Crystar

Crystar est un Action RPG développé par Gemdrops et FuRyu et édité par NIS America. Le jeu est disponible sur PS4 et PC depuis 2019 et se voit enfin porté sur Nintendo Switch. Paru le 1er avril 2022, nous allons voir ensemble ce qu’il vaut sur cette nouvelle plateforme.

Histoire

Pour tenter d’expier ses péchés, Rei doit se battre et se frayer un chemin à travers le Purgatoire pour faire revivre sa sœur. Choisissez parmi quatre personnages jouables et découvrez les vérités et les tragédies de leurs passés. Faites de votre douleur une force en convoquant les puissants Guardians à vos côtés. Et quand le chagrin vous accable, puisez votre force dans vos larmes pour vous développer.

Ce n’est qu’en surmontant les ennemis extérieurs et son conflit intérieur que Rei pourra se libérer de sa souffrance.

Nintendo eshop

On commence le jeu en dirigeant un petit papillon. Celui-ci, comme tous les autres, est une âme ayant atterrit au Purgatoire. En avançant, il retrouve quelques bribes de mémoire et finit par se souvenir de son nom : Rei Hatada, l’héroïne de Crystar. Sa sœur et elle-même ont été amenées ici par Anamnesis, un revenant voulant dévorer des âmes d’humains encore vivants afin de ressusciter…

Rei va malheureusement tuer sa sœur… Afin d’expier ses pêchés et réparer son erreur, elle va signer un contrat avec les démones Mephis et Pheles, les gérantes du Purgatoire. Elle deviendra ainsi une Executor, une personne vivante chargée de chasser et exécuter les revenants.

Le scénario n’a rien de bien original, il est surtout prétexte à arpenter le purgatoire dans de nombreux niveaux. Crystar nous parlera de nombreux thèmes de la psychologie, des violences physiques et mentales. Nous verrons cela principalement lors de courtes cinématiques ou dans les descriptions des monstres battus disponibles dans le menu Album du jeu.

Lisez aussi notre test de Monark ici.

Gameplay

Crystar est un Action RPG en 3D. Le principe est relativement simple. Chaque chapitre est composé de 3 actes plus 1 optionnel (qu’il vaut cependant mieux faire pour gagner en niveau et en équipements). Chaque acte se situe dans un décor légèrement différent. Cela dit, le principe restera le même : arpenter des couloirs et des salles afin d’affronter les différents ennemis et mini-boss puis atteindre la fin et battre le boss.

Exploration

Chaque acte est composé d’un niveau ayant 3 étages. On devra atteindre le point de téléportation à la fin de chacun d’eux pour aller au suivant. Sauf au dernier étage où il faudra battre le boss de fin pour achever la mission.

On se déplace avec le stick gauche et on gère l’angle de la caméra avec le droit. Le bouton A sert à sauter mais aussi à ouvrir des coffres ou à parler à la vendeuse. Le bouton “+” affichera le menu (équipement, objets, options…) et le “-” permet de passer de la mini-map à la carte complète affichée en transparence vers le milieu de l’écran.

Les combats

Vos ennemis sont visibles dans les niveaux et sur la mini-map (mais pas sur la carte affichée en grand). Le combat s’engage en temps réel lorsque vous les attaquez ou s’ils vous voient. Le bouton Y permet de faire une attaque légère mais rapide tandis que X sera une attaque plus puissante mais aussi plus lente. Vous pourrez effectuer des combos et appuyant plusieurs fois d’affilée sur le même bouton ou en enchaînant les deux types d’attaques. Bien sûr, vous avez également la possibilité de sauter et d’attaquer pendant le saut. Enchaîner les attaques fait monter une jauge de chaîne vous octroyant un bonus.

La touche ZL sert à verrouiller / déverrouiller les ennemis et ZR à faire une esquive. À noter que lorsqu’un adversaire est verrouillé, le stick droit permet de passer d’une cible à l’autre.

Enfin, vous ne dirigez pas juste Rei mais jusqu’à quatre personnages féminins. Vous pourrez passer de l’une à l’autre avec les flèches directionnelles, chacune étant associée à une direction. Le fait de changer de personnage est important car cela permet non seulement d’exploiter leurs différences de gameplay contre certains ennemis mais aussi de gagner des bonus temporaires d’attaque.

Les gardiens et les skills

Vos personnages disposent chacun de 3 jauges : PV (points de vie), SP (points de technique) et une jauge de larmes. Elles ont aussi chacune un gardien (sauf la quatrième). Celui-ci est généralement invisible mais apparaît parfois pour protéger sa maîtresse, pour effectuer un contre ou une garde.

Les SP vous serviront à lancer des skills avec une combinaison de touches, la gâchette R + A, B, X ou Y. Vous pourrez assigner différents skills à chaque bouton et vous en gagnerez de nouveaux en montant en niveau.

La jauge de larmes se remplit de deux façons différentes. La première, c’est en attaquant et en recevant des dégâts. Notez que cela recharge aussi la barre de SP. La seconde façon est de maintenir appuyée la gâchette L. Cela a pour effet de faire pleurer le personnage, le rendant vulnérable et lui faisant dépenser des SP en échange de larmes. Lorsque la jauge est pleine, vous pouvez appuyer sur L pour faire un Idea Release. Cela permet d’attaquer avec votre gardien, décuplant les dégâts effectués jusqu’à ce que la jauge soit vide. Avant que cet état ne se désactive, veillez à appuyer encore une fois sur L pour réaliser le finish move du duo personnage + gardien.

L’équipement

Dans Crystar, les équipements sont des sentiments. Pour les obtenir, il faudra battre les revenants et récupérer leurs tourments. À la fin de chaque acte, on se retrouve dans la chambre de Rei, où un menu est disponible. Dans celui-ci, outre le fait de pouvoir lancer la mission suivante, on a surtout la possibilité de se purifier. Cela transforme les tourments accumulés (jusqu’à 10) en sentiments. Si vous en avez deux identiques, et assez de matériaux pour, vous pourrez effectuer une fusion de sentiments pour obtenir un équipement encore plus puissant. Ceci dit, cette fusion a une limite, vous ne pourrez pas le faire avec des équipements contenant “END” dans leur nom.

Autre façon d’améliorer les sentiments, les modifier. Cela n’est possible que s’ils disposent de slots. Vous pourrez utiliser des matériaux afin d’ajouter un bonus aléatoire sur votre équipement. Vous avez aussi le droit d’utiliser le même slot une seconde fois pour changer le bonus s’il ne vous convient pas.

Lisez aussi notre test de The Caligula Effect: Overdose ici.

Technique

Graphiquement, Crystar n’est pas moche mais il n’est pas non plus le plus beau jeu de la Nintendo Switch. On notera des problèmes d’affichage distant, certains éléments apparaissant plus ou moins soudainement et certainement un peu trop tard. J’ai trouvé aussi le framerate pas optimal, surtout en version docké, la version portable étant selon moi plus fluide. Cela n’empêche pas vraiment de parcourir le jeu sans trop de soucis, les baisses de framerate n’étant pas non plus énormes.

Côté son, si les musiques ne vous resteront pas en tête éternellement, elles restent assez variées pour ne pas non plus nous saouler. La bande son est plutôt agréable sans rester mémorable. Crystar dispose aussi d’un doublage, accessible en japonais ou en anglais au choix.

C’est sur les textes que le jeu pêche un peu. En effet, malgré un début de commercialisation en 2018 au Japon et dans le reste du monde en 2019, Crystar n’est disponible qu’en anglais. Il est dommage que la sortie de la version Switch n’ait pas été l’occasion de traduire le titre dans notre langue. Le niveau d’anglais nécessaire pour être à l’aise sur ce titre n’est pas élevé mais il faudra quand même un bon minimum pour s’en sortir sans dictionnaire. Heureusement, le jeu est orienté action et l’histoire se limite à des phases relativement courtes.

Un peu de gameplay de Crystar
Pour conclure…

Crystar est un jeu sympathique mais qui manque un peu de technique pour ce portage Switch. Le titre est un bon Action RPG sans pour autant apporter quelque chose de nouveau au genre, on reste en terrain connu.

Crystar est disponible sur Nintendo Switch en version cartouche ou dématérialisée pour 49,99€. La version eshop vous demandera 4,2 Go d’espace disponible.

La  note  de la  rédaction

3/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Un Action RPG dynamique

Alternance entre 4 personnages jouables

Doublage japonais

Les points négatifs

Techniquement pas parfait

Les monstres sont peu variés

Pas de traduction française

Dans le même genre

Laisser un commentaire