Clash : Artifacts of Chaos

Clash : Artifacts of Chaos est un jeu vidéo développé par le studio chilien ACE Team et édité par Nacon. Il est disponible sur PC, Playstation 4, Playstation 5, Xbox One et Xbox Series X|S depuis le 9 mars 2023. Clash : Artifacts of Chaos est considéré comme le troisième épisode de la saga Clash du même studio. Zeno Clash et Zeno Clash 2 avaient fait parler d’eux grâce à leur gameplay unique. Clash : Artifacts of Chaos se déroule dans un univers SF étrange et propose lui aussi des combats au corps-à-corps en enchaînant des combos et des parades.

Ce test a été réalisé sur une version PC.

Présentation

Vous êtes Pseudo, un spécialiste des arts martiaux qui vit en ermite dans l’étrange contrée de Zenozoïk. Lorsque votre chemin croise celui de l’Enfant, une petite créature dont les pouvoirs mystérieux sont convoités par Gemini, la Maîtresse des Artefacts, vous décidez de le prendre sous votre protection sans réaliser que des forces bien plus grandes sont en jeu

Steam

Ce Jeu est bizarre

Pour celles et ceux qui ont déjà joué à Zeno Clash, je pense que vous savez très bien où je veux en venir. Et ce n’est pas forcément une critique négative.

Clash : Artifacts of Chaos intrigue déjà par son univers fantasy / SF étrange et ses graphismes assez perturbants. Aussi, si vous n’avez jamais testé Zeno Clash et Zeno Clash 2, vous allez pouvoir expérimenter un gameplay et des mécaniques de jeu bien singulières.

Character design et graphismes uniques

Tous les personnages de Clash: Artifacts of Chaos ont une apparence très particulière. Il m’est impossible de vous dire ce qu’ils sont. Néanmoins, les créateurs du jeu s’assurent que l’on oubliera jamais leur apparence !

Pseudo, qui est le personnage du jeu, intrigue dès le départ. On ne sait pas trop d’où il vient ni pourquoi il est sur cette planète.

pseudo de face, héro de clash: artifacts of chaos

Vous rencontrerez des catégories d’ennemis similaires, des hybrides humains ou encore des dinosaures, chacun avec leur spécificité de combat. Le monde qui entoure Pseudo est plutôt chatoyant et verdoyant. On peut y ramasser des objets et des plantes pour confectionner des potions.

Pour conclure sur ce point, certes le character design est ultra bizarre, mais cela ne fait que rendre le jeu encore plus atypique et unique ! En tout cas, on finit par se faire aux différents personnages et même à ressentir une certaine empathie pour notre héros !

Pseudo de dos avec l'enfant sur l'épaule

Un petit jeu de dés entre deux combats

Le “Rituel” est un jeu de dé particulier et une nouveauté intégrée par le studio de développement. Il consiste à défier ses adversaires lors d’une partie rapide de jeu de dé. Si vous gagnez la partie, un bonus sera attribué en donnant un avantage lors du combat qui suivra. Et si vous perdez, eh bien le malus est pour votre pomme !

Pour le coup, cet aspect fait un peu penser aux RPG classique, où l’on peut se poser quelques minutes pendant la quête principale. C’est sûr que ça casse un peu le rythme.

Après, je ne vais pas mentir, mais le “Rituel” mérite de grosses améliorations. Sur le papier, c’est vraiment sympa, surtout avec cet aspect de malus pour le perdant. Par contre, dans la pratique, ce n’est pas exceptionnel.

partie de Rituel, jeu de dés de Clash: artifacts of chaos

De la Castagne dans un Univers décalé

En revanche, ce qui est remarquable, c’est cette étrange atmosphère. ACE Team a réussi à créer un monde et des personnages très atypiques. Ils sont tous très différents, avec des styles graphiques divers. Mais le fait de ne pas avoir d’homogénéité claire aux yeux du joueur ou de la joueuse crée justement quelque chose d’unique.

Il est certain que Clash : Artifacts of Chaos se fera remarquer pour ses graphismes !

Jour / Nuit

Le gameplay de Clash : Artifacts of Chaos est très spécial. Au moins, vous découvrirez toutes ses spécificités dès le départ. Un aspect qui est intéressant est la particularité de pouvoir jouer la nuit et le jour. Je m’explique.

En fait, lorsque Pseudo est à son camp, il peut se reposer pour faire remonter sa barre de vie. Mais il peut également se réveiller en pleine nuit sous une autre forme. Cette apparence lui permet d’accéder à des lieux cachés qu’il ne peut pas franchir en pleine journée.

N’oubliez donc pas de vous balader autant le jour que la nuit !

Cette apparence apparaîtra de toute façon à chaque mort. C’est le petit côté souls-like de Clash. Une fois mort au combat ou à la suite d’une chute, vous serez téléporté au dernier camp sous cette forme squelettique et il faudra rejoindre le cadavre de Pseudo pour le ranimer.

Pseudo, Pro fighter

Je n’allais tout de même pas oublier de parler du combat ! ACE Team, le studio de développement derrière Clash : Artifacts of Chaos est connu pour avoir développé deux autres jeux. Ces derniers ont énormément plu grâce à son gameplay orienté combat. Clash lui aussi vous permet de tabasser des monstres et des tamanoirs géants à mains nues !

Le système de combat est basé sur des coups basiques et des combos. Au fil du jeu, Pseudo pourra débloquer des “stances” (positions de combat) différentes et améliorer ses attaques.

Il pourra également ramasser des parties d’armures pour augmenter sa défense et son espérance de vie en plein combat.

Mon avis sur Clash : Artifacts of Chaos

J’ai l’impression que cet article tout comme le jeu n’a pas de logique de lecture. Du coup, je suis plutôt bien le thème !

Mon ressenti après avoir joué à ce jeu est plutôt mitigé. Ce n’est pas mauvais car le gameplay et les mécaniques sont intéressants. Il manque juste ce petit quelque chose, ce petit effet “wow”. Les graphismes complètement loufoques sont sans équivoque ce que je retiens le plus de Clash : Artifacts of Chaos. Et puis, qui ne tomberait pas sous le charme d’un être baraqué protégeant un enfant aux allures de corbeau… Oui, qui donc ?…

Le combat qui est, je pense, l’aspect qui attirera les joueurs et les joueuses ne déçoit pas. On y retrouve les mécaniques de ses prédécesseurs (Zeno Clash). De plus, le studio a ajouté des petites nouveautés sympas : vue à la troisième personne, jeu de dés le “Rituel”. Le petit bémol est que l’on a l’impression qu’elles ont été sous-exploitées. Peut-être comptent-ils améliorer tout ça dans un quatrième volet ?!

Pour conclure…

Clash : Artifacts of Chaos est un jeu solo d’aventure et de combat dans lequel vous évoluez dans un monde fantastique hors du commun. Accompagné de votre petit protégé, vous enchaînez bastons sur bastons tout en améliorant vos techniques de combat !

Ne vous arrêtez pas aux graphismes et aux personnages étranges, on finit par rapidement les apprécier !

La  note  de la  rédaction

3/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Direction artistique complètement loufoque et colorée

Bande son très chouette et immersive

Le “Rituel”, intéressant, malgré son besoin d’être plus travaillé

La confection de potions

Les points négatifs

Le gameplay manque de ‘wow’

On se perd un peu dans la map semi-ouverte

Scénario trop scripté malgré l’absence de journal de quêtes

Vous devriez Lire aussi
The Liar Princess and the Blind Prince

Dans le même genre

Laisser un commentaire