Lyon E-Sport 2019 – Nous y étions !

Lyon E-Sport, association fondée à Lyon en 2011 par des passionnés, a pour vocation de promouvoir et professionnaliser le loisir préféré des Français : les jeux vidéo. Elle organisait cette année son événement du même nom du 22 au 24 février à la Cité Internationale de Lyon. J’attendais personnellement cet événement avec impatience, étant donné que c’était mon tout premier sous l’accréditation « PRESSE ». Habitant à Lyon, je me devais donc d’y aller ! J’y suis allée avec Thomas Saminada, un ami photographe et passionné d’e-sport comme moi, donc vous verrez les clichés tout le long de cet article. Voyons ensemble comment s’est déroulé ce week-end !

Lyon E-Sport 2019 - Nous y étions !

Soirée d’ouverture

La Lyon E-Sport a commencé sur les chapeaux de roue avec une soirée d’ouverture spéciale FORTNITE retransmise en direct sur Twitch dans laquelle 6 importantes structures e-sport/gaming se sont opposées :

  • La Team Crouton avec Michou & Inoxtag
  • LeStream Esport avec Skite & TheVic
  • LeStream avec Nameless & Zankioh
  • Solary avec Kinstaar & Hunter
  • Solary avec Airwaks & Nikof
  • MANE avec Carbon & Akytio

Ces 6 duos se sont affrontés sur 3 grandes épreuves pendant que les deux animateurs, Lutti et Doigby, mettaient le feu à l’arena. Trois structures ont brillé ce soir-là : LeStream Esport & Solary pour leurs performances ; la Team Crouton pour le nombre de followers présents dans la salle.

Bilan de ce « Grand Show » ? Une soirée amusante à vivre dans le public, quoiqu’un peu déséquilibrée : les temps d’attente entre les épreuves étaient beaucoup trop longs et les épreuves trop courtes. Les animateurs ont très bien rempli le rôle qui leur était assigné et ont parfaitement su nous faire patienter, mais je dois avouer qu’ils parlaient un chouïa trop. Trop de discussion donc et pas assez d’affrontements à mon goût, même si les épreuves étaient intéressantes.

Lyon E-Sport 2019 - Nous y étions !

LES 2019 : ma première impression

Idéalement localisé dans Lyon et parfaitement indiqué une fois que l’on se trouvait à la Cité Internationale, rien à dire ! Toute la logistique a très bien été gérée par l’organisation. Chaque « type » de visiteurs avait son entrée pour éviter toute file d’attente. Après une fouille des sacs (à chaque entrée de l’événement), nous avons récupéré nos badges, un plan et un planning et nous sommes partis explorer.

L’événement avait l’air bien rodé, l’espace disponible bien utilisé par les différents stands d’exposants auxquels il était agréable de se poser quelques minutes pour regarder/jouer/rigoler avec les animateurs.

Lyon E-Sport 2019 - Nous y étions !

Un planning chargé mais chamboulé

Les organisateurs avaient prévenu quand ils ont partagé le planning officiel de l’événement… Mon week-end allait être bien rempli par les différents tournois (Fortnite, League of Legends & Rainbow Six Siege) et les animations sur stands (OMEN, Nintendo, Orange, test de la VR, Just Dance, Scène SOLARY/LUNARY, Scène ZeratoR).

Lyon E-Sport 2019 - Nous y étions !

Cependant, comme vous avez pu le voir sur les réseaux sociaux : ce joli planning a été rapidement chamboulé puisque le tournoi Fortnite s’est presque immédiatement fait DDOS ou plus simplement, piraté. L’organisation a dû créer un leurre pour assurer le bon déroulement du tournoi : en communiquant qu’il était tout simplement annulé, en interdisant toutes les structures e-sport de streamers et en expliquant que joueurs, presse (pas toute apparemment…) et WebTVs étaient dans la combine. Avec le recul, ce leurre était ingénieux, mais on ne va pas se le cacher : nous n’étions pas prévenus de la diffusion de ce faux message. Tout ce que l’on a vu, c’est que la presse était interdite de zone joueurs une grosse partie du dimanche (bizarre) et que rien ne se passait sur les écrans. Bien joué la Lyon E-Sport, mais cela nous a privés d’un bon nombre de photos !

Des joueurs hyper-accessibles

Le petit plus de l’accréditation était l’accès à la zone joueurs (lorsqu’elle n’était pas encore fermée). J’ai pu rencontrer la plupart des personnes que je follow sur les réseaux sociaux et dont je regarde régulièrement les streams/vidéos sur YouTube : Doigby, Akytio, Robi, ADZ, BrokyBrawks et Keolys.

Lyon E-Sport 2019 - Nous y étions !
Dans l’ordre : Akytio, Robi, ADZ, BrokyBrawks & Keolys

Doigby est le seul que je n’ai pas pu interviewer puisqu’il était sur tous les fronts pour combler les trous dans l’organisation à cause du DDOS. J’ai seulement pu aller le voir et lui parler 2 minutes avant qu’il doive filer. Si jamais vous en doutiez… C’est quelqu’un de gentil qui prend le temps d’écouter tout le monde. Tous les joueurs professionnels interviewés étaient également très sympathiques et accessibles ! Un grand plaisir de les avoir rencontrés.

Vous retrouverez bientôt sur le blog un article de présentation sur chaque joueur professionnel que j’ai pu interviewer !

Les grands gagnants

Comme l’événement était avant tout une compétition, je vous donne les gagnants :

  • League of Legends : Team LDLC après un combat sans concession face à la Team Vitality.
  • Fortnite : LeStream Skite et Vato se classent premier avec 24 points au total (8 points de plus que le second).
  • Rainbow Six Siege : La Team Vitality a réussi à se hisser à la première place en battant Supremacy.

Paris e-sport : les nouveaux paris sportifs de demain sur les jeux vidéo

L’e-sport est une discipline sportive à part entière. En effet, tout un écosystème permet de mettre en avant des équipes professionnelles qui s’affrontent sur les plus grands jeux du monde. Fifa, LOL, les courses automobiles, les amateurs d’e-sport ont une superbe offre de jeu.

En outre, les Français passionnés de sport ont tout aussi intérêt à se projeter sur l’e-sport. Il faut savoir que les paris sur les sports sur console sont aussi un petit univers qui se développe avec talent et ambition. Au Royaume-Uni, pays du football, cette industrie des paris sportifs sur les compétitions de jeu vidéo fonctionne à plein régime.

En outre find esports betting in the uk parier sur les grandes équipes demande aux parieurs de passer par une plateforme de paris en ligne. Il faut savoir que l’e-sport a développé un marché des paris aussi talentueux que celui des paris sportifs traditionnels. Même si, de plus en plus d’argent est mobilisé pour ces équipes professionnelles spécialisées dans les jeux vidéo.

Le paris esport semble plaire à de nouvelles générations de jeunes qui adorent les consoles de jeu et les jeux comme LOL ou FIFA. Ces générations de 12-17 ans et 18-24 ans sont des fans inconditionnels de l’e-sport.

Conclusion

Dans l’ensemble, je dirai que c’était un bon événement malgré tous les problèmes que l’organisation a dû gérer en cours de route. J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir les coulisses et surtout à découvrir les joueurs professionnels à qui j’ai pu parler grâce à la magique accréditation PRESSE ! J’ai également pu découvrir un jeu très compétitif et divertissant à regarder en compétition, Rainbow Six Siege, que je me suis d’ailleurs empressée d’acheter en rentrant chez moi. De nombreuses rencontres et de bons moments passés à cette LES 2019 ! À l’année prochaine.

Dans le même genre

Laisser un commentaire