Immortals Fenyx Rising

Immortals Fenyx Rising est un jeu d’aventure développé par Ubisoft. Une sortie avait initialement été annoncée pour le 25 février 2020, mais finalement repoussée au 3 décembre 2020. Le jeu est désormais disponible, et sur de nombreuses plateformes telles que la PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch, Xbox Series, PlayStation 5, PC et Stadia.

Histoire

L’histoire nous est présentée sous forme de légende par Prométhée et contée à Zeus, le Dieu tout puissant. Dans celle-ci,  nous suivons et incarnons Fenyx, une mortelle rescapée d’un navire ayant chaviré sous une tempête. Si cette fameuse Fenyx est si importante dans le récit de Prométhée, c’est parce qu’il s’agit de la guerrière qui a pour quête de vaincre Typhon, le destructeur des Dieux. Né de Gaïa, son but ultime est de se venger de Zeus, l’ayant enchaîné dans le Tartare, et de détruire les Dieux et leurs Terres.

Premiers pas dans le jeu

Le premier choix qui s’affiche à l’écran est celui de la difficulté du jeu. 5 choix sont disponibles : 

  • Histoire
  • Facile
  • Normale
  • Difficile
  • Cauchemar

Le dernier mode est déblocable uniquement après avoir terminé le jeu une fois, les autres se différencient par la facilité et la difficulté des ennemis, ainsi que le nombre de ces derniers. Par exemple, dans le mode Histoire, le jeu sera plus centré sur les dialogues et le scénario, et le joueur n’aura pas à s’inquiéter de la trop grande quantité d’ennemis ou de leur difficulté. C’est un mode pour ceux qui apprécient jouer de longues heures sans faire face à de gros obstacles, plus dans la détente. Les autres modes se distinguent plus du côté des ennemis plutôt que dans le scénario, qui est tout de même fortement présent dans le jeu.

Concernant le personnage, là aussi nous avons droit à une personnalisation plus ou moins complète. Nous pouvons modifier le genre de Fenyx, et lui attribuer une voix masculine ou féminine, ses cheveux, ainsi que leurs couleurs, la couleur de sa peau, la forme de ses sourcils, et l’ajout de barbe, de marques ou de cicatrices. Il y en a donc pour tous les goûts, et rien n’empêche de jouer avec la version féminine de Fenyx la première fois, et d’alterner avec la version masculine lors de la seconde partie (en mode cauchemar ou difficile).

C’est parti pour une aventure…

Aussitôt dans le jeu, nous remarquons que Fenyx possède la capacité d’escalader, de nager, de plonger ou même encore de voler ! Cependant, gare à la jauge d’endurance qui limite les actions, mais qui est toutefois améliorable. En effet, des objets particuliers, majoritairement sous forme de nourriture, permettant d’améliorer diverses capacités de Fenyx sont présents dans le jeu.

  • Les champignons bleus, qui permettent à Fenyx d’avoir de l’endurance en plus lors de ses actions.
  • Les figues olympiennes, qui offrent de quoi booster l’attaque.
  • Du nectar de fleur, qui, contrairement aux figues, permet de booster la défense.
  • Des grenades, fruits typiques de la mythologie grecque, qui apportent quant à eux des soins à Fenyx.

Ces éléments sont également utiles et primordiaux dans la fabrication de potions. Ainsi, avec plusieurs champignons bleus, il est possible de créer une potion d’endurance qui augmentera l’énergie de Fenyx de manière plus efficace que si elle en mangeait plusieurs à la suite. Il en est de même pour les grenades. Les figues et le nectar ne sont quant à eux efficaces qu’en tant que potions.

Deux autres éléments s’ajoutent à cette liste déjà bien remplie concernant les compétences de Fenyx. La Foudre de Zeus, récupérable dans des cryptes du Tartare, et l’Ambroisie, la boisson divine, souvent dissimulée dans les hauteurs. Ces deux éléments servent à modifier les capacités de Fenyx, tout comme ceux mentionnés plus haut, mais cette fois-ci de manière définitive.

  • La Foudre de Zeus augmente la barre d’endurance.
  • L’ambroisie augmente la barre de santé.

