Marvel’s Midnight Suns

Marvel’s Midnight Suns est sorti le 2 décembre 2022 sur tous les supports : PlayStation (4 et 5), Xbox (One et Series), Switch et PC. Il est développé par Firaxis Games et édité par 2K Games. C’est un Tactical-RPG.

Ce test a été réalisé sur une version PS5.

Plus fort que le vibranium ? Le scénarium !

L’organisation terroriste Hydra réveille de son sommeil éternel la mère des démons Lilith, déstabilisant le tissu de la magie et alertant certains membres des Avengers dont le Docteur Strange et Iron Man. Se sentant impuissant face à la menace occulte grandissante, ils décident de s’allier aux Midnight Suns, composés alors de Nico Minoru, Blade, Magik et Ghost Rider, jeune héros lié aux surnaturels. Cependant, la mère des démons, de son côté, endoctrine et renforce à l’aide de ses pouvoirs certains des plus grands Super-Héros et Vilains. Il faudra bien plus que les Avengers et les Midnights Suns pour contrecarrer cette menace et son armée de fidèles. C’est avec leurs pouvoirs combinés qu’ils ressusciteront un ancien chasseur de démons, surnommé “Hunter », enfant abandonné de Lilith qui l’a vaincu en y perdant aussi la vie il y a de ça 300 ans.

Je ne suis pas un grand expert des super-héros de Marvel. J’ai lu deux ou trois comics et vu les différents films qui ont permis au grand public de les découvrir. C’est donc avec un grand plaisir que j’ai arboré ce scénario ainsi que les Midnights Suns que je ne connaissais pas du tout à part Blade (à travers les vieux films de mon enfance). J’ai trouvé tous les personnages attachants, tout paraît si naturel, voir Tony Stark, habitué à la technologie de pointe, être déconcerté avec toute cette magie occulte m’a beaucoup amusé. Également le caractère de cochon de Magik, explorer les lieux de l’abbaye avec Blade, ou encore regarder un film avec Nico Minoru. C’est grâce à toutes ces interactions que j’ai senti un vrai lien se créer entre les personnages et moi. Principale comme annexe, l’histoire est une franche réussite !

Enfilez vos tenues

Comme dit plus haut, nous ressuscitons “Hunter”, et c’est principalement ce personnage qu’on incarnera. D’ailleurs, c’est à nous de choisir son sexe (homme ou femme), son aspect physique, sa couleur de peau ou encore sa coupe de cheveux. Cela reste très sommaire mais suffisant pour nous permettre de créer quelque chose de personnel.

Marvel’s Midnight Suns est un Tactical-RPG au tour par tour. À travers différentes missions, nous affronterons les forces de Lilith : les Lilins. Le gameplay se joue à tour de rôle. D’abord les héros, ensuite les ennemis. Généralement, pendant les batailles nous incarnons 3 personnages (que nous pouvons sélectionner en amont avant la mission). À nous de faire le bon choix entre tous les super-héros proposés pour avoir une équipe équilibrée entre force de frappe, soutien et tank. Nous vaincrons nos adversaires avec différentes capacités, ici présentées sous forme de cartes que nous piochons aléatoirement à chacun de nos tours.

Chaque carte possède son effet. Cela va de juste infliger un certain nombre de dégâts à pouvoir pousser nos ennemis contre des obstacles disséminés partout sur le terrain pour faire encore plus de dommages ou appliquer différents états comme le saignement ou l’étourdissement. On peut également protéger, soigner et renforcer nos alliés et bien plus encore. Chaque héros a son propre deck de 8 cartes maximum. C’est à nous de modifier et de renforcer les différentes capacités de nos personnages.

Tout va Marvel’lement bien

Tout ceci se fait à L’abbaye entre les missions. Car oui, nous allons pouvoir incarner Hunter dans le Quartier Général des Midnight Suns appelé l’Abbaye d’Old Salem. C’est ici que nous allons améliorer les compétences de nos alliés. Notre personnage va devoir se lier d’amitié avec les différents héros au travers de dialogues, cadeaux, duels quotidiens, rendez-vous… Beaucoup de choix s’offrent à nous pour faire naître ces liens qui renforceront vos capacités et créeront des cartes combos pour faire un maximum de dégâts avec vos futurs potes ! À la forge de notre Quartier Général, nous pouvons améliorer les lieux qui donneront des bonus à nos personnages, créer des objets utilisables en combat ou récupérer des cartes pour améliorer les decks de nos héros.

