SD Gundam Battle Alliance

Sorti le 24 août dernier, SD Gundam Battle Alliance nous propose de revisiter différents univers issus de la licence de méchas légendaire au format mini. Le jeu est disponible sur Switch, PS4 et PS5, Xbox One et Series, ainsi que sur Steam. Le test provient de la version PS5.

Mini-méchas, grandes aventures

Mobile Suit Gundam, la poule aux œufs d’or de Bandai Namco, a déjà fait l’objet d’un certain nombre d’adaptations en jeux vidéo par le passé. Certains ont laissé des souvenirs impérissables, comme Federation vs Zeon sur PlayStation 2. D’autres, plus récents, n’ont pas eu le même impact… Y compris certains opus développés par le même studio, Artdink. Alors, de quel côté de la balance se pose ce SD Gundam Battle Alliance, avec ses méchas au format chibi ?

Bienvenue dans le G-Universe

SD Gundam Battle Alliance démarre avec une scène issue de la Guerre d’Un An, le conflit le plus célèbre de la franchise. Notre protagoniste sans nom et son assistante Juno sont en pleine mission de test lorsqu’ils sont subitement transportés au cœur d’une simulation informatique gargantuesque. Baptisé G-Universe, ce monde semble conçu pour enregistrer et recréer les grands événements de plusieurs chronologies. Leur point commun : tous impliquent l’intervention de Gundam, ces Mobile Suits exceptionnels pilotés par des individus du même niveau.

Ruptures spatio-temporelles

Seul hic, des ruptures semblent se produire un peu partout dans ces dossiers. Ainsi, lors de la défense du Cheval de Troie contre l’assaut du Gouf de Ramba Ral, ce dernier se voit remplacé par le Gundam Barbatos ! Les fans auront vite décelé l’incohérence de voir débarquer un Mobile Suit d’un univers alternatif dans l’Universal Century de la franchise. Seule manière de restaurer l’histoire originelle : vaincre ces intrus pour réparer le G-Universe de SD Gundam Battle Alliance.

Gundam Fight, ready? GO!

En termes de gameplay, SD Gundam Battle Alliance pioche des éléments de plusieurs genres. Le résultat ? Un hack’n’slash plutôt lent mais plus dynamique que le récent Battle Operations: Code Fairy. Il faudra venir à bout de sbires à l’aide d’attaques de mêlée et à distance, et des capacités spéciales sur cooldown de son Mobile Suit. Le corps-à-corps et les esquives partagent une jauge de boost, similaire à l’endurance d’un Dark Souls. Chaque coup peut être enchaîné avec un saut ou un coup spécial en appuyant avec le bon timing. De plus, en remplissant sa jauge de spécial, notre pilote peut exécuter un brise chaîne pour regagner son endurance ou se sortir d’un mauvais pas.

Gundam, lancement !

Chaque Mobile Suit de SD Gundam Battle Alliance a ses spécificités. Tout d’abord, chaque machine rentre dans un des trois archétypes : mêlée, distance ou équilibré. En plus d’attaques uniques, ils disposent également d’une super attaque, allant d’un tir surpuissant à l’activation d’un mode de combat particulier. La quasi-totalité de la franchise Gundam est représentée dans la sélection de Mobile Suits jouables, même les univers qui ne disposent pas de missions liées. Il suffit de récupérer leurs plans, disséminés un peu partout dans chaque dossier. Vous pourrez donc vivre votre rêve d’arpenter l’histoire Gundam avec votre Mobile Suit favori, même issu d’un manga moins reconnu. Et avec les DLCs à venir, qui sait quelles surprises Bandai Namco nous réserve…

Pilotes d’exception

En plus de notre propre Mobile Suit, il est possible de partir en mission avec deux amis en multijoueur dans n’importe quel dossier. Pour les joueurs solo, pas de panique : deux IA viennent prendre le relai. Et pas des moindres puisque SD Gundam Battle Alliance nous permet de jouer aux côtés de figures emblématiques de la franchise : Char Aznable, Setsuna F. Seiei, Domon Kasshu, et bien plus encore ! Ce qui donne parfois lieu à des interactions plutôt cocasses. En outre, des ennemis emblématiques viendront régulièrement se dresser sur notre chemin en guise de boss. En plus d’une jauge de vie plus conséquente, il faudra épuiser leur équilibre en déclenchant les coups spéciaux et les parades au bon moment pour les désarçonner.

Au rapport, Commandant

Notre protagoniste sans nom devra ainsi arpenter sept dossiers constitués de plusieurs missions. Elles sont toutes, dans leur forme originelle, des reproductions de conflits majeurs de la franchise Gundam. Les fans seront ainsi ravis de retrouver des scènes d’Iron Blooded Orphans, SEED, 00 ou encore Fighters G. Cependant, avant d’en profiter en version originelle, il faudra d’abord les débugger en version rupture… Dans ce statut, chaque mission est truffée d’intrus et d’incohérences : le Destroy Gundam de SEED Destiny en pleine mission de chute coloniale de Stardust Memory par exemple.

Seulement pour les fans ?

Le fan-service est donc au rendez-vous de ce SD Gundam Battle Alliance et ravira les fans. Entre petites blagues et rappels douloureux des tragédies de certaines séries, le public néophyte risque d’avoir du mal à y trouver son compte. Les événements des différents univers sont racontés le plus souvent par le biais de longs dialogues, envoyés par défaut dans un dossier Bibliothèque du jeu. Ces résumés permettent heureusement de comprendre les grandes lignes des événements.

Retrouvez notre Test complet de Klonoa Phantasy Reverie Series ici !

Mobile Farm Gundam

En plus de ces dialogues un peu trop présents, SD Gundam Battle Alliance souffre également d’une difficulté très inégale. Certaines classes de Mobile Suits sont grandement désavantagées face à certains boss. Il suffit de changer de machine et de réessayer ? Pas si simple. Chaque Mobile Suit débloqué commence au niveau 1 et nécessite beaucoup de points pour monter en niveau. Difficile donc de vraiment profiter de la variété de Mobile Suits du jeu puisque chacun d’entre eux représente in fine des heures de farm. Et ne comptez pas sur vos alliés IA, qui peineront à vous ranimer ou à achever un ennemi pour vous.

Des chibis tout mimi

La présentation de SD Gundam Battle Alliance reste cependant son point le plus réussi. Avec des morceaux tirés des séries originelles et des modèles 3D très propres, mon côté fan a passé plus de temps à observer chaque Mobile Suit que je n’oserais l’avouer. En revanche, les niveaux eux-mêmes restent très linéaires et peu inspirés. Ce qui n’aide pas à leur rejouabilité quelque peu imposée.

Pour conclure…

SD Gundam Battle Alliance est un jeu que je recommanderais uniquement aux fans de la franchise Gundam. Les références et le nombre de Mobile Suits jouables suffit à gommer la grande partie des défauts. Mais pour un néophyte, il sera dur d’y voir plus qu’un hack’n’slash pas assez équilibré et trop répétitif.

La  note  de la  rédaction

3/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Beaucoup de Mobile Suits

Les doubleurs d’origine reprennent leurs rôles

Le crossover Gundam ultime

Les points négatifs

Trop répétitif

Action souvent brouillonne

Les combats de boss, souvent des éponges à PV

Dans le même genre

Laisser un commentaire