Captain Tsubasa – Rise of new champions

Captain Tsubasa est un jeu de foot basé sur le célèbre manga et anime du même nom. Il est développé par Tamsoft et édité par Bandai Namco et est sorti sur PC, PS4 et Switch le 28 août 2020. Voyons ce qu’il vaut sur la console de Nintendo.

Histoire

Tsubasa Ozora est un jeune garçon né avec un ballon dans les pieds. Son rêve est de devenir footballeur professionnel et de jouer au Brésil. Pour y parvenir, il devra tout d’abord gravir les échelons de la scène japonaise, à commencer par le tournoi régional puis national des collèges.

Captain Tsubasa est un manga de Yōichi Takahashi paru entre 1981 et 1988 et est plus connu dans notre pays sous le nom “Olive et Tom”, notamment grâce à la série animée qui passait à la TV sur la Cinq puis au Club Dorothée. On y suit l’histoire de Tsubasa et son parcours pour réaliser son rêve. La série se veut spectaculaire, avec de nombreuses techniques aux noms et aux effets puissants, et avec des terrains de plusieurs milliers de kilomètres de long (les connaisseurs comprendront).

Rise of new champions est le dernier jeu vidéo issu de la licence et se veut être fidèle au matériau d’origine, tant dans son esthétique que dans les techniques et la façon d’aborder un match.

Gameplay

Captain Tsubasa – Rise of new champions est un jeu de foot plutôt orienté arcade, mais les touches sont très proches de ce qui se fait sur d’autres jeux (je ne joue jamais aux jeux de foot donc je fais confiance à mon frère sur ce point). On pourra faire des passes de différents types (longues, directes, aériennes), tirer, dribbler, etc. Tout est là, un jeu de foot quoi. Mais alors qu’est-ce qui rend le jeu si différent ? Tout simplement l’enrobage Captain Tsubasa. Cela commence déjà par les techniques de dribble. Lorsque vous appuyez sur R, vous courrez et dribblez. Si un adversaire tente de vous subtiliser la balle, appuyer sur ZR déclenchera une technique de dribble, qui sera visuellement spectaculaire, et pourra même faire l’objet d’une courte cinématique. Il en va de même pour récupérer la balle ou les tirs. Ces derniers sont les plus spectaculaire puisque chaque buteur a sa technique à lui, comme dans le manga et l’anime, et ce sera l’occasion de voir la cinématique puis le tir filer vers les cages et enfin encore de la cinématique avec l’arrêt du goal, ou tout du moins sa tentative. Il y a bien sûr aussi des contres défensifs, dont certains sont vraiment classes.

Des cinématiques pendant la partie ? Ça doit casser le rythme, me direz-vous. Eh bien oui et non. Oui car bien évidemment l’action est temporairement suspendue pour la diffuser, mais non car l’enchaînement est assez naturel et la durée de ces scènes est assez courte, ça ajoute une dimension épique au match. Les tirs sont bien plus longs à regarder mais il n’y a pas grand-chose à faire donc la coupure n’est pas plus perturbante que ça. Le retour à l’action est aussi très fluide et naturel. Outre cela, il y aura également une jauge qui se remplira au fil des actions. Lorsque celle-ci est pleine, on peut activer la zone V. Il s’agit en fait d’un boost sur nos joueurs pendant un certain temps, durant lequel leur barre d’endurance se rechargera nettement plus rapidement et où les charges de tirs sont plus rapides, plus d’autres effets dépendants du capitaine de l’équipe.

Le jeu nous permet de jouer à deux scénarios, un suivant l’histoire du manga, et un autre nous permettant de suivre celle de notre propre personnage. Ensuite viennent les traditionnels “Affrontement” et “Affrontement en ligne”, soit des matchs en local (sur la même console ou sur plusieurs) ou en ligne, dans tous les cas toujours à 4 joueurs maximum. Le mode entrainement permet comme son nom l‘indique d’apprendre les différentes mécaniques. L’éditeur ultime est un mode permettant de créer et modifier les personnages et les équipes présentent dans le jeu. Cela peut aller des statistiques aux attaques, en passant par qui joue à quel poste et dans quelle équipe. Un endroit qui plaira aux gens souhaitant créer une dream team avec ces personnages préférés. Enfin, la collection permet d’accéder à diverses ressources, telles que les musiques et cinématiques débloquées, entre autres.

Technique

Rise of new champions est un véritable anime. Les graphismes sont dans un cel-shading parfait rappelant la série, on se croirait vraiment sur le terrain avec tous nos héros favoris, à passer une demi-heure pour monter vers les cages adverses. Que d’émotions devant tout ça ! Le jeu est beau, même sur Nintendo Switch, où il est fluide à la fois en mode portable que TV. Alors bien sûr, les graphismes ne sont pas aussi fins sur cette plateforme, la faute à un anti-aliasing manquant ou trop léger, mais une fois en jeu, on ne remarque plus cela, on est happé par l’action. Celle-ci est bien retranscrite, avec force d’effets visuels et sonores pour appuyer les tacles et les tirs. Le terrain n’est pas non plus interminable à monter, même si la sensation de l’anime est là. On notera un certain manque de visibilité concernant le joueur que l’on contrôle, surtout en défense, bien qu’on finisse par se faire à l’idée de regarder où il se trouve sur la mini-map.

Côté son, on retrouve une bande son de qualité, nous mettant dans l’ambiance du foot. Les dialogues sont doublés en japonais pour encore plus d’immersion dans l’anime de notre enfance (ou le remake récent pour les plus jeunes). Les bruitages sont ce qu’on attend d’un jeu de foot et d’un Captain Tsubasa. Rise of new champions est traduit en français, avec des textes lisibles à la fois sur la TV et en mode portable, sans trop forcer. La partie Online est solide, on trouve rapidement un adversaire, on n’attend pas des heures. Les matchs sont fluides, même en WiFi, ce qui est un très bon point. Un point un peu négatif, mais à nuancer : les chargements des matchs sont très longs ! En revanche, une fois tout chargé, aucun problème de lag ou autre, tout est prêt !

Bien sûr, jeu moderne oblige, un character pass est déjà disponible et promet de rajouter au moins 9 personnages jouables. En plus de cela, des mises à jour gratuites sont prévues, avec des ajouts au scénario ou de nouveaux modes de jeu. En tout cas, Bandai Namco semble décidé à suivre son bébé dans le temps ! On notera un patch, déjà paru sur PC et PS4 et sous peu sur Switch, permettant de corriger quelques petits soucis.

Pour conclure…

Captain Tsubasa – Rise of new champions est un très bon jeu de foot qui ravira surtout les amateurs de l’anime ou d’arcade. C’est en effet un véritable bonheur de pouvoir retrouver tous les personnages du manga, de les jouer, d’effectuer leurs différentes techniques… Si vous êtes fans du manga ou de la série TV, c’est un must have !

Le jeu est disponible en version cartouche ou sur l’eshop pour 59,99€, cette dernière version vous demandera tout de même 13,3 Go (en date du 4 octobre 2020).

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Captain Tsubasa !!!!

Les graphismes façon anime

Les actions spéciales avec leurs cinématiques

Les points négatifs

Manque de visibilité du joueur sur lequel on a la main

Les menus un peu lents

Temps de chargement des matchs

Dans le même genre

Laisser un commentaire