Articles a la une

Derniers commentaires
test

Mario + The Lapins Crétins : Kingdom Batt…

Mario et les lapins crétins… Un mélange que l’on pourrait qualifier de curieux, voire d’hérétique. Et pourtant, c’est ce qu’Ubisoft a fait, en étroite collaboration avec Nintendo bien évidemment, sur Nintendo Switch. Mais alors, quel genre de jeu cela donne-t-il ?

Merci à Vautour013 pour ce test ! Vous pouvez le retrouver sur sa chaîne YouTube ainsi que sur sa page Facebook !

L’histoire

Il y a une histoire, oui, une explication à ce cross-over qui, même si elle est dispensable, donne une cohérence entre les deux univers et permet aussi d’introduire les personnages et les mécaniques de jeu de façon assez logique. Sans dévoiler l’intrigue, les Lapins Crétins se retrouvent aspirés au royaume champignon à l’aide de leur célèbre machine à laver et d’un appareil aux faux-airs de casque de réalité augmentée. Celui-ci a le pouvoir de fusionner les choses et dispose d’un assistant virtuel, Beep-O, qui vous aiguillera tout au long de votre aventure.

Le système de jeu

Mario + Lapins Crétins est un jeu tactique au tour par tour, dans la même lignée que le célèbre X-Com ou le plus récent Hard West, ou encore sur Nintendo 3DS du très bon et drôle Codename Steam. Vous avez une équipe de trois personnages, auxquels vous pouvez attribuer des armes aux propriétés diverses et des pouvoirs. Ensuite vous devrez affronter vos adversaires dans une arène plus ou moins grande et avec des obstacles / raccourcis. Les premiers servent à se cacher pour réduire les chances d’être touché par un tir, tandis que les seconds permettent de rapidement vous retrouver derrière vos opposants et ainsi les prendre à revers. Au début de votre tour, vous choisissez entre attaquer de façon directe ou vous déplacer, les deux étant possible quel que soit votre premier choix. Si vos ennemis ne sont pas à portée, il faudra donc commencer par vous déplacer (et vous mettre en sécurité aussi au passage).

 

Vous avez donc une aire de mouvement disponible autour de votre personnage. Pour augmenter les possibilités, les développeurs ont eu la bonne idée d’inclure des éléments un peu particuliers à cette phase. Le premier est que vous pouvez aller sur la case d’un ennemi (sous réserve qu’il soit dans votre aire de déplacement) afin de lui infliger des dommages avec un tacle bien senti, puis de retourner vous cacher avant d’utiliser votre arme. Le second est que vous pouvez aller sur la case d’un allié. Celui-ci vous propulsera alors en l’air, vous permettant d’atteindre des zones en hauteur ou même de parcourir une plus grande distance pour vous rapprocher encore plus des adversaires. Fait intéressant : on peut tacler un adversaire puis se faire propulser par un allié dans la même phase de déplacement !

Une fois le mouvement terminé ou les ennemis à portée, vous pourrez choisir votre cible afin de lui infliger des dommages avec votre arme. Faites en sorte de les prendre sur le côté, par derrière ou par le dessus pour maximiser les dégâts.

 

Lorsque toute votre équipe a fini, c’est au tour de l’adversaire, qui dispose de la même panoplie de possibilités pour vous éliminer.

Hors Combat

Le jeu alterne donc des phases de combat et des phases d’exploration. Lors de celles-ci, vous pourrez résoudre des énigmes (assez simple finalement) afin de trouver des coffres contenant des éléments pour le musée (musique, image, modèle 3D) ou bien des armes. Celles-ci justement ne sont pas tout de suite disponibles pour vos personnages. Il faudra d’abord les acheter avec les célèbres pièces d’or de l’univers de Mario. Cela se passe au QG de combat, accessible via le hub central du jeu (le château de la princesse Peach et ses environs) ou via la touche X. Ici, vous pourrez choisir vos alliés parmi les personnages débloqués et leur acheter / assigner des armes. Certaines armes ont des effets et parfois sont plus efficaces sur un type d’ennemi, pensez à bien faire votre sélection d’équipements avant de vous lancer dans la bataille. Arrivé à un certain point du jeu, vous débloquerez aussi des arbres de compétences pour vos personnages.

 

Reparlons du hub central. Il s’agit d’une zone à partir de laquelle vous aurez accès aux quatre mondes du jeu, ainsi qu’à divers bâtiments construits par les lapins crétins. Au début de votre aventure, vous ne pourrez vous rendre qu’au premier monde et au QG de combat, ainsi qu’au musée.

 

Débloquer l’accès aux autres mondes se fera en obtenant des pouvoirs pour Beep-O lors de votre progression dans l’histoire. Vous pouvez ainsi tirer des caisses par exemple. Il ne faudra pas oublier de revenir en arrière pour faire les énigmes qui nécessitent ces pouvoirs afin d’être résolues.

 

Une fois un monde fini, vous pourrez le parcourir à nouveau afin de participer aux défis. Ce sont des batailles spéciales avec un objectif relativement difficile à atteindre. Relativement car il faudra surtout user de vos méninges afin de planifier les actions de vos 3 personnages de la bonne façon. Le premier défi consiste par exemple à battre 14 adversaires en seulement 3 tours. Vous pourrez également trouver une nouvelle zone avec un chapitre secret optionnel.

 

Dernière info : dans les mondes vous trouverez des canons bleus. Ces derniers vous enverront dans une mini-zone spéciale dénuée de textures où il faudra collecter toutes les pièces bleues dans le temps imparti. Ces zones sont un très bon clin d’oeil aux zones souterraines de Mario, accessibles via certains tuyaux. Si vous ne réussissez pas du premier coup, pas de panique, vous pourrez réessayer en reprenant le même canon immédiatement, le jeu n’étant absolument pas punitif là-dessus.

Le reste

Graphiquement, le jeu est très beau, fin, il respecte les codes de l’univers de Mario, mais avec le côté délirant des lapins crétins. On se surprendra à rire assez souvent, soit par les répliques de Beep-O, soit par des ennemis dans le décor. Beep-O signalera qu’il y a quelque chose à voir à certains moments , et cela déclenche une mini-cinématique. Je vous conseille de ne pas les louper !

J’ai noté de très légers ralentissements en mode TV, alors qu’en mode portable c’est parfait, si ce n’est certains textes qui peuvent être un poil trop petit avec la console posée devant soi et les joy-con dans les mains.

Niveau audio, rien à dire, la musique met dans l’ambiance, on reste sur du classique de l’univers Mario. Les bruitages et les voix des lapins sont au top.

 

Concernant la jouabilité, le travail effectué par Ubisoft est de bonne facture. Le jeu est annoncé à partir de 7 ans, cela tombe bien : c’est l’âge de mon fils. Après une bonne session de jeu, effectivement, il y arrive très bien, même si le concept de bien se cacher lui échappe encore un peu. Le jeu est donc jouable à partir d’un âge assez jeune, et permet de faire découvrir ce genre souvent difficile qu’est le tactical pour cette tranche d’âge là, car sans atteindre la complexité d’un X-Com, il n’en reste pas moins assez complet et nous permet d’aborder les combats de diverses manières.

Le jeu est jouable à deux en coopération avec un joy-con par joueur, une fois le mode débloqué. Pareil pour les amiibos, compatibles avec le jeu. À noter que les figurines du jeu vendues par Ubisoft ne sont pas des amiibos.

Niveau durée de vie, on table sur 20 à 30 heures de jeu, ce qui est plutôt correct.

 

Dernier point : les DLC. Ubisoft a annoncé qu’il y en aurait et un Season Pass est déjà disponible sur l’eShop. Disponible pour 19,99€, celui-ci vous permettra d’obtenir de nouvelles armes originales, de nouvelles maps coopération, et ajoutera plusieurs mondes avec un scénario pour étendre la durée de vie (mais cette partie est prévue pour l’an prochain). Il inclut également le pack pixel, qui était un bonus à la précommande (des armes).

Conclusion

Mario + Lapins Crétins Kingdom Battle est une réussite. Il allie à la perfection deux univers différents et nous permet de retrouver notre plombier préféré (Nintendo a récemment déclaré qu’il ne l’était plus, mais il le restera dans nos cœurs) dans un genre où l’on ne l’avait pas encore vu. Le jeu reste accessible à tout public, ce qui est très appréciable. Disponible entre 45 et 60€ selon l’enseigne, c’est un must have de la Nintendo Switch que je ne peux que vous conseiller si vous avez la console.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Très beau
  • Très fun
  • Accessible
Les points negatifs
  • Très légers ralentissements en mode TV

Une réponse à “Mario + The Lapins Crétins : Kingdom Battle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *