I Was a Teenage Exocolonist

Le jeu I Was a Teenage Exocolonist est développé par Northway Games et édité par Finji. Ce RPG narratif mélange action, card-game et simulation au sein d’un même gameplay. J’aime beaucoup les jeux narratifs et cela faisait un petit moment que je cherchais un titre de ce style. Dans sa bande annonce, I Was a Teenage Exocolonist promettait de pouvoir façonner son personnage comme on le désire. Voyons si le défi est relevé !

L’histoire sans fin !

Au début du jeu, nous sommes dans un vaisseau et nous allons nous installer sur une planète nommée Vertumna. Vos parents vous réveillent et c’est là que vous allez pouvoir commencer à créer votre personnage.

Qui sommes-nous ?

Vous ne pouvez pas changer l’apparence de votre personnage mais vous allez pouvoir choisir quelques traits de caractère et votre genre si vous en désirez un. Cela m’a étonné de constater l’apparition de ce dernier point. Il est très rare dans un jeu de pouvoir être non-genré et / ou hermaphrodite. C’est un point très positif à mon sens car il permet vraiment l’inclusion de tout type de joueurs. C’est un choix qui montre que les créateurs sont vraiment dans une démarche inclusive !

Vous pouvez également prendre connaissance des nombreux traits de caractère (visibles à gauche) dont vous disposez et que vous allez pouvoir développer ou non dans votre aventure.

Notez que le jeu n’est pas disponible en français. Etant donné que c’est un visual novel, si vous n’êtes pas à l’aise avec l’anglais, votre expérience de jeu ne sera pas optimale.

Des potes à la compote

Au fil de l’histoire, vous allez devoir travailler vos “relations”. Dans I Was a Teenage Exocolonist, il est très important de faire les bons choix. Vous allez vous faire des amis, des ennemis… Chaque personnage a un domaine de prédilection donc si vous voulez vous rapprocher de lui, travaillez la discipline qu’il apprécie.

Un rythme de jeu cyclique 

Le jeu se déroule sous forme d’années qui passent. Chaque année est découpée en cinq saisons qui reviennent de façon cyclique. Ces saisons durent chacune 3 mois et il y a 13 mois dans une année.

Il se passe d’ailleurs des choses étranges à la fin de chaque année, ce qui maintient le fait que nous voulons toujours connaître la suite !

Vous commencez l’aventure à l’âge de 10 ans et vous terminez le jeu à l’âge de 20. Mais, lorsque vous finissez votre vie, vous recommencez le jeu en vous souvenant de votre vie précédente.

À vos cartes, prêts, partez !

I Was a Teenage Exocolonist combine différents types de gameplay. Durant votre aventure, vous allez évoluer dans un univers en interagissant avec les PNJ, les objets, animaux…

À chaque fois que vous allez vouloir faire une action ou un choix, vous allez déclencher le card-game.

Le but est de réussir à faire le combo et d’obtenir autant ou plus de points que le but demandé à droite ! Il y a différents types de cartes avec des bonus différents. Pour gagner un max de points, vous allez devoir combiner les couleurs des cartes, les étapes de la vie (bébé, enfant, adulte…) et les bonus de cartes écrits sur celles-ci.

Vous devriez lire aussi  Saint Seiya Cosmo Fantasy

La difficulté du card-game est différente en fonction de l’impact que l’action aura sur votre vie. Certains sont assez difficiles et l’utilisation de bonus est nécessaire pour pouvoir absolument gagner.

Armez-vous de patience et prenez le temps de tester des combines !

À la suite du card-game, vous augmentez certaines de vos capacités (vous pouvez le voir en survolant la mission avant de cliquer dessus). Cela vous permet de choisir quels traits de caractère vous voulez mettre en avant.

Vous verrez pendant votre aventure dans I Was a Teenage Exocolonist que certaines actions sont bloquées tant que vous n’avez pas par exemple 20 points de créativité… Soyez donc méthodiques dans les cours que vous suivez et les jeux que vous faites avec vos amis !

Retrouvez notre test complet de Digimon Survive ici !

Une ambiance apaisante

Les visuals novels sont des jeux qui sont très chill. L’ambiance n’est pas stressante comme dans un jeu d’action. C’est un jeu auquel on peut jouer facilement sans se prendre la tête. Dites-vous que de toute façon vous êtes dans un Rogue-like donc vous pouvez vous tromper. Sachez que le nombre de choix possibles dans les conversations est parfois incroyable et vous pourrez vous souvenir de vos précédentes vies. Donc écoutez votre instinct.

Visuellement, c’est un jeu assez plaisant. L’univers est très coloré et change en fonction des saisons :

Lorsque vous discutez avec les personnages, ils sont dessinés de façon assez détaillée avec un style crayonné. Mais lorsque vous vous déplacez sur les maps, vous êtes représenté dans une version chibi. Et on adore les chibis !!!!

Je trouve que les choix graphiques sont très bien faits.

Concernant l’univers sonore, les musiques sont calmes et plutôt reposantes. Le seul petit bémol, c’est que par moment un doublage des personnages aurait peut-être été appréciable. Il y a parfois beaucoup de textes à lire et cela peut vite fatiguer le joueur.

Pour conclure…

I Was a Teenage Exocolonist est un visual novel / card-game vraiment plaisant. L’univers est très joli et l’histoire peut être façonnée de nombreuses façons différentes. Je passe un très bon moment sur ce jeu que je suis très loin d’avoir fini car il y a 29 fins possibles et 800 événements. Donc cela me promet encore pas mal d’heures sur ce titre !

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Histoire riche

Univers coloré

Possibilité de façonner son personnage comme on veut

Inclusivité pour tous

Les points négatifs

Pas de français

Dialogues parfois un peu longs

Dans le même genre

Laisser un commentaire