La musique dans Zelda – Les clefs d’une épopée Hylienne

“La musique dans Zelda – Les clefs d’une épopée Hylienne” est un livre écrit par Fanny Rebillard et paru chez Third éditions le 8 avril 2021. Avec cet ouvrage, nous allons en apprendre plus sur la partie son de la célèbre licence de Nintendo, de leurs créateurs, des choix qui ont été faits, des contraintes techniques, de l’évolution sonore de la série…

La musique dans Zelda - Les clefs d’une épopée Hylienne - Couverture

Synopsis

Depuis plus de trente ans, The Legend of Zelda fait partie des plus importantes séries de jeux vidéo. À saga de légende, musique de légende. Quel joueur ne serait pas capable de reconnaître la Berceuse de Zelda ou encore les quatres notes caractéristiques de la découverte d’un trésor ?

Zelda et sa musique ont, indéniablement, une place de choix dans la culture populaire. Cependant, cette bande sonore ne s’est pas construite en un jour. Elle est le fruit de nombreuses réflexions, du compositeur originel Kôji Kondô mais aussi de ses talentueux successeurs.

Avec La Musique dans Zelda. Les clefs d’une épopée hylienne, l’autrice Fanny Rebillard détricote cet univers musical si riche et pourtant si limpide. Des origines et récurrences des thèmes emblématiques aux concerts qui célèbrent Zelda au-delà de la sphère vidéoludique, en passant par la place du son dans le gameplay des jeux, l’ouvrage propose un regard transversal, à la fois pointu et accessible, sur ces mélodies et sonorités inoubliables

Quatrième de couverture.

Le contenu

En tant que joueurs, on sait que la musique et les sons ont une grande importance dans les jeux vidéos. Ce sont eux qui nous plongent au plus profond de l’atmosphère des lieux que nous sommes amenés à visiter, qui nous donnent la sensation de stress lors d’un combat épique pour nous mettre dans la peau du héros. Cependant, on ne se rend pas bien compte de tout ce que cela implique en termes de travail. En effet, on parle beaucoup des graphismes mais très peu du son. 

“La musique dans Zelda – Les clefs d’une épopée Hylienne” nous permet d’en découvrir énormément sur les différents métiers du son mais aussi sur les réflexions qui ont poussé à faire certains choix plutôt que d’autres. Même s’il est axé sur la série Zelda, on se doute bien qu’il en va de même pour tous les autres jeux vidéos.

Le livre est composé de quatre grands chapitres, chacun abordant une thématique différente.

Les équipes derrière le son de Zelda

Les équipes derrière le son de Zelda

Le premier chapitre est donc consacré aux compositeurs, sound designers et autres responsables de la partie son des jeux vidéos. A commencer par Kôji Kondô, le premier à avoir travaillé sur la série, mais aussi sur d’autres comme Mario. On y découvre ainsi sa biographie ainsi que celles de ses collègues, mais également de nombreux détails sur les styles de chacun, leur façon d’adapter la musique au jeu vidéo et au gameplay mais également comment leurs carrières ont été rythmées par les évolutions technologiques, tant sur la partie son que sur le gameplay. 

En effet, plus les possibilités dans le jeu sont nombreuses, plus il y a de sons et d’interactions. Ce qui donne alors naissance à de nombreux métiers, inexistants à l’ère de la Famicom. On apprend aussi que la musique dans ce média à cette époque n’était pas comme aujourd’hui, il fallait tout coder à la main, il n’y avait pas de fichiers mp3 ou autres.

Autre point important, on découvre la philosophie de Kôji Kondô, qui a beaucoup influencé ses collègues. Celle-ci est simple : rythme, équilibre et interactivité. Pour lui, il faut que la musique accompagne l’histoire et le gameplay de chaque jeu.

