King of Spies

King of Spies est un roman graphique paru le 26 Octobre 2022 aux éditions Panini Comics. Mark Millar est l’auteur de cet ouvrage et Matteo Scalera en est l’illustrateur. Suivez-moi, je vous fait découvrir ce livre qui nous fait vivre les aventures d’un agent secret hors du commun.

Découvrons ensemble le livre King of Spies

Couverture du livre

King of Spies plante le décor avec sa couverture qui sent le musc. Un verre de Whisky posé à côté d’un paquet de “Cobbs”, les cigarettes favorites des super-espions. Tout ceci nous inviterait probablement à nous installer confortablement dans un moelleux fauteuil en cuir si des douilles de pistolets n’étaient pas éparpillées çà et là tout autour du verre. Pour couronner le tout, une flaque de sang dans laquelle se reflète le drapeau Britannique dégouline d’une table invisible.

Le titre “King of Spies” est visiblement dans la ligne de mire d’un sniper.

King of Spies, couverture du livre

Le dos du livre

En retournant l’ouvrage, notre regard est attiré en premier lieu par cet anti-héros charismatique. Sa tenue très British donne beaucoup d’allure à ce personnage. Un fusil à pompe sur l’épaule et son visage fermé nous indiquent cependant qu’il n’est pas venu là pour boire un thé avec nous.

Vient ensuite le résumé du livre.

Le plus grand agent secret du monde a six mois à vivre… L’heure est venue de traquer les vraies ordures.

Toute sa vie, le super-espion britannique Sir Roland King a “résolu des problèmes” pour les puissants de la planète. Aujourd’hui, alors qu’il se sait condamné, il décide d’agir pour son compte et d’éliminer les présidents, les papes et autres premiers ministres qui méritent la mort.

Panini Comics

Les graphismes

King of Spies, graphismes

Le style de dessin de Matteo Scalera est assez intéressant. Très détaillé quand c’est nécessaire, minimaliste à d’autres moments de l’histoire. Les profondeurs de champs sont très bien représentées, particulièrement lorsque l’action est présente.

L’histoire de King of Spies

King of Spies, les chapitres

L’album King of Spies regroupe les épisodes un à quatre déjà parus en 2021.

Le premier chapitre commence par remonter dans le temps avec une aventure du jeune Sir Roland King, encore dans la fleur de l’âge. On ne peut que constater son intrépidité. Jusqu’à arriver à l’époque actuelle et ce terrible verdict… Il ne reste à notre super-espion que six mois à vivre.

Les deuxièmes et troisièmes chapitres sont tous deux axés autour d’une vendetta et une quête de la rédemption de la part de Roland, qui cherche à se racheter de ses crimes passés et d’actes sur lesquels il a fermé les yeux. On vit alors beaucoup d’action en très peu de temps. Mais bon ,d’un autre côté, rappelons que notre anti-héros manque de temps devant lui.

Le quatrième et dernier chapitre clôt peut-être un peu trop rapidement l’aventure et la quête de cet espion surentraîné. On espère alors de tout cœur que son but premier sera compris et poursuivi par une des personnes qui lui est le plus cher au monde.

Au milieu de tout cela, on suit les histoires de cœur de notre héros, ses erreurs passées mais surtout ce qui l’oppose aujourd’hui à la chair de sa chair. Car, voyez-vous, son propre fils le déteste et va avoir pour but de tuer Roland.

Mon avis sur King of Spies

Dès les premières pages, j’ai eu beaucoup de difficultés à accrocher à l’histoire. Il faut dire que je ne suis pas vraiment fan de tout ce qui est films avec des agents secrets (en dehors de quelques James Bond). Et, clairement, le début de la bande dessinée est très clichée avec le super-espion qui vit beaucoup dans l’action et fait tomber toutes les filles à ses pieds.

Pourtant, je me suis laissée prendre par l’aventure au fil de la lecture. Seuls bémols pour moi, l’histoire tourne encore autour d’un conflit père / fils. Une ligne narrative qui a été revisitée un trop grand nombre de fois. Ainsi qu’un petit goût d’inachevé dans la quête de notre anti-héros. J’ai trouvé la fin peut-être un peu trop rapide et bâclée.

Cependant, j’ai malgré tout envie de savoir ce qui va se passer ensuite. Mais je ne vous en dit pas plus, je vous laisserai découvrir par vous-même cette aventure classée top secret.

Pour conclure…

Si vous êtes du genre à aimer les histoires d’espions, tout ce qui est James Bond, The King’s Man… Alors ce roman graphique est fait pour vous.

A contrario, si comme moi vous êtes beaucoup moins fan de toutes ces aventures, sachez que King of Spies reste malgré tout une histoire intéressante à lire et on se laisse vite prendre au jeu.

Vous devriez Lire aussi
Killing Me/Killing You - Tome 3

Dans le même genre

Laisser un commentaire