L’Abbaye d’Old Salem est en fait un petit monde ouvert que nous pourrons explorer pour y découvrir le passé de Hunter à travers des documents disséminés un peu partout. Plusieurs secrets résident au sein de ces lieux. C’est très annexe et rien ne nous oblige à le faire mais une bonne partie du lore peut être ratée, ce qui serait bien dommage. Coffres à découvrir, personnalisation de notre chambre, histoire annexe, ingrédients à récupérer, il y a beaucoup, beaucoup à faire au sein de l’Abbaye.

Tout le gameplay repose sur une boucle de journée en jeu. D’abord, nous nous réveillons dans notre chambre. On passe par la forge pour améliorer les lieux (un par jour), on fait notre duel quotidien dans la cour pour gagner de l’expérience et des points d’amitié avec nos alliés. On va à la table des miroirs pour lancer une mission, on combat et la nuit tombe. Ici, nous avons le choix entre dormir et passer à une autre journée et recommencer, ou explorer les lieux et entretenir les relations avec les différents super-héros. L’immersion est telle que, si nous le souhaitons, nous pouvons changer de tenue chaque jour en cochant une option dans les menus de personnalisation de notre héros.

Il y a toujours quelque chose à faire, à tel point que le jeu est chronophage. Je me suis retrouvé à jouer à des heures pas possible sans voir le temps passer. D’ailleurs, il y a tellement de choses à faire qu’en début de jeu, j’ai été submergé d’informations au point d’être complètement perdu. Heureusement, j’ai persévéré et je n’ai jamais décroché, au grand désespoir de ma femme.

Ah, c’est une couronne, je croyais que c’était un gros mono-sourcil

Côté technique, le jeu est loin d’être aussi étoffé que son gameplay. Certaines textures sont baveuses et pas très jolies, mais c’est surtout l’aspect général qui donne l’impression d’être sur un jeu mobile. Les animations des capacités et sortilèges sont vraiment soignées et cool visuellement, mais le visage de nos héros est très rigide pendant les dialogues. Pas de choix de mode graphique dans les options. Je n’ai rencontré aucune baisse de framerate et je n’ai eu qu’un seul arrêt de l’application pendant toute ma session. Alors pas besoin d’une claque visuelle pour ce genre de jeu, mais je pense sincèrement que les développeurs se sont concentrés sur le gameplay et les “à côté” pour nous donner la meilleure expérience possible.

Je s’appelle Groot

Le jeu est intégralement doublé en version française. Malheureusement, il n’y a pas de possibilité de changer la langue. Si la VF fait dans la globalité le taf, notamment avec l’excellent doublage de Donald Reignoux en Spider-Man pour ne citer que lui, ce n’est pas toujours convaincant. Certains passages font l’impression d’un texte récité sans émotion, ce qui est quand même dommage quand on voit le nombre de dialogues que les héros possèdent. Côté musique, c’est plutôt bon. Ça colle aux différentes situations rencontrées, mais rien ne m’a vraiment marqué. Cela reste très bon ceci dit.

En réalité… Je suis Iron Man !

Je ne suis pas un grand expert de l’univers Marvel comme dit plus haut. J’ai vu les films, lu deux ou trois comics, ainsi que fait les excellents jeux : Marvel’s Spider-man, le moins bon Marvel’s Avengers, et surtout le très bon mais injustement passé inaperçu Marvel’s Guardians of the Galaxy. Ce Marvel’s Midnight Suns a tout d’un grand jeu, il n’a pas à rougir face à la concurrence malgré son aspect de jeu mobile ou la rigidité de ses visages, car c’est par son gameplay et son gargantuesque contenu qu’il brille tel Captain Marvel.

Pour conclure…

C’est pour toutes mes heures perdues, ma vie social détruite et ma femme tombée dans l’alcoolisme, que je vous recommande cet excellent jeu. Tout n’est pas parfait, mais ses défauts se font irradiés aux rayons gamma par son incroyable contenu et gameplay. Bon, c’est pas tout ça, mais j’y retourne !

La  note  de la  rédaction

4-5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Son gameplay

Son énorme contenu

Jamais ennuyant

Les points négatifs

Son aspect de jeu mobile

Doublage pas toujours convaincant

Ma vie sociale…

Vous devriez Lire aussi
Trine 5 - A Clockwork Conspiracy

Dans le même genre

Laisser un commentaire