The Caligula Effect: Overdose

The Caligula Effect: Overdose est un RPG développé par Aquria et édité par NIS America. Il est sorti sur PC, PS4 et Switch en mars 2019. Découvrons ensemble ce titre sur la dernière console de Nintendo.

Histoire

Vous êtes un élève (garçon ou fille, au choix) dans un lycée. Lors de la cérémonie de bienvenue pour les nouveaux étudiants, vous remarquez des choses bizarres. Vous découvrez que vous vous trouvez dans un monde virtuel appelé Mobius, créé par un programme appelé μ afin que les gens puissent échapper aux malheurs de la vraie vie. Vous rencontrez un groupe de jeunes étudiants ayant eux aussi conscience de ne pas être dans le monde réel et voulant rentrer chez eux : le Go-Home Club. Ensemble, vous traquerez μ afin de sortir de Mobius.

The Caligula Effect: Overdose

Overdose est un remake de The Caligula Effect sorti sur PS Vita en 2016 (2017 hors du Japon). Le jeu était à ce moment édité par Atlus.

The Caligula Effect: Overdose

Gameplay

The Caligula Effect est un RPG au tour par tour au système de combat assez original. En effet, une fois en combat, vous pourrez planifier jusqu’à 3 attaques par personnage dans votre équipe (maximum quatre). Cette planification est visible en haut de l’écran et permet d’ajuster le timing de chaque action pour coller avec celles des autres combattants, y compris l’ennemi, car oui, on voit aussi ce que va faire l’ennemi. Lorsque les trois actions d’un personnage sont exécutées, on peut planifier les trois suivantes (même si celles des alliés ne sont pas finies).

The Caligula Effect: Overdose

Les actions se divisent en trois catégories : Catharsis Effect, Support et Action. Catharsis Effect regroupe les compétences d’attaque. Support consiste, comme son nom l’indique, à des compétences permettant d’augmenter temporairement une statistique (attaque, défense, vitesse…) ou à soigner par exemple. Action donne accès à un dash pour se déplacer dans l’arène de combat, une barrière de défense, la possibilité de s’échapper du combat ou, et c’est le plus important, régénérer les SP du personnage.

The Caligula Effect: Overdose

Toute action consomme des SP, il sera donc primordial soit de vaincre l’ennemi avant d’être à court de SP, soit de bien planifier la régénération de ces points. Seuls le dash et la régénération des SP ne coûtent aucun point.

The Caligula Effect: Overdose

Pendant les combats, une jauge de stress se remplit à chaque fois que vous infligez ou subissez des dégâts. Une fois remplie, vous aurez accès à une compétence spéciale : le Overdose Skill. Celle-ci est une attaque très puissante et ne consommant aucun SP. Qui plus est, si vous ne l’utilisez pas avant la fin du combat, la jauge sera toujours pleine au prochain combat. Vous pouvez ainsi la préserver pour un adversaire plus difficile comme un boss.

The Caligula Effect: Overdose

Tout le gameplay repose sur les interactions sociales entre le joueur et les PNJ. Ainsi, il faudra gagner la confiance des autres élèves afin qu’ils vous révèlent leur plus grand secret, et si vous les aidez assez, vous pourrez même débloquer des bonus de statistiques. La relation avec un PNJ commence à 1 et va jusqu’à *. À partir d’un certain niveau de relation, vous pourrez inviter le PNJ à rejoindre votre équipe et celui-ci vous suivra partout et combattra même à vos côtés. Il y a 524 personnages en tout, de quoi faire pendant de nombreuses heures !

The Caligula Effect: Overdose

Technique

Graphiquement, le jeu est plutôt réussi. Il a été développé sur l’Unreal Engine 4, un moteur 3D très puissant et bien optimisé. Les décors sont bien faits et assez détaillés (bien que les affiches sur les murs soient toutes floutées). Les personnages sont bien animés et le tout semble tout à fait fluide, le seul bémol est que, tout du moins sur la version Switch, ils sont un peu flous.

The Caligula Effect: Overdose

On sent clairement une inspiration de la série Persona et c’est normal puisque le scénariste n’est autre que Tadashi Satomi (Persona 1, 2 Innnocent Sin et 2 Eternal Punishment) et la musique a été réalisée par Tsukasa Masuko (compositeur sur la série Megami Tensei, qui a donné naissance au spin off Persona par la suite).

The Caligula Effect: Overdose

Les musiques sont de qualités, mais lorsque l’on reste trop longtemps dans la même zone, elles deviennent tout de même très répétitives. Les textes, quant à eux, ne sont disponibles qu’en anglais, mais il est possible de choisir entre les voix japonaises ou anglaises pour les cinématiques. Un bémol ici aussi : les dialogues et les icônes à côté des noms des PNJ sont trop petits, sans la possibilité d’ajustement dans les paramètres, que cela soit en mode TV ou portable.

The Caligula Effect: Overdose

Des DLC de vêtements sont disponibles sur l’eShop si vous souhaitez changer les tenues de vos personnages.

The Caligula Effect: Overdose

Conclusion

The Caligula Effect: Overdose est un bon RPG avec un système de combat plutôt original. Si le scénario n’a rien de folichon, il vous demandera quand même quelques heures pour en venir à bout, et bien plus si vous faites toute la partie sociale à fond. Le jeu coûte 49,99 € sur l’eShop et vous prendra 5,2 Go d’espace de stockage. Il est aussi disponible au format cartouche.

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Système de combat original

Aspect social ultra-poussé

Les points négatifs

Pas de traduction FR

Personnages un peu flous

Musiques un peu répétitives

Dans le même genre

Laisser un commentaire