Sakuna – Of Rice and Ruin

Sakuna – Of Rice and Ruin est un jeu d’action/aventure développé par Edelweiss et édité par Marvelous Europe, sorti sur PC, PS4 et Switch le 20 novembre 2020. Voyons ce que propose le titre sur la console de Nintendo.

Histoire

Tauemon, Kinta, Yui, Myrthe et Kaimaru franchissent le pont reliant le monde des humains (Lowly Realm) à celui des dieux (Lofty Realm). C’est là qu’ils rencontrent Sakuna, une jeune déesse qui sera l’héroïne principale de l’histoire. Suite à la destruction des offrandes divines de la capitale Mihashira, la déesse prééminente Kamuhitsuki décide d’envoyer tout ce beau monde sur l’île des démons afin de rembourser les dégâts et les pertes. Sakuna devra alors protéger les humains et, grâce à leur aide, cultiver du riz pour pouvoir faire son offrande à la déesse-mère.

Chaque personnage a un caractère bien marqué. En effet, Sakuna est une jeune déesse pourrie-gâtée et arrogante. Elle n’aime pas se salir les mains ni se faire marcher sur les pieds et va devoir apprendre à cohabiter et travailler avec des humains. Tauemon est un bon à rien, maladroit, mais il est doué dans la construction et possède de nombreuses connaissances, notamment sur la culture du riz. Myrthe n’est pas native de Yanato (le pays d’origine des autres personnages humains) et ne parle donc pas bien la langue de ses comparses, mais c’est une très bonne cuisinière. Kinta est un jeune garçon impétueux et irrévérencieux, qui n’hésitera pas à dire le fond de sa pensée à une déesse, cela dit, il s’avèrera être un excellent forgeron. Yui est une jeune fille plutôt discrète et qui sera capable de confectionner des vêtements pour Sakuna. Le jeune Kaimaru est quant à lui encore un bébé et ne sait pas parler.

Gameplay

Commençons par une précision : dans “Sakuna : Of Rice and Ruin”, le temps passe. En plus d’un cycle jour/nuit, il faudra aussi compter sur le défilement des saisons et donc aussi des changements de météo.

Le jeu se déroule en deux phases distinctes. La première est la partie orientée action et arbore un défilement en 2D. Elle consiste à explorer les différentes zones de l’île des démons. Chacune d’elles propose des objectifs différents à accomplir, que ce soit battre un certain nombre d’ennemis ou encore récolter des ressources. Ces dernières ne seront pas les mêmes non plus. Comme il y a un cycle jour/nuit, certains objectifs vous demanderont de venir la nuit. Pendant celle-ci, il fera très sombre et les ennemis seront nettement plus résistants et feront beaucoup plus de dégâts. Lorsque vous finissez les objectifs de la zone, vous en débloquez parfois d’autres et faites ainsi progresser l’histoire.

Les combats se déroulent en temps réel, vous croisez des ennemis et les attaquez directement. Vous pourrez effectuer des attaques rapides mais faibles avec la touche Y, des plus puissantes mais lentes avec la touche X et sauter avec B. S’ajoutent à ça des attaques spéciales consommant une jauge de SP avec le bouton A ou un combo direction au stick + A. Enfin, vous pourrez utiliser une sorte d’écharpe magique s’étirant dans la direction de votre choix comme un grapin, vous permettant de monter plus haut, d’aller derrière les ennemis ou de les déplacer (si vous les ciblez), le tout avec la touche R et éventuellement une direction. Que ce soit pour les attaques spéciales ou ce “grapin”, vous débloquerez des techniques au fur et à mesure de voter avancée dans le jeu et pourrez les assigner à une combinaison de touches (A + direction et R + direction) dans le menu dédié.

La seconde partie du jeu, c’est la culture du riz. Oui, vous allez apprendre tout ce qu’il faut savoir pour en faire pousser et le préparer, du début à la fin. Cette partie-là se déroule en 3D. Vous commencerez avec peu de graines la première année. Il faudra s’occuper de votre petit terrain en le labourant avant le printemps et en enlevant les pierres, puis en semant les brins (ni trop loin ni trop près les uns des autres). Il faudra régulièrement veiller à enlever les mauvaises herbes car les laisser nuirait à votre future récolte. Ensuite, lorsque le moment sera venu, vous devrez couper les plants puis les faire sécher. Avant l’hiver, il faudra rentrer les plants dans la grange puis extraire le riz et enfin il faudra le battre pour enlever les cosses. Plus longtemps vous le battrez, plus votre riz sera blanc.

Plus vous progresserez dans le jeu, plus vous obtiendrez des techniques de culture, vous facilitant la tâche. Afin de gérer correctement votre champ, vous pourrez gérer le niveau d’eau via une arrivée d’eau (en effet, il faut que le niveau d’eau dans la rizière soit correct pour que le développement du riz soit optimal) mais vous pourrez également fabriquer de l’engrais. Pour celui-ci, vous aurez besoin de certaines matières premières, que vous trouverez au cours de vos explorations. Vous pourrez aussi avoir accès à de nombreuses statistiques liées à la météo afin d’optimiser vos actions et donc votre récolte.

Vous aurez, en plus des quêtes principales, des quêtes secondaires, permettant de débloquer entre autres la forge pour Kinta et un atelier pour Yui. Ces deux bâtiments sont essentiels à votre progression car c’est ainsi que vous pourrez avoir de nouveaux équipements plus puissants. À noter ces derniers disposent de pouvoirs se réveillant après avoir accomplis un objectif, et que vous aurez parfois des emplacements supplémentaires pour en mettre d’autres que vous pourrez déplacer d’un objet à un autre. Vous débloquerez aussi des points de récoltes où envoyer vos amis humains.

Technique

Graphiquement, “Sakuna : Of Rice and Ruin” est vraiment beau et très mignon. Le jeu alterne les séquences dans des environnements en 3D et en 2D. Le titre est très inspiré par le Japon bien évidemment et cela se ressent dans les décors, la musique, les personnages… Les animations des personnages sont bien réalisées aussi, rendant les cinématiques plaisantes et l’action fluide.

Côté son, on se laissera bercer par des sonorités traditionnelles japonaises et une bande son agréable et apaisante, un peu plus énergique pendant l’exploration et les combats. Personnellement, je suis resté sur l’écran titre quelques instants pour profiter des bruits de la nature (le vent, les oiseaux, l’eau qui coule…), on est relaxé dès le début du jeu !

Le jeu est disponible en anglais, japonais, coréen et chinois. Il est dommage qu’il ne dispose pas d’une traduction française car tout ce qui concerne la partie culture du riz n’est pas simple à comprendre, les mots utilisés n’étant pas des plus communs. D’un autre côté, la complexité du gameplay n’est pas trop élevé si vous ne cherchez pas à obtenir un riz parfait. On pourra en revanche profiter d’un doublage en anglais ou en japonais. Les textes sont tout à fait lisibles, que ce soit sur l’écran d’une TV ou sur la console directement.

Curieusement, le jeu est PEGI 16. J’avoue ne pas avoir trop compris pourquoi, l’action n’étant pas sanglante à souhait et le langage utilisé n’étant pas vulgaire ou choquant.

Pour conclure…

Sakuna : Of Rice and Ruin est un jeu plutôt intéressant. Outre la partie action qui reste assez classique dans son déroulement, on a droit à la totalité des actions requises pour la culture du riz, et personnellement j’ai trouvé ça assez intéressant. Si on peut tout à fait faire le jeu sans trop se poser de questions, il est tout de même possible de se creuser la tête, notamment avec la météo, afin d’obtenir une récolte parfaite. Un titre mélangeant action, travail dans une rizière et relaxation grâce à sa bande son.

Il est disponible en version cartouche et sur l’eshop pour 39,99€, la version dématérialisée demandant 6 Go auxquels on ajoutera 237 Mo de mises à jour (pour la version 1.03).

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Graphismes mignons

Ambiance japonaise

Découverte de la culture du riz

Bande son agréable

Les points négatifs

Pas de traduction française

Le temps passe parfois un peu trop vite

Dans le même genre

Laisser un commentaire