raids dans l’une des catégories pour atteindre l’avant-poste Champion. Cela étant dit, n’oubliez jamais que lors de vos visites, vous serez confronté à l’ingéniosité des autres joueurs qui sont à l’origine de ces créations. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que certains font preuve d’une imagination débordante quand il s’agit de causer votre mort. Pour triompher, vous aurez deux armes de bases avec lesquelles vous pourrez switcher en cours de niveau, une arme d’attaque à distance type pistolet avec un nombre de tirs limité, et une arme au corps-à-corps type sabre, ainsi que des bombes aux effets tous plus destructeurs les uns que les autres.

Le mode coopération dans "Meet Your Maker"

Ce qui est intéressant avec Meet Your Maker, c’est que pour déjouer les pièges de vos adversaires, vous pourrez tenter plusieurs tactiques comme foncer le plus vite possible jusqu’à vous emparer de MatGen et repartir comme vous êtes venus, ou alors avancer à tâtons en détruisant systématiquement tous les pièges et ennemis sur votre passage. Sachant que la destruction de pièges et d’ennemis vous rapporte des ressources qui vous permettront d’upgrader par la suite vos équipements, à vous de faire le bon choix.

Le danger est partout dans "Meet Your Maker"

Vous galérez toujours sur un bunker ? Pourquoi ne pas inviter un ami à rejoindre votre partie via Steam pour vous filer un coup de main ? Et s’il ne possède pas Meet your Maker, pas de soucis puisque cela n’est pas nécessaire pour qu’il vous rejoigne. Toutefois, si votre allié possède également une version du titre, tant qu’il sera connecté avec vous, il ne pourra engranger aucune ressource, MatGen ou expérience, vous voilà prévenus.

Votre allié ne pourras que profiter des améliorations que vous avez débloqués dans "Meet Your Maker"

First Person Maker

C’est bien joli d’aller faire des raids dans les réserves des autres joueurs, mais qu’en est-il de votre avant-poste ? Une fois que vous aurez récolté assez de ressources, vous pourrez acheter différents types de lieux de sépulture, avec des capacités différentes pour pouvoir y construire vos quartiers. Si vous avez envie d’un bunker blindé en pièges et en chausse-trappes, vous devrez prendre le temps d’économiser suffisamment afin de pouvoir acquérir le terrain adéquat, sachant que sur chaque lieu de sépulture le MatGen est disposé de façon automatique et que vous ne ferez que développer une structure et des embûches autour de ce point. De plus, chaque lieu possède une durée de vie limitée qui vous forcera à refaire régulièrement de nouveaux bâtiments avec des dispositions différentes.

Le "menu de construction" qui permet d'inventer des pièges

En ce qui concerne la construction en elle-même, dans Meet Your Maker, tout se passe avec des blocs. Et si vous avez un jour essayé le mode bac à sable de Minecraft, vous ne serez pas dépaysé. Les blocs se posent très facilement et, dès le départ, nous avons accès à un assez grand nombre de choix esthétiques différents pour marquer l’individualité de sa création. La possibilité de voler pour surplomber la construction est aussi présente et s’avère bien utile pour avoir une vision d’ensemble de son œuvre. Une fois que vous aurez la structure, n’oubliez pas de poser des pièges tout au long du chemin des pillards. Vous aurez le choix entre ceux envoyant des projectiles, des bombes, ceux qui empalent et même des gardes.

Dès le départ le choix des blocs est consistant dans "Meet Your Maker"

Ceux-ci sont un grand plus dans la protection du MatGen puisque vous pourrez leur assigner un parcours de ronde et les rendre plus puissants grâce à l’évolution de vos conseillers. De quoi révéler le grand stratège qui est en vous. Une fois votre forteresse construite, vous pourrez tester vous-même l’efficacité de votre protection, avant de l’activer, par simple appui sur une touche. Là encore, vous pourrez jouer la carte de l’appel à un ami lors des phases de construction, mais autant vous prévenir d’emblée, soyez coordonnés et d’accord sur les travaux à mener, car à deux cela peut très vite devenir compliqué.

Vue du mode construction dans "Meet Your Maker"

Ça y est, vous êtes fier(e) de votre blockhaus ? Il ne vous reste plus qu’à l’activer. Vous aurez donc plusieurs choix, le mettre en “actif” (les autres joueurs pourront venir piller votre abri sans vous faire perdre de MatGen, et en vous faisant progresser), en “surrégime” (vous gagnerez 10% de MatGen par pillard tué, mais vous perdrez 300 MatGen à chaque fois que l’un d’entre eux vous volera), ou en mode social (vous ne gagnerez absolument rien, ne perdrez rien non plus et votre avant-poste ne sera disponible que via le menu social).

Les gardes que vous pourrez paramétrer comme vous le voulez dans "Meet Your Maker"

Adam un mois

Il faut bien le reconnaître, je ne suis absolument pas une habituée de ce type de jeu, mais j’adore les concepts originaux et pour le coup, Meet Your Maker avait tout pour m’intriguer. Après un rapide entretien avec le lead game designer (concepteur en chef) du jeu qui a achevé de me convaincre, je me suis lancée dans l’aventure. On ne va pas se mentir, mes premiers raids ont été très compliqués, peu habitué que je suis aux FPS, non seulement parce que j’ai des problèmes de coordination qui m’empêchent de performer dans l’urgence, mais aussi car je suis très sujette au motion-sickness (la cinétose dans la langue de Molière) qui me rend malade dès que je joue en vue à la première personne.

Vos conseillers, clones qui vous permettront de débloquer des améliorations dans "Meet Your Maker"

Je dois avouer que ce dernier point n’a pas été du tout un problème ici, puisque malgré la vue FPS je n’ai absolument pas ressenti de malaise lors de mes parties. Magique ! En ce qui concerne mon inexpérience notoire, j’ai pallié ce léger problème en demandant à mon fils de jouer avec moi, lui qui est un habitué des FPS. Je crois bien que c’est la meilleure idée que j’ai jamais eue, tant j’ai enfin pu découvrir le fun du titre en le partageant avec lui. Nos deux façons de faire différentes ont fait de nous une très bonne équipe, lui fonçant dans le tas pour tuer les gardes au risque de se faire avoir par les pièges, moi en retrait détruisant méthodiquement les installations et le ressuscitant à chaque mort.

en coop tant que l'un est en vie la partie n'est pas finie dans "Meet Your Maker"

En effet, tant que les deux partenaires ne sont pas trépassés, la partie continue, ce qui diminue considérablement la difficulté. Je trouve également que c’est une bonne idée de forcer un peu le joueur à commencer par des phases de pillage, car je crois que si j’avais pu commencer directement par les phases de constructions, j’aurais eu énormément de mal à me lancer dans les raids. J’attends avec impatience la sortie finale de Meet Your Maker, programmée pour le 4 avril 2023, pour pouvoir reprendre nos parties endiablées.

Pour ne rien louper du développement de Meet Your Maker, retrouvez toutes les informations sur le site officiel ici !

Pour conclure…

Avec un concept fort et original, Meet Your Maker a tout d’un titre qui saura vous procurer des heures et des heures de fun autour de phases de raids et de constructions. Que vous ayez plus l’âme d’un soldat, prêt à risquer sa vie pour mettre la main sur de précieuses ressources ou celle d’un architecte désireux de construire une forteresse imprenable, le titre de Behaviour Interactive est fait pour vous. Moi, en tout cas, je vous retrouve à sa sortie le 4 avril pour un test complet.

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Une ambiance post-apocalyptique très plaisante

La dualité entre construire son avant-poste et piller ceux des autres fait mouche

La présence d’un mode coopération, tant dans les phases de raid que dans les phases de construction, qui fait entrer le jeu dans une autre dimension

Les points négatifs

Un poil redondant au bout d’un moment

Le tutoriel du mode construction trop brouillon pour pouvoir appréhender au mieux les mécaniques de jeu

Un système de visée qui demandera de l’entraînement pour les tirs à distance et les bombes

Vous devriez Lire aussi
Game Dev Tycoon

Dans le même genre

Laisser un commentaire