Lorsque la musique fusionne avec le gameplay

Ici va être abordé plus en détail les relations intimes entre le gameplay et la musique, et notamment de la place des instruments dans la série. Saviez-vous qu’il y en a un depuis le tout premier Zelda sur Famicom / NES ? Saviez-vous que la seconde manette de la Famicom possédait un micro et que la version japonaise de The Legend of Zelda l’utilisait dans son gameplay ?


On verra aussi pourquoi certains instruments ont été privilégiés et l’évolution de leur utilisation au fil des épisodes de la saga, notamment pour utiliser certains pouvoirs. On y verra aussi le passage d’un gameplay musical simple (appuyer sur une touche pour utiliser l’objet et tout déclencher) à un autre plus poussé (où il faudra nous même faire la mélodie via une série de touches comme sur Ocarina of Time sur Nintendo 64 par exemple). Enfin, on y verra aussi le rapport entre les PNJ et la musique, très important dans la série.

Lorsque la musique fusionne avec le gameplay

Zelda en thèmes – les grandes mélodies

Ce chapitre rentre en détails dans les mélodies les plus connues de la saga. On y trouvera de nombreux détails ainsi que de courtes partitions, le tout classé par lieux (donjons, villes…) puis par personnages. Cela permet d’avoir une analyse de l’intention voulue par les compositeurs, comme par exemple faire ressentir une certaine au joueur en arpentant un donjon ou un stress intense dans la salle du boss. 

Les thèmes des personnages principaux sont eux aussi importants car ils définissent aussi ce que dégage chacun d’eux. On trouvera donc moults détails sur celles de Ganon et la princesse Zelda, entre autres.

Écouter Zelda hors d’Hyrule

Dans ce court chapitre, l’autrice reviendra sur les OST tirées des jeux, les arrangements et remix mais aussi et surtout sur les concerts.

Lire aussi notre article : Génération Zelda – 35 ans de légendes

La bibliographie du livre

Vous trouverez à la fin de l’ouvrage une bibliographie très complète, avec de nombreux liens vers des sites internets et même des vidéos de conférences sur Youtube. N’hésitez pas à aller voir tout ça pour approfondir le sujet (si tant est qu’il existe une version française ou au moins anglaise).

Le livre

  • Nombre de pages : 246
  • ISBN-10 : 2377841740
  • ISBN-13 : 978-2377841745
  • Poids : 730 g
  • Dimensions : 16.4 x 2.4 x 24.7 cm

Il s’agit d’un très bel ouvrage, avec une couverture cartonnée épaisse composée de teintes bleutées et or, des instruments emblématiques de la série Zelda et de la triforce. On notera un petit effet de relief également, pas désagréable au toucher. Le livre dispose d’un marque-page en tissu intégré. Les pages sont plutôt épaisses elles-aussi, ce qui peut parfois être déroutant car en les tournant on a parfois l’impression d’en prendre 2. Les polices de caractères sont plutôt bien choisies, celle pour le texte est agréable à lire tandis que celle des titres est plus fantaisiste et certains caractères demanderont un poil plus d’effort de compréhension.

Mon avis

“La musique dans Zelda” est un très bel ouvrage, qui trônera fièrement dans ma bibliothèque aux côtés de mes différents artbooks et autres beaux livres. Il nous apporte des informations très intéressantes et un regard différent sur la musique dans un jeu vidéo, et plus particulièrement dans la série Zelda, mais aussi sur les métiers qui y sont associés et leur évolution / diversification au fil du temps et des progrès technologiques.

C’est un livre qui s’apprécie autant que l’on ait de solides connaissances en musique ou non car le propos est bien adapté et explique les termes spécifiques au domaine du son.

 4ème de couverture
Pour conclure…

Vous pouvez retrouver “La musique dans Zelda – Les clefs d’une épopée Hylienne” chez tous vos libraires pour 24,90€ et il est également en format numérique chez vos e-libraires (comme Amazon ou encore Kobo) pour 11,99€.

Dans le même genre

Laisser un commentaire