Vous l’aurez donc compris, plus vous vous baladerez dans le jeu, plus l’amélioration des compétences de Fenyx sera grande. Je pense que cela risque d’être problématique pour les personnes qui ne sont pas très patientes, et au contraire, pour ceux qui aiment explorer, l’expérience n’en sera que plaisante. Notamment lors des épreuves dans les cryptes du Tartare, il s’agit parfois de puzzle à résoudre ou bien de boss à affronter, chacune des cryptes est répertoriée sous un niveau de difficulté bien distinct, allant de 1 à 3. En général, elles sont facilement repérables puisqu’elles sont représentées comme des gouffres desquels ressort une vive lumière rouge, signe des enfers. De nombreuses cryptes sont parsemées le long des chemins, ou simplement entourées d’ennemis, mais il arrive qu’elles soient accessibles via une quête.

Très mythique !

Immortals Fenyx Rising est bien évidemment centré autour de la mythologie grecque, ainsi les histoires de la création d’Aphrodite, des triomphes d’Héraclès, où la présence des Dieux de l’Olympe durant le jeu nous remémore tout ce dont nous avons pu apprendre sur ce sujet durant nos plus jeunes années. Les références sont nombreuses et débutent dès le début du jeu, notamment avec la hache d’Atalante, que nous récupérons dès les premières minutes (et qui sera comme toutes les autres armes propice à l’amélioration), les ailes que Dédale a fabriqué pour son fils Icare ou bien la multitude d’ennemis ou de personnages que nous rencontrons ou qui sont mentionnés constamment dans le jeu.

  • Les cyclopes, les minotaures, les gorgones, considérés comme des ennemis “de base” puisqu’ils sont récurrents.
  •  Du côté des personnages, il y a Ulysse, Achille, Héraclès, Hermès

Des décors et des graphismes sublimes

Concernant la carte, qui est selon moi très grande et très fournie pour un jeu de la sorte, elle est découpée en quatre grandes régions, toutes “dirigées” par un Dieu de l’Olympe. Pour explorer ces régions, plusieurs choix s’offrent à vous :

  • Faire le trajet à pied, ce qui vous facilitera la tâche si vous souhaitez encaisser un maximum de ressources.
  • Voler, puisque Fenyx possède des ailes, alors autant les utiliser. D’autant plus que la vue est bien plus belle vue d’en haut.
  • Se munir d’un cheval et galoper au gré du vent. Pratique lorsqu’on ne veut pas affronter d’ennemis tout en explorant librement.

Dans la région d’Aphrodite, la Vallée du printemps éternel, la beauté de la nature prime par le biais de longues plaines, d’arbres fleurissant, de rivières et de fleurs aux couleurs flamboyantes. C’est une région que j’apprécie lorsque je souhaite explorer et me détendre. La région suivante, celle d’Athéna, le Bosquet de Kléos sort du lot avec ses bâtiments à l’architecture antique, l’Acropole, de multiples temples et bien sûr, le bosquet qui permet de chasser et de se ravitailler en grenades. L’Antre de la guerre, région d’Arès, se surpasse avec ses forteresses, certaines plus détruites que d’autres, et son atmosphère qui repose sur la guerre. Cette région est intimidante et reflète à merveille Arès. La dernière région est celle d’Héphaïstos, la Contrée de la forge. J’ai trouvé que cette région apportait une dimension plus futuriste au jeu, avec ces nombreux ennemis “robotiques” et leurs carcasses présentes par-ci par-là. On est loin de l’image que l’on se fait de la mythologie grecque, mais c’était tout aussi amusant de la découvrir et de l’explorer, justement car elle ne ressemble en rien aux régions précédentes.

Notons que deux autres régions seront disponibles un peu plus tard dans Immortals Fenyx Rising, celles de Zeus et de Typhon. Cependant, comme tous les RPG classiques, il est primordial d’améliorer ses équipements avant de voler vers des contrées dangereuses et plus complexes, sous peine de multiplier les morts inutilement…

Pour conclure…

Après des dizaines d’heures de test, je peux affirmer avoir passé des bons moments sur Immortals Fenyx Rising, que ce soit au niveau du scénario ou des combats, qui parfois, je l’avoue, me donnaient beaucoup de fil à retordre. Le jeu est très long, ce qui signifie que vous trouverez toujours quelque chose à faire, les quêtes principales durent dans le temps, les quêtes secondaires sont nombreuses et les quêtes en ligne permettent de customiser les tenues du personnage. On ne s’ennuie donc pas et ce même après une après-midi scotché sur le jeu. Les références mythologiques et le visuel du jeu nous offrent une immersion totale dans un monde regorgeant de zones à découvrir. Il s’agit pour moi d’une bonne révélation en cette fin d’année.

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

– Une grande map

– Des combats exceptionnels

– De beaux paysages

– Des dialogues drôles

Les points négatifs

– Ennemis parfois difficiles en mode normal

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer