Assassin’s Creed Valhalla

Assassin’s Creed Valhalla est le tout dernier opus de la saga éponyme Assassin’s Creed, créée en 2007. Développé et édité par Ubisoft, l’époque historique revisitée aujourd’hui est celle des Vikings et, plus particulièrement, leur installation progressive en Angleterre vers la fin du IXème siècle.

Synopsis

Objectifs & Histoire d’Assassin’s Creed Valhalla

Depuis maintenant bientôt 3 ans, Ubisoft a décidé de remonter encore plus loin dans le temps. Après l’Egypte et la Grèce antique, ce nouveau volet va nous plonger au cœur de l’époque Viking et nous en apprendre un peu plus sur les origines du combat entre Assassins et Templiers. Comme pour Odyssey, vous avez désormais le choix de votre personnage : un homme ou une femme. Cependant, grosse nouveauté, vous avez aussi la possibilité de faire les deux par alternance. Il est encore trop tôt pour moi pour vous dire s’il s’agit d’un lien de parenté, et si à un moment donné du jeu les deux personnages vont se rencontrer. Qu’importe votre choix, votre nom sera Eivor.

Contexte historique

Les Vikings sont connus comme les peuples du “Nord”. Plus précisément des civilisations issues des actuelles Norvège, Suède et Danemark. À la fin du IXème siècle, et après avoir bien exploré l’Europe, ils décidèrent de coloniser ces terres à commencer par l’Angleterre. Composée de plusieurs îles, certaines étaient des cibles faciles et ont permis d’établir les premiers campements. Le climat étant plus favorable et les terres fertiles, c’était l’endroit idéal.

Néanmoins, de nombreuses guerres ont éclaté, car vous vous doutez bien que les Anglo-Saxons étaient déjà là depuis un petit moment déjà et ils ne voulaient pas se faire piller et encore moins déloger de leurs terres natales… Eivor, après quelques péripéties, va suivre son frère Sigurd et mener leurs clans de Norvège jusqu’en Angleterre, plus précisément en Mercie où d’autres Vikings ont élu domicile il y a de cela 8 ans. Et son compagnon à plumes va aussi les suivre. Par contre, il ne s’agit ni d’un aigle ni d’un faucon. Elle s’appelle Synin et est une magnifique corneille.

Lire l’article sur la série “The Last kingdom” sur LifeByGirls.

La religion & le Valhalla

Les Vikings ont une culture bien différente de celle des Anglo-Saxons. Polythéistes, ils sont souvent appelés Païens par les Chrétiens, qui ne reconnaissent pas leurs croyances. Cependant, s’ils attaquaient les monastères, c’est parce que ces lieux étaient mal protégés et regorgeaient de richesses. Dans Assassin’s Creed Valhalla, vous rencontrerez forcément les dieux… À commencer par Odin, qui guidera vos pas jusqu’à votre destin.

Il n’est pas non plus exclu que vous fassiez un petit tour par Asgard, le royaume des dieux. Mais là encore, il est trop tôt pour le dire… Pour l’instant, Eivor se repose sur les “visions” qu’elle / il a eu et sur les conseils de Valka. Cette dernière est une Volva, une espèce d’oracle / guérisseur qui veille au bien-être de tous les membres de son clan. Elle est à la fois médecin, psychologue et les aide à interpréter leurs “visions”. Elle aussi peut en avoir, et souvent c’est pour apporter des messages divins.

Concernant Valhalla, ce n’est pas LE royaume des morts ! ll s’agit en fait de la fortification du royaume d’Asgard (le royaume des dieux). Et elle est réservée aux guerriers qui sont morts glorieusement au combat. L’honneur d’un Viking est une notion très précieuse, et tous rêvent de cette belle mort. Attention, ils ne sont pas non plus suicidaires hein, mais s’ils pouvaient choisir, ça serait en combattant pour une noble cause. Les autres morts, eux, vont à Helheim. C’est d’ailleurs sûrement ce terme qui, plus tard, a donné “hell” signifiant “enfers” dans la langue anglaise.

Gameplay : quelques nouveautés !

Configuration & Niveaux de difficulté

Les nouveautés sont visibles dès le lancement du titre ! En règle générale, quand on lance un jeu (qu’importe celui en question), on arrive sur une page de présentation. On a le logo, le nom du jeu, ce genre de choses… ainsi que le menu. Ici, pas du tout ! On entre directement avec les réglages de difficulté et les configurations basiques. C’est plutôt sympa, comme ça on règle ça une bonne fois pour toute, même si certaines peuvent être modifiées en cours de route (notamment la difficulté).

La difficulté est classée en 3 axes qui correspondent chacun à un aspect des assassins : l’exploration, le type d’assassin, et enfin la discrétion. Souvent, quand je parle avec mes amis, qui sont fans du jeu comme moi, on n’a pas la même approche. Certains sont pour l’exploration : déverrouiller toute la map, les points de synchronisation et tout ça, tandis que d’autres vont plus suivre l’histoire principale et se lancer corps et âme dans les combats. Cette nouveauté est vraiment un gros plus par rapport aux  précédents jeux et permet mille et une possibilités au niveau du gameplay. Mais il y a encore bien d’autres surprises !

Exploration
Aventurier“Facile”
ExplorateurConfiguration par défaut
Eclaireur“Difficile”
Difficulté (type d’assassin)
Scalde“Facile”
VikingConfiguration par défaut
Berserker“Difficile”
Dreng“Très difficile”
Discrétion
Apprenti“Facile”
AssassinConfiguration par défaut
Maître assassin“Difficile”

Stuff d’Eivor

Passons maintenant au niveau d’Eivor ! Concrètement, au niveau arsenal, on a pas trop bougé par rapport à Odyssey. On a la possibilité d’avoir une arme dans chaque main (sauf les armes trop lourdes) ou encore avoir une arme et un bouclier. À vous de choisir. J’ai entendu dire que les cheveux étaient customisables mais pas que… Dans votre colonie, votre camp de base, vous devrez construire divers bâtiments. Il y en a un pour les tatouages, et aussi pour les cheveux.

Au niveau de l’équipement, il n’y a plus de marchand dans chaque ville / village. Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin dans votre colonie, Ravensthorpe. Par contre, au niveau du gameplay, votre personnage possède désormais un niveau d’endurance, tout comme votre monture… Certes, c’est une nouveauté, mais je m’en serais bien passée… Pour Eivor, ce niveau d’endurance diminue à chaque fois que vous loupez votre cible. Si vous n’en avez plus, alors vous ne pouvez ni esquiver, ni attaquer. C’est sympa, hein ? Au niveau du cheval… hé bien lui ne pourra pas être au galop H24… Du coup, prenez votre mal en patience et profitez des paysages ! Rooo, vous êtes habitué depuis 2007 à passer les premières heures à courir partout, non ?

Arbre de compétences

La grosse nouveauté se situe au niveau des compétences. Dans Odyssey, on avait le choix entre 3 axes, or cela a complètement été repensé ! Un véritable arbre de compétences a été mis en place. Et ne vous fiez pas à votre première impression “il est tout petit” ! Au fur et à mesure du déblocage des différents points qui le composent, vous allez voir comme il est immense ! Visuellement, il ressemble à une constellation, et telles les étoiles, il est aussi vaste…

Pour s’y retrouver : les “carrés”, appelés « nœud de stats”, améliorent les statistiques “élémentaires”, tandis que les “étoiles”, qui correspondent aux “compétences principales”, vous permettent de débloquer des coups / mouvements de combats. Chaque point peut être attribué ou enlevé à votre convenance. Il suffit juste de respecter la hiérarchie. Et le tout obéit à une règle simple : plus vous avez de puissance, plus vous frappez fort et pouvez attaquer des ennemis de haut niveau.

Autres menus sympas

Quand vous êtes dans le menu du personnage, vous avez également accès à d’autres éléments en plus de l’inventaire : le monde (carte), le codex, accès à l’Ubistore, les quêtes… On retrouve aussi, mais un peu plus tard, l’organigramme de l’Ordre. Pour découvrir chaque membre, vous devrez réussir des missions. Sur le principe, c’est exactement la même chose que dans Odyssey. Et bien sûr, le dernier membre ne sera pas facile à débusquer !

Les quêtes : conquêtes, alliances & pillages !

Assassin’s Creed Valhalla, tout comme ces prédécesseurs, fonctionne sous forme de quêtes. Comme dans Odyssey, elles sont classées en fonction de leurs objectifs : conquêtes, histoire principale, ce genre de choses. Vous pouvez les effectuer dans l’ordre de votre choix, mais prenez garde au niveau de puissance de vos adversaires ! Des fois, ce n’est pas une bonne idée de vouloir faire plusieurs combats d’affilée ! Mais là aussi, on a de la nouveauté.

Eivor et son frère vont créer leur propre clan, cependant, ils auront besoin de matières premières afin de construire leur village et de quoi loger leur peuple. Hé oui, ils sont arrivés en Angleterre les mains dans les poches si je puis dire… Donc ils doivent tout recommencer à partir de zéro. Pour se faire, vous allez devoir piller des monastères, qui, comme je l’évoquais plus haut, regorgent de richesses. Mais il vous faudra aussi constituer des alliances, car de nouveaux ennemis feront leur apparition ! C’est aussi pour accroître votre présence sur le territoire et étendre votre puissance.

La map ou plutôt “Le monde”

Le label de ce menu nous dit tout… Le monde… Comme je l’évoquais plus haut, il n’est pas exclu qu’Eivor fasse un petit coucou à Odin et aux autres dieux Vikings ! Donc on a des aventures sur la Terre, avec l’Angleterre, la Norvège, l’Amérique du Nord (pour la partie « présente »)… Et sûrement, comme dans Odyssey, le monde des dieux ? Un petit séjour à Asgard ou encore au Valhalla ? Qu’en pensez-vous ?

Ensuite, au niveau du jeu, quand vous êtes dans la peau d’Eivor, vous aurez des points lumineux qui sont aussi présents. Ils existent en deux couleurs : bleu et jaune. Les points jaunes correspondent à des richesses à collecter, mais attention, c’est moins facile qu’il n’y parait. Parfois, il va falloir chercher un peu (je parle par expérience) ! Les points bleus, quant à eux, correspondent à des “mystères” à trouver.

Chaque lieu possède un niveau de puissance, un nombre de richesses, de mystères et d’artefacts à trouver. Les artefacts étant bien sûr bien cachés. Ces derniers ne sont pas matérialisés sur la map, ça serait trop facile sinon… Mais disons qu’il est possible de savoir si le lieu en possède ou non. C’est un petit plus et une nouvelle mission pour “finir” complètement le jeu. Je sens que 200 heures, cela ne va pas être suffisant cette fois-ci… ça promet de bons et longs week-ends en perspective !

Côté présent dans Assassin’s Creed Valhalla ? 

Concernant la partie du présent, on retrouve Layla en Amérique du Nord. Perdue dans un chalet au milieu de nulle part avec son équipe. Elle est la descendante d’Eivor et des héros des précédents volets, pour ceux qui ont oublié et ceux qui ne connaissent pas le jeu. Bon, je vous avoue, elle a franchement pris un sacré coup… Elle s’est coupé les cheveux, a des absences et le regard plongé dans le vide. On dirait presque un zombi… Malgré tout, elle est bien décidée à réaliser la nouvelle prophétie : “trouve l’amie des loups, le fou, le … et tu me trouveras…”. On verra bien où cela mène ? Un nouvel artefact des anciens à la clé peut-être ? Sauver le monde ?

Le Codex : encyclopédie à portée de main !

Assassin’s Creed, la saga complète, est surtout connue pour être riche en contenu. Cependant, ce n’est pas forcément facile de tout retenir et surtout de s’y retrouver parmi cette masse d’informations. Afin d’aider le joueur, et aussi pour le côté “enseignement”, il existe le menu Codex.

Celui-ci est un peu une encyclopédie divisée en deux sections : les informations sur le contenu du jeu (personnages, lieux, ennemis…) et des didacticiels sur le gameplay. Il est alimenté au fur et à mesure de votre avancée. Ensuite, concernant la partie “infos”, notamment sur les ennemis, vous avez des indices et leurs points faibles. Plutôt pratique quand on ne sait pas trop comment s’y prendre pour en venir à bout. Personnellement, je suis plutôt du genre : je fonce dans le tas et je tape, on verra bien ce qui se passe ! Et Eivor ne me facilite pas la tâche, il / elle aime la provocation !

Design : Assassin’s Creed Valhalla, une immersion totale chez les Vikings

Que dire… Les paysages sont toujours sublimes et à couper le souffle. Un niveau de détails impressionnant. Le tout plonge n’importe quel joueur dans la Norvège des Vikings, puis dans l’Angleterre de 873… J’ai tout de même noté quelques petits bugs par-ci par-là, mais rien qui n’impacte réellement le jeu. Il n’y a pas non plus de trop grosses différences avec Odyssey. Le rendu est déjà très très beau et fait absolument son job !

Au niveau d’Eivor, j’ai choisi d’incarner la version fille. J’adore sa coiffure ! Ce mélange de tresses et ces tatouages bleus, c’est juste magnifique ! Elle a vraiment la tête d’une Viking et je lui trouve même un petit air de Charlize Theron. Concernant la version “homme”, il est pas mal du tout à regarder. Mais étant donné que je fais un test, un peu de retenue et de sérieux s’imposait, d’où mon choix.

Mon avis sur Assassin’s Creed Valhalla

Au risque de vous choquer, dans les premières heures, le saut de la foi n’est pas disponible tout de suite… Eivor découvre à peine l’existence de “ceux qu’on ne voit pas” (les assassins). Il / Elle a donc beaucoup de choses à apprendre et notamment le saut de la foi. Au début, ben on a du Eivor, du Viking… Un truc bourrin, pas de grâce, ni d’élan…

Bref, dans tous les cas, ce nouveau volet risque d’être long, même très long… Mais c’est ce qui est cool ! Je suis un peu moins enthousiaste que pour Odyssey et Origins car je connais moins les légendes Vikings, mais le peu que j’en ai vu m’a donné envie ! Il plaira aussi aux plus bourrins, car niveau détails des batailles, on est servi ! Du sang de partout, des têtes et des membres volants ! À la sauce Viking ! Accrochez-vous bien !

Les différentes versions du jeu

Assassin’s Creed Valhalla fait partie des premiers jeux disponibles pour les nouvelles consoles PS5 et Xbox Series. Il est également disponible sur Ubisoft Connect ainsi que Stadia, Steam et les autres plateformes habituelles. Le jeu existe en plusieurs versions et vous avez ci-dessous un récap du contenu de chacune :

VersionPrixContenu
Standard59,99 € (PC) 69,99 € (Console)Jeu
Gold99,99 €Jeu + Season Pass
Ultimate119,99 €Jeu + Season Pass + Stuff collector dans le jeu
Collector199,99 €Jeu + Season Pass + Stuff collector dans le jeu + Objets physiques collector (dont une figurine)

Attention, la version collector est limitée, tout le monde ne pourra pas l’avoir ! N’oubliez pas que vous pouvez aussi obtenir un code de réduction de -20% valable 3 mois si vous avez suffisamment de points sur votre compte Ubisoft. Enfin, moi j’ai pris la version Gold afin d’avoir l’ensemble des missions.

Pour conclure…

Assassin’s Creed Valhalla promet d’être aussi bien si ce n’est plus que les volets précédents. Encore de nombreuses heures à jouer et tout plein d’endroits du passé à explorer ! Je déplore néanmoins le prix des jeux relativement cher pour des versions dématérialisées… Si ce n’est ce petit bémol, je pense qu’il saura vous plaire ! Attention, au vu des détails « sanglants« , la classification est passée à PEGI 18 !  Bon jeu et bonne invasion Viking !

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Choix des difficultés

Axes de difficulté

Arbre de compétences

Exploration de mondes

Disponible sur plusieurs plateformes dont les nouvelles consoles

Rendu sublime

Ambiance

Les points négatifs

L’endurance cheval / Eivor

Disponibilité PC qu’en dématérialisé et non en boîte…

Le prix

Notre GamePlay

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer