Eldarya

Eldarya est le second jeu imaginé et dessiné en partie par ChinoMiko. Il a été développé et édité par la société Beemoov, tout comme les jeux Amour Sucré et Campus Life. Lui aussi se joue sur navigateur mais est également disponible sur tablette et mobile. Entièrement gratuit, vous pouvez néanmoins faire des achats de points ou de “sous” virtuels afin de personnaliser votre personnage.

Objectifs et Histoire

Eldarya est très différent d’Amour Sucré et Campus Life. En effet, vous incarnez une jeune fille qui, du jour au lendemain, se retrouve propulsée dans un monde féerique qui lui est inconnu du nom d’Eldarya. Elle va se faire capturer dans un premier temps par la garde d’El et faire la connaissance des personnages principaux : Valkyon, Nevra, Ezarel, Leiftan et Miiko. Cette dernière est la chef et n’est pas du tout commode au premier contact. Cependant, elle décide de vous faire confiance et de vous intégrer à la vie de la cité. Le bien-être et la sécurité des habitants d’Eldarya repose sur le Cristal offert et béni par l’Oracle. C’est cet esprit qui guidera vos pas dans ce monde féerique et notamment pendant vos missions.

Pour faire le lien avec les précédents jeux de Beemoov et ChinoMiko, ici aussi vous aurez la possibilité de tomber amoureuse et de séduire l’un des garçons de la garde d’El. Chacun incarne une créature mystique : vampire, elfe ou encore berserk. Vous pourrez vous joindre à eux en intégrant leur équipe. Petit bonus, et c’est sans doute le plus mignon : vous aurez pour responsabilité de vous occuper de ce que l’on appelle un familier, une créature qui vous fera fondre j’en suis sûre ! Il en existe plusieurs, et si votre cœur balance, sachez que vous ne pourrez vous occuper que d’un seul de ces bébés à la fois. Cependant, vous pourrez conserver les œufs des autres dans vos objets.

Petit aperçu de ces petites bouilles d’amour :

Mon avis

Ils ont mis le paquet, si je puis dire ! Eldarya est vraiment beaucoup plus poussé qu’Amour Sucré et Campus Life, que ce soit au niveau de l’histoire ou encore du gameplay ! Certes, nous restons sur du Point’n Click, mais ici, de nombreuses nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées.

La gestion du familier, le marché (qui sert essentiellement à vendre et acheter divers objets, équipements),… L’obtention d’objet inédit en fonction du nombre de points de votre garde, et ça c’est une première. Dans les autres jeux, vous pouviez gagner des points d’action en affrontant d’autres joueuses, ici il faut jouer collectif ! Cependant, nous gardons quand même quelques points communs : la drague, les thèmes abordés qui sont des sujets qu’une jeune femme pourrait se poser en entrant dans la vie d’adulte, la collecte d’illustrations à chaque épisode et, bien sûr, la personnalisation de votre personnage. Seul bémol, ici les illustrations ne prendront pas en compte l’aspect de votre personnage. Trop complexe à mettre en place, notamment avec les nouveaux items qui apparaissent chaque mois. Là, c’est plus une question de difficulté technique qu’autre chose, mais cela n’enlève rien au charme du jeu !

Personnellement, je pense qu’Eldarya s’inscrit dans l’air du temps et peut notamment plaire à de nombreux joueurs. Actuellement, le site en compte plus d’un million et avec les séries comme Game of Thrones ou encore The Witcher, les mondes fantastiques ont la côte !

Pour conclure…

Si vous aimez toujours les histoires d’amour et notamment le fantastique et les jeux vidéos, je vous recommande Eldarya, tout comme les autres jeux développés par Beemoov. Et n’hésitez pas à me dire en commentaire qui est votre crush entre Valkyon, Nevra, Ezarel et Leiftan !

La  note  de la  rédaction

3/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Monde fantastique complet

Drague (nouveaux personnages)

Même principe que les autres jeux

Plus de fonctionnalités : marchés, familier, …

Les points négatifs

Il faut du temps et des points d’actions !

La patience est une vertue !

Les illustrations ne reprennent pas l’apparence de votre personnage comme cela peut être le cas dans Amour Sucré et Campus Life

Dans le même genre

Laisser un commentaire